Mind the Gap / Gare à l’Écart

Standard warning sign on the TTC

I’ve written several times about things happening to me on the Subway, but I never wrote a comparison between the Toronto transit and the Parisian transit. There are differences, be it in the system or in the users even though they share the same goal of “taking you to work”.

J’ai écrit plusieurs fois sur les trucs qui m’arrivent dans le métro, mais je n’ai jamais fait de comparaison entre les transports torontois et parisiens. Il y a des différences, que ce soit dans le système ou dans les usagers, même si le but final est le même: “vous amener au boulot”.

Networks / Les réseaux:

In the GTA, the Greater Toronto Area, you have the TTC (Toronto Transit Commission) network, with buses, streetcars, and subway. A more extended network of buses and trains is present in the region, which is the GO Transit network. And for each city outside of Toronto, you can also have a third transit network, like the York Region Transit. All of them have different payment systems, of course. As of now, there is only ONE option to have a fully “cross-transit” method of travelling, it is by using the GTA Weekly pass ($47). However, on the TTC, the fare price will be the same no matter how long your travel is (with one or two exceptions).

Dans la GTA, la Greater Toronto Area, il y a la TTC (Toronto Transit Commission), avec bus, streetcars (trams), et métro. Un réseau plus étendu de cars et de trains est présent, c’est le réseau GO. Et pour chaque ville en dehors de Toronto, vous pouvez avoir un réseau tiers, comme le York Region Transit. Tous ont des systèmes de paiement différents, bien sûr. À l’heure actuelle, il n’y a qu’UN moyen de voyager à travers plusieurs réseaux, c’est en utilisant un “passe semaine GTA (47$)” . Cependant, sur la TTC, le prix d’un trajet sera le même quelle que soit la longueur du trajet (avec une ou deux exceptions).

In Paris, you have buses, tramways and subways. The Greater Paris Area is served by trains called “RER”. Lines are managed either by the RATP (the Parisian transport authority) or the SNCF (French Railway), but both use the same payment system. You can ride a SCNF section of the RER, switch to the RATP network, without even knowing you changed networks. Of course, municipalities may also have their own bus network on top of the RATP, but it is pretty seldom, the RATP having a wide coverage in the area. The Paris area is divided in several zones, centered around paris. To put it simply, the further you live from Paris, the more it will cost you to go to work there.

À Paris, on a des bus, tramways, et métros. La région parisienne est deservie par des trains qu’on appelle “RER”. Les lignes sont gérées soient par la RATP (Autorité des transports parisiens) ou la SNCF (chemins de fers français), mais les deux utilisent le même moyen de paiemtn. On peut voyager sur une section SNCF, passer sur le réseau RATP, sans même savoir que vous avez changé de réseau. Bien sûr, les municipalités peuvent avoir leur propre réseau de bus par dessus le réseau RATP, mais c’est assez rare, la RATP ayant une couverture vraiment large dans la région. La région de Paris est divisée en plusieurs zones, centrées sur Paris. Pour faire simple, plus vous habitez loin de Paris, plus ça coûte cher d’aller y travailler.

Tokens vs Tickets / Jetons vs Tickets :

On the TTC, you use small tokens that you put in a collector booth, or your pass. When you use tokens, once you entered you have no proof that you bought your trip legally. If you need to transfer to other lines, you will need a “transfer ticket”, given by the bus or streetcar driver, or dispensed by the transfer machine at the entrance of the subway. With those, you can transfer from the subway to the bus on the street, and everything. I guess there would be a fair amount of token recycling in there.

Sur la TTC, on utilise des petits jetons collectés à l’entrée, ou bien un passe. Quand on utilise des jetons, il n’y a plus aucune preuve une fois passé le tourniquet que vous avez légalement acheté votre trajet. Si vous avez une correspondance avec une autre ligne, il vous faudra un “ticket de transfert”, donné par le chauffeur de bus ou de streetcar, ou distribué par une machine à correspondances à l’entrée du métro. Avec ça, on peut passer du métro au bus dans la rue, et tout. Je suppose qu’il y a un recyclage de jetons intensif, par là.

In Paris, you use a ticket, that you *keep* with you, or your pass. Magnetic readers will “validate” your ticket and stamp the date and time on it. It is your proof that you bought your trip legally, and controllers roam the stations and vehicles regularly. You have to keep that ticket until you exit the network. Unfortunately, the concept of transfers to different means of transport is an issue that still hasn’t completely been addressed. Once you get on the street outside of the subway, you need another ticket to get on a bus… Though they are working on it, and some tickets can let you transfer from bus to tramway already. One would foresee a pretty large amount of cardboard waste there.

À Paris, on utilise un ticket, que vous *gardez* sur vous, ou bien votre passe. Des lecteurs magnétiques vont “valider” votre ticket et tamponner la date et l’heure dessus. C’est votre preuve d’un trajet dûment payé, et des contrôleurs se balladent dans les stations et les véhicules régulièrement. Il faut garder votre ticket jusqu’à la sortie du réseau. Malheureusement, le principe des correspondances entre différents moyens de transports est un problème qui n’est toujours pas complètement résolu. Une fois dans la rue à la sortie du métro, il vous faut un nouveau ticket pour prendre le bus… Bien qu’ils travaillent sur la question, et que certains tickets permettent de prendre une correspondance bus/tram. On peut prévoir un sacré gâchis de carton, sur ce coup-là.

Passes, and taxes / Passes, et impôts:

On the TTC, the pass prices are ridiculous. One could estimate the average commuter to ride twice a day, which means 10 rides per work week. That’s 10 tokens. As of now, it costs $22.50. A weekly pass costs $32.25 and a monthly pass is $109. Am I the only one smelling a rodent, there? Some people may argue that you get an income tax rebate for using public transit. You can claim 15% off of your weekly and monthly pass. Still, we are talking about $27 for a weekly pass, and $92 for a monthly pass. I consider the montly pass here as “the luxury not to think about tokens anymore”. However, when you’re not using it, you can lend the pass to someone else, who will use it in your place. The TTC pass is transferable, and advertised as such!

Sur la TTC, le prix des passes est ahurissant. On peut estimer que le voyageur lambda fait deux trajets par jour, ce qui fait 10 trajets par semaine travaillée. Ça fait 10 jetons. Aujourd’hui, ça coûte 22,50$. Un passe à la semaine coûte 32,25$ et un passe mensuel vaut 109$. C’est moi ou y a une couille dans l’potage, là? Certains rétorquent qu’il y a un crédit d’impôt pour l’utilisation des transports en commun. On peut obtenir 15% sur un passe mensuel ou hebdomadaire. Quand même, ça fait 27$ pour un passe hebdomadaire et 92$ pour un passe mensuel. Je considère le passe mensuel, ici, comme “le luxe de ne plus avoir à penser aux jetons”. Cependant, quand vous ne vous en servez pas, vous pouvez le prêter à quelqu’un d’autre, qui s’en servira à votre place. Le passe TTC est peut se refiler, et mis en avant comme tel!

To understand all the possibilities offered by the RATP in terms of ticketing and pricing, you almost need a PhD. No kidding. More than 10 options, depending on your age, whether you’re a student or not, the type of trip you’re taking, the length of validity, and the regions you’re travelling to. I can’t explain everything, but you have to have been an insider for several months in order to find what’s best for you. 10 “basic” tickets will cost you €11.40. Weekly passes for the same area will be €16.80, €55.10 monthly, and €50.60 monthly if you purchase the yearly pass. However, this only covers Zone 1-2 (inside Paris). For example, I used to live in Zone 4, and work in Zone 1. A pass would cost me €27.50 weekly, €90.20 monthly, and €82.90 monthly with a yearly pass. However, thanks to the Paris Region government, employers will reimburse 50% of your pass price on your paycheque. Which renders the passes pretty cheap for commuters. Passes are non-transferable, though.

Pour comprendre toutes les possibilités offertes par la RATP en termes de Tickets et Tarifs, il faut quasiment avoir fait une thèse. Sans déconner. Plus de 10 options, fonction de votre âge, statut étudiant ou non, le type de voyage que vous faites, durée de validité, et les régions traversées. Je ne peux pas tout expliquer, mais faut être dans la confidence depuis plusieurs mois pour trouver la meilleure solution pour vous. 10 tickets “de base” coûtent 11,40€. Le passe hebdo pour les même zones vaut 16,80€, mensuel à 55,10€, et 50,60€/mois si vous prenez un passe annuel. Cependant, ça ne couvre que la Zone 1-2 (Paris intra-muros). Par exemple, j’habitais en Zone 4, et travaillais en Zone 1. Un passe hebdo me coûterait 27,50€, 90,20€ pour le passe mensuel, et 82,90€ par mois sur un an pour le passe annuel. Cependant, grâce au Conseil Régional d’Île-de-France, l’employeur rembourse 50% du prix du passe, sur le bulletin de salaire. Ce qui rend le passe plutôt bon marché pour les travailleurs. Les passes ne peuvent être prêtés, par contre.

Paying for your ride / Payer votre trajet:

On the TTC, you have to pay cash for pretty much everything. For tokens, you can only pay cash, and no more than 10 coins per transaction (unspoken rule, but someone used it very seriously on me when I tried to purchase 10 tokens with only coins of $2,$1 and $.25…). Some vending machines in select subway stations will let you purchase a weekly or monthly pass using your debit card. And they will take credit cards in only four subway stations, still only for weekly and monthly passes. In Toronto, pay cash, or be gone.

Avec la TTC, il faut payer comptant pour à peu près tout. Pour les jetons, c’est comptant seulement, et pas plus de 10 pièces par achat (règle officieuse, mais quelqu’un l’a invoquée le plus sérieusement du monde quand j’ai essayé d’acheter 10 jetons avec des pièces de 2$, 1$ et 0,25$…). Certains distributeurs dans certaines stations de métro vous permettent d’acheter un passe hebdomadaire ou mensuel en utilisant votre carte de débit. Et ils ne prennent la carte de crédit que dans quatre stations de métro, toujours pour les passes hebdomadaires et mensuels uniquement. À Toronto, on paye comptant, tant pis pour les mécontents.

In Paris, they take debit, credit, cash at every booth (and even personal cheques). Automatic machines will accept either cards or cash, it’ll be written on it. But no matter what you’re buying, you can use whatever means of payment you have.

À Paris, ils prennent la carte bancaire et les espèces à tous les guichets (et même les chèques). Les distributeurs prennent soit la carte soit des espèces, ça sera marqué dessus. Mais quel que soit ce que vous achetez, vous pouvez utiliser n’importe quel moyen de paiement.

Turnstyles / Tourniquets:

On the TTC, all turnstyles accept tokens, and at most 2 or 3 turnstyles per station will be equiped with card readers that will let you slide your pass. It came as a surprise, but it looks like the TTC doesn’t encourage you to use a pass. It’s easier to go through with a token. I was surprised to discover that the turnstyles often worked both ways. Which means people could enter at the same time that you are trying to exit, creating traffic jams if people don’t know the unspoken rules. Unspoken rule #1: Let people exit first. Unspoken rule #2: If someone twice your size tries to enter while you are trying to exit, Unspoken rule #1 doesn’t apply. Unspoken rule #3: If someone in front of you looks puzzled, doesn’t know what to do, and doesn’t qualify for Unspoken rule #2, you are probably facing a tourist. Sigh loudly, and take the right of way. Unspoken rule #4: If someone knowingly gives you the right of way, regardless of rule #1 or #2, quickly nod to acknowledge the message, and thank them when you pass.

Avec la TTC, tous les tourniquets acceptent les jetons, et au plus 2 ou 3 tourniquets par station disposent d’un lecteur de cartes pour glisser votre passe. Ça m’a surpris, mais on dirait que la TTC ne veut pas que vous utilisiez de passe. C’est plus facile de passer avec un jeton. J’ai aussi été surpris de découvrir que les tourniquets sont souvent à double-sens. Ce qui veut dire que les gens peuvent entrer alors que vous essayez de sortir, créant des bouchons si les gens ne connaissent pas les règles officieuses. Règle officieuse #1: Laissez les gens sortir d’abord. Règle officieuse #2: Si quelqu’un qui fait deux têtes de plus que vous cherche à entrer quand vous essayez de sortir, la Règle officieuse #1 ne s’applique pas. Règle officieuse #3: Si quelqu’un devant vous a l’air perplexe, ne sait pas quoi faire, et ne remplit pas les critères de la Règle officieuse #2, vous avez sûrement affaire à un touriste. Soupirez bruyemment, et prenez la priorité. Règle officieuse #4: Si quelqu’un vous cède sciemment la priorité, malgré leur droit d’exercer les Règles officieuses #1 ou #2, opinez rapidement du chef pour montrer que vous avez bien reçu le message, et remerciez les en passant.

In Paris, turnstyles will always accept your pass, and sometimes will even take only passes and not tickets. The turnstyles can work both ways, but at one given time, they always are one-way. A lit sign will tell you whether you can pass through it, or not.

À Paris, les tourniquets acceptent toujours votre passe, et parfois ne prennent même que ça. Les tourniquets fonctionnent dans les deux sens, mais à un moment donné, ils sont toujours à sens unique. Un panneau lumineux vous dit si vous pouvez le prendre, ou pas.

Survival of the Fittest:

On the TTC, and especially at subway stops, people seemed to me like they really don’t have any survival instinct. I think it is because the Torontonian is an incarnation of politeness compared to the ruthless Homo Parisiensis. As a result, in crowded stations and during rush hour, people will often crowd the doors, making it almost impossible for you to exit the car, unless by loudly sighing and trying to push your way through.

Avec la TTC, et surtout aux stations de métro, les gens me donnent l’impression de n’avoir aucun instinct de survie. Je pense que c’est parce que le Torontois est la politesse incarnée, comparé au brutal Homo Parisiensis. Du coup, dans les stations bondées à l’heure de pointe, les gens s’amassent souvent devant les portes, rendant toute sortie quasiment impossible, à moins de soupirer bruyamment et de vous frayer péniblement un chemin.

In Paris, people know that if they block the door, they risk being trampled by people who exit the subway, rugby-style. And not only by men. Stilettos are as deadly on a toe as shoulders are on a jaw. As a result, people who *don’t* want to die will give way around the doors for people who exit. Unaware tourists will still block the doors, be pushed and shoved around, and usually will have a terrible experience of Parisian subways.

À Paris, les gens savent que s’ils bloquent la porte, ils risquent de se faire piétiner par ceux qui sorte, façon XV de France. Et pas que par les mecs. Les talons aiguilles sont aussi mortels pour un orteil que les épaules le sont pour les mâchoires. Les touristes peu au fait des choses vont quand même bloquer le passage, se faire bousculer et dégager de là, et auront souvent une terrible expérience du métro parisien.

Final Thoughts / Le mot de la fin:

Having ridden both systems with the eye of a regular commuter (tourist riding doesn’t count), I honestly cannot praise one system over the other. What I gave you here is an overview of the differences. I think the TTC pass system is way behind. The pricing doesn’t encourage you to use them, the turnstyles are not massively equipped either to encourage you to use them. Taking only cash as a means of payment for almost everything is also a very big downside. Two-ways turnstyles can be confusing for a newcomer, but on the paper are more convenient to manage large masses during rush hour, provided you know the Unspoken rules. The transfer system is better, and the use of token is, IMHO, much more environmentally friendly.

Ayant utilisé les deux systèmes avec l’oeil du travailleur de base (voyager en touriste ne compte pas), je ne peux vraiment pas louer un système par dessus l’autre. Ce que je donne ici c’est un aperçu des différences. Je pense que le système de passes de la TTC est largement en retard. Le prix ne donne pas envie de l’utiliser, les tourniquets ne sont pas massivement équipés pour vous encourager à vous en servir. N’accepter que les espèces pour presque tout est aussi un très gros désavantage. Les tourniquets à double-sens peuvent être troublant pour un nouveau venu, mais sur le papier c’est plus pratique pour gérer de larges flux aux heures de pointe, à condition de connaître les Règles officieuses. Le système de correspondances est meilleur, et l’utilisation du jeton est, AMHA, bien meilleur pour la planète.

The Pass system in Paris is much more better. First of all, after discount, it is much cheaper than when buying tickets for one month. The proportion of turnstyles which are able to read a pass is also overwhelmingly superior to the proportion on the TTC. If you want people to buy passes, make it cheaper for them than with tickets, and make it faster for passholders to go through the turnstyles. If having a pass means saving time *and* money, you can be sure people will buy it. Easy as pie. However, the poor transfer capabilities between subway and bus really sucks. I know the Parisian transport authorities are working on something there, but the sooner they come up with a solution, the better it will be for everyone. And the use of tickets that you keep through all your trip, and that are not collected when you exit, is also source for a big waste of cardboard, IMHO. Collecting tickets for recycling upon exit would be a minimum, if you ask me.

Le système de passes parisien est bien meilleur. D’abord, après réduction, c’est carrément moins cher que si vous achetez des tickets pour un mois. La proportion de tourniquets acceptant le passe est aussi de loin supérieure à la proportion sur la TTC. Si vous voulez que les gens achètent un passe, rendez-le moins cher qu’en prenant des tickets, et faites en sorte qu’on puisse passer les tourniquets plus rapidement que les autres. Si avoir un passe c’est synonyme de gain de temps *et* d’argent, vous pouvez être sûr que les gens l’achèteront. Facile, Émile. Cependant, l’impossibilité de transferts entre bus et métros, ça craint vraiment du boudin. Je sais que les autorités de transport parisien planchent sur la question, mais plus vite ils trouveront une solution, mieux ça sera pour tout le monde. Et l’utilisation de tickets que vous gardez pendant tout le trajet, non récupérés à la sortie, est aussi la source pour un sacré gâchis de carton, AMHA. Récupérer les tickets pour les recycler à la sortie serait la moindre des choses, si vous voulez mon avis.

4 thoughts on “Mind the Gap / Gare à l’Écart

  1. Ouais mon passe me coûte seulement $87 par mois mais c’est quand’même encore trop cher. Je rajouterais que le métro parisien est aussi inaccessible (poussettes, chaises roulantes, etc.) que le métro torontois, ce qui me fait CHIER. 1 point pour le métro parisien: il va partout. 1 point pour le métro torontois: les portes s’ouvrent automatiquement, ce qui est bien pratique quand on n’a pas les mains libres🙂

    Like

  2. Dr. CaSo, Ouais, enfin 87$ par mois, c’est bien cher. Tu le dis toi-même, tu ne prends le métro que par culpabilité face à la pollution, mais financièrement, ça te revient moins cher d’utiliser la voiture, non?

    Le métro parisien est plus accessible que le métro torontois, en fait. Plusieurs lignes sont à portes automatiques, et quand une station de métro est marquée comme “accessible”, ça sous-entend un vrai ascenseur, pas un monte-charge des années 40🙂. Et d’après la RATP, tout nouveau bus est accessible, ainsi que les trois lignes de tram. Du point de vue “effort”, je donnerais un point pour Paris, même s’il reste encore beaucoup de progrès à faire.

    Like

  3. Ouaip, ça me revient définitivement plus cher d’acheter un pass que de prendre la bagnole, mais c’est aussi une question de stress. Une heure d’embouteillages le matin et une heure le soir, c’est difficile à digérer, sans compter les PVs que je me chope à cause du parking au moins une fois par mois (entre $40 et $60). Et en plus, en voiture, j’ai tendance à m’arrêter en route au retour (pour aller au resto, acheter des tas de bidules inutiles comme du fromage ou des trucs pour la cuisine, etc.). Donc, finalement, ça me revient peut-être moins cher de prendre le métro😉

    Like

  4. Dr. CaSo, c’est ça d’être une acheteuse compulsive. Pas de voiture, et hop, fini les arrêts chez le fromager qui de toute façon importait ses fromages de très très loin :p

    Like

Insert nice comment here :) / Par ici les gentils commentaires :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s