cat ears on a plane

elpastagram#17 Be careful when opening the overhead bin compartment

A very short post today, as I am taking off for two weeks in France tomorrow morning. I’ll try to post things here and there. Chances are my instagram feed will be more active than the blog, so follow me there if you want a glimpse :).

Un billet tout rikiki aujourd’hui, parce que je me carapate en France pour deux semaines demain matin. J’essaierai de poster des trucs ici et là. Il y a des chances que je sois plus actif sur instagram que sur le blog, donc suivez-moi là-bas si ça vous dit :).

I will be driving, but for all those of you who travel by plane, for work or for leisure, I feel it is very important to remind you to be careful when opening the overhead bin compartment.

Je prends la route, mais pour tous les voyageurs qui prennent l’avion, pour le travail ou pour le plaisir, je trouve très important de vous rappeler de bien faire attention en ouvrant les coffres à bagages au dessus de vos têtes.

Be careful when opening the overhead bins compartments. Hard hats and cat ears strongly advised.

Hard hats or cat ears strongly recommended.

Casques de chantier ou oreilles de chat chaudement recommandées.

Petřín lookout tower

Petřín and the Petřínské sady

Most people coming to visit Prague limit themselves to Hradčany (Prague Castle), Staré město (the Old Town), Karlův most (Charles Bridge) and that’s mostly it. That’s what the tour guides cram in the couple of days planned for the visit. But Prague also has many parks. And if you want to overlook the city, then there’s another spot that you should be looking at: Petřín. The Eiffel tower looking thing on top of Petřín hill is an observation tower. Easy to get to if you already visited Hradčany and are not ready to go downhill yet (like I did with my friend in Hradčany & Petřín), but not the only way, and definitely not the one I would recommend during Spring.

La plupart des gens qui viennent visiter Prague se limitent souvent à Hradčany (Le château de Prague), Staré město (la Vieille ville), Karlův most (Le pont Charles) et c’est à peu près tout. C’est ce que les tour operators bourrent dans le planning pendant la paire de journées prévues sur place. Mais Prague c’est plein d’espace verts. Et si vous voulez surplomber la ville, il y a un autre coin à voir: Petřín. L’espèce de chose qui ressemble à une tour Eiffel en haut de la colline de Petřín est une tour d’observation. Facile de s’y rendre si vous venez de visiter Hradčany et que vous n’avez pas encore envie de redescendre (comme je l’avais fait avec mon amie dans Hradčany & Petřín), mais ce n’est pas la seule option, et définitivement pas celle que je recommande au Printemps.

Petřín Funicular / Le funiculaire de Petřín

Petřín Funicular

Petřín Funicular

Going from Ujezd street all the way to the top of Petřín hill, it’s the fastest way to get there. Best of all, you can use regular public transit tickets for your fare, no need to purchase a special ticket. However, know that this option is very popular, especially for people who don’t feel like walking all the way up. So you may face a long line on a sunny day. Surprisingly, the funicular is less crowded on the way down :).

Au départ de la rue d’Ujezd, et montant tout en haut de la colline, c’est le moyen le plus rapide de monter. En plus, les billets du réseau de transports en commun peuvent être utilisés, pas besoin de billet spécial. Par contre, sachez que cette possibilité est assez prisée, surtout des gens qui ne se sentent pas de faire tout le trajet. Donc vous risquez de vous prendre une grosse queue bien longue par une journée ensoleillée. Étonnamment, le funiculaire est moins bondé dans le sens de la descente :).

Petřínské sady

Petřínské sady

Petřínské sady, Ujezd entrance

The Petřínské sady (Petřín Gardens) spread wide around Petřín hill, and the path leading up is wide and paved. So take your time, walk up in the middle of the blossoming trees.

Les Petřínské sady (Jardins de Petřín) s’étalent sur tout le flanc de la colline de Petřín, et les chemins sont larges et bitumés. Donc prenez votre temps, et balladez vous au milieu des arbres en fleurs.

Blossoms in Petřínské sady

wide and paved pathways are perfect for a stroll, with or without wheels

Don’t hesitate to lie down in the grass to take a break ;)

N’hésitez pas à vous allonger dans l’herbe pour une petite pause ;)

Love is in the air...

Love is in the air…

And don’t forget to take your camera with you

Et n’oubliez pas votre appareil photo

Canon

I’m not the only one wearing red…

During our stroll we noticed a photoshoot in progress in front of a huge magnolia tree

Pendant la promenade, on a remarqué une séance photo devant un magnolia géant

Photoshoot in front of a magnolia tree, Petřínské sady

Photoshoot in front of a magnolia tree

And wen you stand under it, you understand how it can be the perfect backdrop for an afternoon portrait session.

Quand on se met en dessous, on comprend mieux comment ça peut faire un fond super pour une séance portrait un après-midi.

Magnolias

Under the Magnolia tree

Look up, and you may notice some мартеница (martenitsa) hanging on some trees. Probably left by some Bulgarians who were in Prague at the time of the first blossoms (following the tradition that I explained in Честита Баба Марта!).

Levez la tête, et vous remarquerez peut-être des мартеница (martenitsa) accrochés à des branches. Sûrement laissées là par des Bulgares à Prague lors des premières floraisons (suivant la tradition que je vous racontais dans Честита Баба Марта!).

Martenitsa

Martenitsa

Every now and then, turn around and look between the trees for a glimpse of the Old Town below.

De temps en temps, retournez-vous, pour apercevoir la Vieille Ville en contrebas entre les arbres.

Old Town between the trees

Old Town between the trees

Mirror Maze / Palais des Glaces

Once you get to the top of the hill, you may notice a castle-like pavilion.

Une fois en haut de la colline, vous remarquerez peut-être un pavillon qui ressemble à un château.

Mirror Maze in Petřín

Czech Hiker’s Pavilion, home to a Mirror Maze on Petřín Hill

It is actually a mirror maze. It can be a fun moment if you need to take a small break from walking before taking on the stairs inside Petřín tower. It’s pretty dimly lit, but with a bit of luck, you may manage a selfie with one of the distorted mirrors there :)

C’est en fait un palais des glaces. Ça peut être un bon moment à passer si vous avez besoin d’une petite pause avant de vous enfiler les escaliers de la tour de Petřín. Il fait assez sombre, mais avec un peu de chance, vous arriverez à faire un selfie dans un des miroirs déformants :).

Distorted Selfie

Distorted Selfie

If you don’t like dark places, though, just look for tourists crouching while trying to take a picture of their friend or significant other: the tower is where their camera is pointing towards.

Si les coins sombres c’est pas votre truc, par contre, cherchez les touristes accroupis qui tentent de prendre en photo leurs proches/amis/moitiés: La tour est là où pointe leur appareil photo.

Posing in front of Petřín

“Nope, I still don’t have the whole tower in the frame”

And at the base of the tower, refreshments are sold. Make up not mandatory.

Et au pied de la tour, vous pouvez acheter de quoi vous requinquer. Maquillage non obligatoire.

Taking a break from buskering

Even buskers need a break.

Petřínská rozhledna

The Petřín lookout tower, with its modest 63.5m, is no Eiffel tower, although if you recall correctly what I wrote in Advanced Spring, it is inspired from it.

La tour d’observation de Petřín, du haut de ses 63.5m, n’est pas la tour Eiffel, quoique si vous vous souvenez de ce que j’avais écrit dans Un Printemps en Avance, elle en est inspirée.

Petřín observation tower.

Petřín observation tower.

To go to the top, I believe more stairs await you. If you want, you may purchase an elevator ticket, but you have to know the elevator is not big enough to go all the way to the top, so it will only take you up 20m. (any higher and wheelchairs don’t fit in there. So in terms of accessibility, people with difficulty walking (crutches or wheelchairs) will only go up to the 20m floor). You should also know that the stairs are outside, around the elevator column, so while you climb, you are not shielded from the cold, wind, or rain.

Pour y monter, vous allez encore devoir prendre des escaliers. Si vous voulez, vous pouvez prendre un billet pour l’ascenseur, mais il faut savoir qu’il n’est pas adapté pour vous emmener tout en haut, donc il ne vous emmène qu’à la plateforme des 20m. (Plus haut, l’ascenseur est trop étroit pour faire passer un fauteuil roulant. Donc pour ce qui est de l’accessibilité, les personnes à mobilité réduite n’iront que jusqu’à la plateforme des 20m). Faites aussi attention au fait que les escaliers sont dehors, autour de la colonne centrale, donc en grimpant, vous n’êtes à l’abri ni du froid, ni du vent, ni de la pluie.

Petřín observation tower.

Petřín observation tower.

The climb is worth it, though, on a clear day. The platforms are covered with small windows to give a bit of protection from the wind, and a couple of them are opened so that people can take pictures, with whatever device they carried along.

La montée en vaut la peine, par contre, par temps clair. Les plateformes sont couvertes de fenêtres pour protéger un peu du vent, et quelques-unes sont ouvertes pour permettre aux gens de prendre des photos, avec l’appareil qu’ils ont à portée de main.

Phoneographer

Phoneographer

Although a smartphone camera may often lack in the zoom department if you are trying to decipher the commercial plastered on top of the scaffolding on the Národní divadlo (National Theater) being renovated.

Par contre, l’appareil embarqué dans la plupart des smartphones risque d’être un peu limité niveau zoom si vous voulez déchiffrer la pub placardée sur l’échaffaudage du Národní divadlo (Théatre National) en cours de rénovation.

Národní divadlo, Prague

Národní divadlo

Or if you want a closer look at Hradčany.

Ou bien si vous voulez voir Hradčany d’un peu plus près.

St Vitus Cathedral and Hradčany seen from Petřín.

St Vitus Cathedral and Hradčany seen from Petřín.

While you’re at it, try to spot and recognize, in the sea of red roofs and black and green spires, places and monuments that you may have seen before. How many can you find?

Tant que vous y êtes, tentez de reconnaître, dans la mer de toits rouge et de clochers noirs et verts-de-gris, les lieux et monuments que vous connaissez. Combien pouvez-vous en trouver?

Karlǔv most and Old Town

Karlǔv most and Old Town seen from Petřín

After that, take your time to go down. And if you have walked enough for a day, hop on the funicular to get back to the banks of the Vltava. The whole trip can keep you busy for a whole afternoon. If you still need to burn some calories, cross the Vltava, go down to the quays, and rent a paddleboat.

Après ça, prenez votre temps pour redescendre. Et si vous avez assez marché pour la journée, sautez dans le funiculaire pour redescendre sur les bords de la Vltava. L’excursion peut vous occuper pour un bon après-midi. Si vous avez encore de l’énergie à revendre, traversez la Vltava, allez sur les quais, et louez un pédalo.

Paddleboats on the Vltava

Paddleboats on the Vltava

After watching Prague from above, look at it from the bottom up. Chances are that right now, Golden Hour is starting. Watch the facades’ shades take on their golden hue, before heading out to some restaurant for a well deserved dinner :).

Old Prague

Old Prague

Après avoir vu Prague de haut, regardez-là d’en bas. Avec un peu de chance, l’Heure dorée devrait commencer. Regardez les façades se teinter de leurs plus belles nuances dorées, avant de vous diriger vers un troquet pour un dîner bien mérité :).

Hradčany

Hradčany

Business As Usual

Being creative at home

This month, the theme for the Picture of the month has been chosen by Fanfan Raccoon, and it is “Be creative at home”.

For the month of July, I propose to be creative at home. The challenge will be to make us discover our home under an unusual angle, an unexpected framing, an unplanned light. So go around your home with your camera in hand, let the light in and be creative.

Ce mois-ci, le thème de la Photo du mois a été choisi par Fanfan Raccoon, et c’est “Soyez créatifs à la maison”.

Pour le mois de juillet je vous propose d’être créatif à la maison. Le challenge sera de nous faire découvrir notre chez nous sous un angle insolite, un cadrage inattendu, une lumière imprévue. Alors déambulez à la maison votre appareil photo à la main, laissez entrer la lumière et soyez créatifs.

I don’t really take pictures of my home, much. I prefer to go outside. So I was trying to think about what I could do for this theme. And then I had lots of other things to take care of, both online and offline. Which reminded me of the last time I actually tried to do something creative, at home, to show people how busy I was, with all the online communities I am involved in, this one included:

Je ne prends pas trop de photos à la maison. Je préfère sortir. Donc j’étais en train de réfléchir à ce que je pourrais faire pour ce thème. Puis j’ai eu plein d’autres choses à faire, en ligne et hors ligne. Ce qui m’a rappelé la dernière fois que j’ai vraiment tenté de faire quelque chose de créatif, à la maison, pour montrer à quel point j’étais occupé, avec toutes les communautés en lignes dans lesquelles je suis impliqué (y compris cell-ci):

FlickrFriday #33: Business as usual

Don’t you sometimes wish you had more arms to do all the things you have to do?

Ne souhaiteriez-vous pas, parfois, avoir plus de bras pour faire tout ce que vous avez sur le feu?

And now, let’s see what the others have done, this month :)

Et maintenant, allons voir ce que les autres ont fait, ce mois-ci :)

Newcomers / Nouveaux :

Lavandine83, Mamysoren, Alexinparis, Loulou, Arwen, Un jour, une vie, Eva INside-EXpat, François le Niçois, Laulinea, Dr. CaSo, Iris, Dame Skarlette, Renepaulhenry, Thalie, Fanfan Raccoon, BiGBuGS, Loqman, KK-huète En Bretannie, Krn, Canaghanette, Christophe, Nanouk, Noz & ‘Lo, Woocares, Rythme Indigo, La Fille de l’Air, Frédéric, El Padawan, Gilsoub, Estelle, MauriceMonAmour, Chat bleu, Pixeline, Julia, Dom-Aufildesvues, Cricriyom from Paris, Cara, Utopique-Lily, Akaieric, magda627, J’habite à Waterford, Aude, Galéa, Pilisi, A chaque jour sa photo, Alban, Blogoth67, A’icha, Céline in Paris, Homeos-tasie, Guillaume, Champagne, Autour de Cia, Les bonheurs d’Anne & Alex, Rosa, Lecturissime, Suki, Morgane Byloos Photography, Philae, Xelou, Lau* des montagnes, Josette, Carole en Australie, Lyonelk, DelphineF, Calamonique, princesse Emalia, Luckasetmoi, Cocazzz, Philisine Cave, Nicky, Xoliv’, Memories from anywhere, Sinuaisons, Tuxana, Testinaute, CécileP, Les Filles du Web, Laurent Nicolas, Koalisa, Giselle 43, Lavandine.

Passports

How kindness saved me a trip to the Embassy

Mid june, I went to the embassy for two passport applications, as I was telling you in French Passport Renewal in Prague. One week later, I got a text and an email to tell me the passport was ready for pickup. So I made a happy tweet.

Mi juin, j’allais à l’ambassade pour deux demandes de passeports, comme je le disais dans French Passport Renewal in Prague. Une semaine plus tard, texto et emails me préviennent que le passeport est déjà prêt. Alors j’ai tweeté ma joie.

A couple hours later, I got an email from the lady at the Consulate telling me “by the way, you only have one passport ready, not two, so you should probably wait until they’re both here, it’ll save you a trip to the embassy”. Wow. That was nice. So when the second passport arrived, I did go to the embassy again. And there, while we were doing the last bits of paperwork, signatures and fingerprints and so on, in the middle of our smalltalk, this happened:

– Oh, by the way, it’s thanks to your blog that you saved a round trip to the embassy.
– wha?
– yes, your blog post was forwarded to us, and thank you, by the way, we’re more used to people complaining about the administration rather than being happy about it… So I was wondering who that could have been, or when, then remembered my colleague mentioned some issues he had with the system during my day off, so that’s how I found out who you were, and double checked all your passports had indeed arrived.
– wow. Well, thanks a lot :)

Deux heures plus tard, je reçois un mail de la dame du consulat qui me dit “au fait, vous n’avez qu’un passeport d’arrivé, pas deux, alors vaudrait peut-être mieux attendre que les deux soient-là avant de venir, histoire d’éviter un aller-retour inutile.” Wow. C’est bien urbain. Donc une fois le deuxième passeport disponible, je retourne à l’ambassade. Et là, pendant qu’on finissait les papiers, signatures, empreintes et tout le tralala, alors qu’on tapait la discute, il s’est passé ça:

– Ah, au fait, c’est grâce à votre blogue que vous avez évité un aller-retour inutile à l’ambassade.
– gné?
– oui, on nous a fait suivre votre billet, et merci, d’ailleurs, on a plus l’habitude des gens qui se plaignent de l’administration plutôt que des gens qui en sont contents… Alors je me demandais qui ça pouvait bien être, et quand, puis je me suis souvenu que mon collègue avait eu un souci avec le logiciel pendant mon congé, donc c’est comme ça que je vous ai retrouvé, et j’ai revérifié si tous vos passeports étaient bien là.
– Waou. Ben merci beaucoup :)

So now, I have the confirmation about the following facts:

  1. The CM team from the French Embassy in Prague *does* forward posts or articles to the relevant services.
  2. The government is reading my blog ¬_¬ (*deletes embarrassing pictures*)
  3. Being nice does pay off.

J’ai donc la confirmation des faits suivants:

  1. L’équipe CM de l’Ambassade de France à Prague fait passer les billets ou articles aux services concernés.
  2. Le gouvernement lit mon blog ¬_¬ (*supprime fissa les photos compromettantes*)
  3. Ça paie d’être gentil.

New passports arrived

It’s probably obvious to most, but I have seen it often forgotten by managers and employers pretty much everywhere: If you mess up, there will be a long line of people ready to blame you. Yet when you work your ass off trying to just do a good job, nobody’s there to thank you for it. Just as I feel it is important in my work to feel that my employer recognizes my good work, I feel it is equally important to be thankful to the people who we interact with.

C’est sûrement évident pour la plupart des gens, mais j’ai souvent vu ça oublié par des responsables et employeurs un peu partout: Si vous vous plantez, il y aura toujours une longue file de gens prêts à vous enfoncer. Mais quand vous vous décarcassez rien qu’à essayer de faire correctement votre boulot, y’a plus personne. Tout comme je considère important que dans mon travail, mon employeur reconnaisse quand je bosse bien, je trouve qu’il est tout aussi important d’être reconnaissant envers les gens avec qui on interagit.

Be nice to people. It will make them feel good and want to reciprocate. As simple as that.

Soyez gentils avec les gens. Ça leur fera plaisir, et ils seront tentés de faire pareil. C’est aussi simple que ça.

Swimming Pool

elpastagram#16 Staying cool during the heat wave

Czech Republic is used to having pretty hot summers. Apparently a heat wave has hit several other countries as well, this year. At times like this, it’s important to stay hydrated. The Czech do it by drinking lots of cold beer (for the adults), but our homemade apple juice will do, too. And if that’s not enough, most people have a swimming pool, or friendly neighbours that do :).

En République Tchèque, l’été est souvent chaud (dans les T-shirts dans les maillots). Semblerait qu’une vague de chaleur ait frappé d’autres pays cette année. Dans ces moments-là, c’est important de bien s’hydrater. Les tchèques le font par le truchement de bières bien fraîches (pour les plus grands), mais notre jus de pommes fait maison peut aussi faire l’affaire. Et si ça ne suffit pas, la plupart des gens ont une piscine, ou des voisins aimables qui en ont une :).

Staying cool during the heat wave.

Staying cool during the heat wave

Abseiling, Divoká Šárka

Climbing in Divoká Šárka

I used to think that you had to drive quite a bit away from Prague in order to find outdoors climbing spot. So I was pretty surprised when a friend suggested a day trip to Divoká Šárka, a Nature Reserve on the outskirts of Prague. Surprised, but clearly willing to go. See, I don’t know the area enough, nor do I consider myself experienced enough in order to open outdoor routes by myself. So unless there’s an experienced local to show me the ropes, I would not try to venture out there by myself.

Je croyais qu’il fallait voyager un boutte hors de Prague pour pouvoir trouver des sites d’escalade. Donc j’étais assez étonné quand un ami a proposé une excursion sur une journée à Divoká Šárka, une réserve naturelle aux abords de Prague. Étonné, mais clairement intéressé. C’est que je ne connais pas assez bien la région, ni ne me considère assez expérimenté pour ouvrir des voies en extérieur, comme ça. Donc à moins d’avoir un autochtone expérimenté pour me montrer les ficelles, je ne vais pas trop me le tenter par moi-même.

On our way to the climbing spot, we passed a swimming pool, which apparently is quite liked by the locals. Swimming surrounded by trees and hills, not the worst.

En chemin, on passe devant une piscine, qui apparemment est pas mal prisée des habitants. Nager au milieu d’arbres et collines, pas pire.

Swimming Pool, Divoká Šárka

Swimming Pool, Divoká Šárka

And right at the entrance of the climbing routes my friend took us to, we got reminded that accidents do happen. Safety first, remember?

Et à l’entrée de la zone d’escalade où mon ami nous a emmenés, nous avons eu un rappel cinglant qu’on n’est jamais à l’abri d’un accident. La sécurité d’abord, hein?

Climbing accident, Divoká Šárka

Climbing accident, Divoká Šárka

Unlike on artificial walls, where you get anchor points every 1.5m or so, you only get a couple of anchor points spaced every 5m. This means that you need to add the extra anchor points yourself. For granite, our lead climber had a set of small stoppers, that he would fit in cracks, so that he could then put a quickdraw and pass the rope into it.

Contrairement aux parois artificielles, avec leurs points d’ancrage tous les mètre et demi environ, il n’y a qu’une paire d’ancrages tous les 5 mètres. Ce qui veut dire qu’il vous faut poser vos propres points d’ancrage en cours de route. Pour le granit, notre grimpeur de tête avait son set de bloqueurs, à coincer dans les fissures, pour pouvoir ensuite accrocher une dégaine et passer la corde.

Blockers

Blockers

The first one to climb top rope after that would have the privilege of picking up all the stoppers and quickdraws on the way up, so that people can then climb and abseil easily :)

Le-la premièr-e à grimper en moulinette après ça avait donc le privilège de récupérer tous les bloqueurs et dégaines en montant, pour qu’on puisse ensuite grimper et descendre en rappel en toute simplicité :).

Abseiling, Divoká Šárka

Abseiling, Divoká Šárka

Unfortunately, I didn’t have my camera. So I had a really nice view from the top, but only my crappy 4 year old smartphone to try and capture the scene. Hello overexposed sky and white halo. I really need a better solution for taking pictures when I’m out climbing…

Manque de pot, je n’avais pas mon appareil avec moi. Donc j’avais une super vue, mais seulement mon vieux smartphone de 4 ans pour essayer de capturer un peu la scène. Bonjour ciel cramé et halo blanc. Il faut vraiment que je me trouve une solution pour mes photos en sortie escalade…

Divoká Šárka

Divoká Šárka

Well, crappy pictures or not, all that matters is that good times were had, and nobody got hurt, does it not?

Bon, photos pourries ou non, l’important c’est de s’être éclatés, et que personne ne se soit blessé, non?

climbing at Divoká Šárka

climbing at Divoká Šárka

 

Singing Beatles songs in front of the John Lennon Wall in Prague

French passport renewal in Prague

The French love to complain, it’s a well known stereotype that I wouldn’t dare go against. And bureaucracy is often a great source of complaining. So much papers to provide in order to get one more paper… So when it was time for me to renew my passport, and also get one for our newest team member, I counted with half my day being wasted in the waiting room in the French Embassy in Prague. I already said it before, I don’t mind going to the embassy for my paperwork. Since I work from home, paperwork means a stroll in Prague and a breath of fresh air, a welcome break from my daily routine.

Les français adorent râler, c’est un cliché bien connu que je n’oserais contredire. Et la bureaucratie est souvent source de râleries en tous genres. Tellement de papiers à fournir pour pouvoir obtenir un papier supplémentaire… Donc quand j’ai eu à renouveller mon passeport, et à faire une demande pour le dernier arrivé dans l’équipe, j’avais prévu que ma matinée serait gâchée dans la salle d’attente de l’Ambassade de Prague. Je l’ai déjà dit auparavant, ça ne me dérange pas d’aller à l’ambassade pour la paperasse. Vu que je fais du télétravail, la paperasse c’est une promenade à Prague et un peu d’air frais, une coupure bienvenue dans la routine quotidienne.

Luckily for us French, we’re kinda pampered when we are out in the wild. The embassy’s website, www.france.cz, contains all the relevant information with regards to what we have to produce for a passport application. If something is unclear, the consulate people will answer any questions you may have. When I had to go there in February for some transcription of some official acts, I started to mention that I’d come back for some passports. The guy handed me the paper with the current standard for ID pictures for French documents, warned me that it is a different standard than what Czechs use for their ID pictures, and advised me to do a couple practice shots at home with mini-me, and email it to them for verification, so that I don’t have to go back and forth to the embassy because of rejected ID. By the time I was home that day, an email was sitting in my mailbox with the address of a lab close to the embassy which is used to make ID pictures following the French format.

Heureusement pour nous, les français, on est un peu chouchoutés quand on est lâchés dans la nature. Le site de l’ambassade, www.france.cz, contient toutes les infos sur les pièces à fournir pour une demande de passeport. En cas de doute, les gens du consulat répondent sans problèmes à vos questions. Quand j’y étais allé en février pour faire transcrire un acte, j’avais discrètement glissé que je reviendrais plus tard pour des passeports. Le gars m’a sorti le papier avec la norme pour les photos d’identité, m’a prévenu que c’était différent du format que les tchèques utilisent, et m’a conseillé de faire quelques essais préalables et de les envoyer par mail pour vérification avant de les faire développer, pour pas que j’aie à faire la noriah vers l’ambassade pour cause de photo invalide. En rentrant à la maison ce jour-là, j’avais un mail dans ma boîte avec l’addresse d’un labo photo près de l’ambassade qui avait l’habitude de faire des photos d’identité au format français.

So I did just that. Check the specs on the government’s websites, make an impromptu portrait session with whatever piece of cloth I managed to find as a neutral non-white background, then played around with the GIMP to produce a picture in the right format. One email and a quick phone call later, I just had to send the final pic to our usual lab for an official print. Looking at the prices, though, I was very surprised. Printing a picture in 3.5×4.5 cm cost 6 times more than printing a picture in 10×15 cm. So, after some more playing around with the GIMP, I transformed my picture into 6 pictures fitting into a 10×15 cm frame. Took me a while to get the measurements just right, but I got there eventually.

Donc je m’y suis mis. J’ai revérifié la norme sur les sites officiels, improvisé une petite session portrait avec n’importe quelle bout de tissu qui me tombait sous la main et pouvait faire un fond neutre non blanc, puis ai joué avec The GIMP pour faire une photo au bon format. Un email et un coup de fil plus tard, il ne me restait plus qu’à envoyer la photo au labo pour la faire tirer. En regardant les prix, j’étais surpris, par contre. Tirer une photo en 3,5×4,5 cm coûte 6 fois plus cher qu’une photo 10×15. À ce prix-là, j’ai continué avec The GIMP pour me faire une planche de 6 photos, au format 10×15. J’ai un peu galéré pour tout mesurer pile poil, mais j’ai réussi.

So one week ago, I was ready to pick up my pictures and wait in line at the embassy to get things done. Luckily, I was only second in line when I arrived, so there were good chances that I wouldn’t spend all morning there. But that was without taking into account my rotten luck. There had been a software update rolled out the day before, and now the clerk’s computer had its software stuck doing upgrades or something. So while we waited, they took all the documents they needed (surprisingly few, actually, since they had most of their info already available in their central system, so aside from showing up, paying up, and showing my existing ID, they didn’t really need anything else), took my money, and then sent me back to the waiting room, so that they can try and take care of other people. All the while they were very nice, apologizing for the inconvenience and asking me if it was ok for me to wait again and let them take care of other people first. Of course, I didn’t mind, I had counted with a potential big line in front of me, so I had my Kindle with the entire Game of Thrones series on it, just in case.

Alors il y a une semaine, j’étais prêt à aller chercher mes photos et faire le piquet à l’ambassade pour faire mon affaire. Par chance, je n’étais que le deuxième quand je suis arrivé, donc j’arrivais avec de bonnes chances de ne pas y passer la matinée. Mais c’était sans compter sur ma poisse légendaire. Il y avait eu une mise à jour du logiciel envoyée la veille, et maintenant, l’ordi de l’agent moulinait à faire des mises à jour. Donc en attendant, ils ont pris les justificatifs dont ils avaient besoin (très peu, étonnamment, vu que la plupart des infos était déjà dans leur système centralisé, donc à part me pointer, douiller, et montrer mon ancienne pièce d’identité, ils n’avaient pas beosin de grand chose d’autre), pris mes sous, et m’ont renvoyé en salle d’attente pour pouvoir essayer de s’occuper d’autres personnes. Pendant tout ce temps, ils étaient très sympa, s’excusant du dérangement, et me demandant évidemment si ça ne me dérangeait pas d’attendre et de laisser passer d’autres personnes en attendant pendant que l’ordinateur était bloqué. Bien sûr, ça ne me posait pas de problème, j’avais anticipé une potentielle queue bien grosse devant moi, donc j’avais mon Kindle et l’intégrale de Game of Thrones pour me faire patienter, au cas où.

In the end, I was out of the embassy after approximately two hours. Effective time spent doing paperwork, though? Less than a half hour, I think, and the clerks were being polite, friendly, smiling, and going the extra mile to get things done. For adults, no need to bring pictures, they take it directly on the spot, so no need to worry about the picture not following the standards or anything. Everything is centralized in the government’s system, so all my info came up and the renewal application was pretty much pre-filled without me having to add anything. On a good day, the application for renewal would have been processed in a jiffy. Outside the embassy, a busker was standing in front of the John Lennon Wall, singing classic Beatles songs to a group of tourists. In France, I’d have been sent home with a “the computer is broken, come back later” frown. Here, I really had nothing to complain about. “Let it be, let it be…”

Au final, j’étais sorti de l’ambassade après environ deux heures. Temps effectif à faire de la paperasse, par contre? Pas plus d’une demi-heure, je pense, et les agents étaient polis, aimables, souriants, et se décarcassant pour satisfaire les gens. Pour les adultes, pas besoin d’amener de photo, ils la prennent sur place, donc pas besoin de se soucier de savoir si elle est conforme ou pas. Tout est centralisé, donc mes infos et le formulaire de renouvellement étaient déjà préremplis sans que j’aie vraiment à y redire. Un bon jour, la demande aurait été réglée en deux temps trois mouvements. À la sortie de l’ambassade, un musicien se tenait debout devant le mur John Lennon, chantant des classiques des Beatles à un groupe de touristes. En France, on m’aurait renvoyé à la maison avec un froncement de sourcil et un “l’ordi est cassé, revenez plus tard”. Ici, je n’ai vraiment pas de raisons de me plaindre. “Let it be, let it be…”

Singing classics from the Beatles in front of the John Lennon Wall

Singing classics from the Beatles in front of the John Lennon Wall