Herpy Derp Mac Derpface

A lesson in frolicking

Curious puppy

Nobody told me that puppies would require so much care. Especially at night. At the beginning, he was staying inside for the night, to get used to us, and also because march was still a bit chilly. But soon enough, he would spend the day outside, and one evening, Harley didn’t even want to come inside at night.

Personne ne m’a dit qu’un chiot c’était autant de boulot. Surtout la nuit. Au début, il restait à l’intérieur pour la nuit, qu’il s’habitue à nous, et aussi parce qu’il gèle encore la nuit, en mars. Mais assez vite, il allait passer la journée dehors, et un soir, Harley n’a même plu voulu rentrer à l’intérieur.

Fixating on a prey of sorts?

And then, summer came out and it was time to put the garden table out, and to hang the hammock between the apple trees.

Puis l’été est arrivé, il était enfin temps de sortir la table de jardin, et d’accrocher le hamac entre les pommiers.

Hammock puppy

At the time, we had to lift him to get him in the hammock. But once he was there, he seemed to enjoy himself, don’t you think?

À ce moment-là, il fallait le porter pour le mettre dans le hamac. Mais une fois dedans, il avait l’air plutôt cool, non?

Hammock puppy

At some point, he tried to figure out how to climb it alone.

Un coup, il a essayé de comprendre comment y monter seul.

How do I swing?

That didn’t quite work as planned.

Ça ne s’est pas super bien passé.

Herpy Derp Mac Derpface

And I came up with a new saying: “left on the ground, nibbled by the hound”

Nibbling

Et j’ai inventé un nouveau proverbe: “qui laisse quelque chose au sol, le voit machouillé par la bestiole”.

What?

And to think that today, I’m the only one left in the house strong enough to carry him…

Et dire que maintenant, je suis le seul à la maison assez costaud pour le porter…

What did I do this time?

Black headed gull in the salterns of Guérande

Going through the Guérande Salt Marshes in a horse carriage

Spending a week in the South of Brittany does not necessarily equate to a week sitting at the sea gorging on Salted butter caramels and buckwheat galettes, although for some people, it can. Seeing that we were staying less than 15 minutes away from Guérande, seeing how salt is harvested sounds like a must, wouldn’t you say?

Passer une semaine au Sud de la Bretagne ne veut pas forcément dire passer une semaine le cul sur un transat à s’empiffrer de caramels au beurre salé et de galettes de sarrasin, même si pour certains, ça peut être le cas. Vu qu’on était à moins de 15 minutes de Guérande, voir la récolte du sel me semblait un passage obligé, non?

Salines

Salterns in Guérande / Salines à Guérande

So I went to the nearest Tourist Office and checked my options there. There are plenty of possibilities. The largest tour operator is called Terre de Sel, and has a wide variety of guided tours, adapted to all age groups. We originally thought about their 2 hour tour that is geared towards the 6-12 age group. But the prospect of potentially standing 2 hours in the hot sun carrying a toddler was not necessarily very enticing. That’s when we saw a little flyer, offering a visit in a horse carriage, by a salt worker, that lasts approximately an hour and a half. One message on an answering machine and a callback later, we had our spots booked for the following afternoon.

Donc je me suis dirigé vers l’office de tourisme le plus proche pour voir ce qu’il y avait à faire. Il y a pas mal de choix. La plus grosse machine à visites s’appelle Terre de Sel, et propose plein de visites guidées différentes, pour toutes les tranches d’âge. On avait d’abord pensé à leur visite de 2 heures pour les 6-12 ans. Mais l’idée de rester 2 heures sous le cagnard avec un marmot en poche kangourou, c’était pas forcément le grand kif. C’est là que j’ai vu un petit prospectus, proposant une visite en calèche, par des paludiers, qui dure environ une heure et demie. Un message sur répondeur et un rappel plus tard, on avait nos places pour le lendemain.

Saline

Guérande Salt marshes / Les marais salants de Guérande

A little bit of background

Our ride for the afternoon

Our ride for the afternoon

Starting from Batz-sur-Mer, we hopped on the cart and set off towards her salt marsh. On the way there, I listened to the tale of the salt workers while taking in the landscape. We were told of the strong competition between independent owners and co-ops, where instead of working together to make everybody’s life better, they’d more often stab each other in the back, sadly. The owner is doing those visits on the side, in addition to the harvest her husband and she are doing, to try and get a bit more money in a business that is hardly profitable, and she told us about all the problems other salt workers gave her when she started it. We learned that all salterns are privately owned. For a horse cart to be able to cross through the marshes, they’d have to get the agreement from each and every owner. So instead we stuck to the little paved road going through the marshes, until we get to her saltern.

Au départ de Batz-sur-Mer, on est montés dans la calèche, direction sa saline. Sur la route, j’ai écouté l’histoire des paludiers tout en profitant du paysage. On nous a raconté la rude compétition qu’il peut y avoir entre certains producteurs, indépendants, en coopérative… où au lieu de travailler ensemble pour se faciliter la vie, certains seraient plus enclins à se tirer dans les pattes, malheureusement. La proprio fait ces visites sur le côté, en plus de la récolte qu’elle fait avec son mari, pour tenter de faire un peu de sous en complément d’une affaire qui est difficilement profitable, et elle nous a raconté tous les problèmes que les autres paludiers lui ont fait quand elle a commencé. On a appris que toutes les salines sont des propriétés privées. Pour pouvoir passer en calèche dans les marais, il aurait fallu l’accord individuel de chaque propriétaire sur le trajet. Donc à la place, on a suivi la petite route communale à travers le marais, jusqu’à sa parcelle.

Salines

Salterns / Salines

We also learned how the handling of the salt ponds that are used to feed sea water into the salt pans is left to either the most experienced salt worker around, or to the one with the largest production area, because it is both a huge power and a huge responsibility. If they miss a tide and fail to fill the salt pond completely, there can be a lack of water to finish the production. On the other hand, since they control how much water goes in which saltern, it is also very easy for them to flood a saltern and spoil an entire harvest. You’d think hard work, and depending on the weather’s whims would be enough hardships for them, but apparently on top of all that, they also have to deal with plenty of crap from their neighbours.

On a aussi appris comment la gestion des vasières, qui alimentent les salines en eau de mer, est laissé à la charge du paludier le plus expérimenté, ou disposant de la plus grande parcelle, car c’est à la fois un grand pouvoir et une grande responsabilité. S’ils ratent la marée et ne remplissent pas la vasière complètement, on peut manquer d’eau pour finir la production. D’un autre côté, vu qu’ils contrôlent le débit d’eau qui va dans chaque saline, il est aussi très facile d’inonder une saline et gâcher toute une récolte. On aurait cru qu’un travail ardu et dépendre des caprices du climat seraient assez de tracas pour eux, mais apparemment, en plus de tout ça, il faut aussi se coltiner les emmerdes des voisins.

Salt production

Mouette rieuse

Black headed gull, skinny dipping in the ponds / Une mouette rieuse fait trempette dans les marais

Anyways, as I was explaining, the harvest is done in several steps. It starts with the “vasières”, huge salt ponds that are used as sea water reservoirs. The gates are open during high tide to fill them up, and the water is then carefully distributed to the salterns around via a network of canals. Salt pans are only filled with a few centimetres of water at a time, so that evaporation allows the salt to crystallize. For this process to work properly, they need 40 continuous days without rain. A downpour means a ruined harvest, and a necessary wait for the next 40 days in hopes that the skies stay clear.

Enfin bon. Comme je le disais, la récolte se fait en plusieurs étapes. On commence par les vasières, de grands réservoirs d’eau de mer. On ouvre les vannes pendant la marée haute pour les remplir, puis on distille tout ça avec précaution dans les salines alentours via un réseau de caneaux. Les salières sont remplies que quelques centimètres d’eau à la fois, à fin que l’évaporation de l’eau de mer cause la formation des cristaux de sel. Pour que ça se passe bien, ils ont besoin de 40 jours en continu sans précipitations. Grosse rincée équivaut à une récolte foutue, et une attente nécessaire de 40 jours supplémentaires en croisant les doigts pour un ciel dégagé.

Batz-sur-Mer

The “vasière” is that large body of water behind the salterns and in front of the village / La vasière, c’est cette grande étendue d’eau derrière les salines et devant le village.

While the bigger crystals will drop to the bottom of the salt pan, a thin layer of salt will also form at the surface of the water and agregrate in the corners: The “Fleur de Sel”. It is what is harvested first, and is ten times more expensive as coarse selt, because in comparison to coarse salt, there is a much smaller yield, it takes several months to dry, and needs to be cleaned up by hand because the impurities in the salt are of the same density as the salt itself, making it impossible to use a machine or a sieve to sort it out.

Tandis que les cristaux les plus gros vont tomber au fond de la saline, une fine couche de sel va aussi se former à la surface de l’eau, puis s’accumuler dans les coins: c’est la Fleur de Sel. C’est ce qu’on récolte en premier, et ça coûte dix fois plus cher que le gros sel, parce qu’en comparaison, on a un rendement bien moindre, ça prend des mois à sécher, et il faut le nettoyer à la main parce que les impuretés dans le sel ont la même densité que le sel lui-même, ce qui rend impossible l’usage d’une machine ou d’un tamis pour faire le tri.

Récolte de la Fleur de Sel

Harvesting the Fleur de Sel / Récolte de la Fleur de Sel

Once the Fleur de Sel has been removed, the salt worker can get started with the coarse salt. With their long pole-like tool, they will push the water, getting the crystals to roll against the clay floor, then rake it back towards them and pile it up on the small round platforms called “œillets” (because they look like an eye).

Une fois la Fleur de Sel retirée, le paludier entame la récolte du gros sel. Avec leur grosse perche, ils poussent l’eau, pour faire rouler les cristaux dans la terre argileuse, puis ratisse vers eux pour faire une pile sur les petites plateformes ronde qu’on appelle les œillets.

Paludier en action

Harvesting coarse salt / Récolte du gros sel

The salt will then be loaded on wheelbarrows, 150kg at a time, and gathered at the entrance of the saltern in huge piles called “mulon”, before getting taken by truck for packaging and shipping.

Le sel est ensuite chargé dans des brouettes, 150kg à la fois, et rassemblé à l’entrée de la saline dans des gros tas qu’on appelle “mulons”, avant de se faire embarquer par camion pour stockage et livraison.

Coarse Salt harvest

“Mulon” de sel

We learned how, in the old days, wheelbarrows didn’t have plastic tires, were heavier because they were made of wood, just like their tools. Aluminum and plastic helped a lot in making things lighter, for example. Of course, we ended the visit with a small sampling of salt, to feel the difference between the coarse salt and the Fleur de Sel (coarse salt is what you use during cooking, because you need the heat for the crystals to dissolve, while Fleur de Sel is what you use to adjust the seasoning after cooking, as it has a much subtler salting power and melts very easily).

On a appris comment, dans l’ancien temps, les brouettes n’avaient pas de pneus en caoutchouc, et pesaient plus lourd parce qu’elle étaient tout en bois, comme leurs outils. L’aluminium et le plastique ont pas mal aidé à alléger le toutim, par exemple. Bien sûr, on a fini la visite avec une petite dégustation, pour voir la différence entre gros sel et fleur de sel (le gros sel sert pendant la cuisson, car il a besoin de la chaleur pour bien se dissoudre, tandis que la Fleur de Sel se met dans l’assiette pour assaisonner, car son pouvoir salant est plus léger et se dissout très facilement).

Mouette rieuse

Black headed gull / Mouette rieuse

We came looking for a relaxing two hours watching how salt is harvested. We left having learned to appreciate all the hard work and dedication that goes into making this simple thing we put on our table and that we so easily take for granted. So if you are on a trip to the South of Bretagne, I can’t recommend you enough a horse carriage ride through the salt marshes.

On est venu pour passer deux heures tranquilles à regarder comment on récolte le sel. On est repartis en ayant appris à apprécier tout le dur labeur et la diligence qui entrent dans la récolte de cette chose si simple qu’on met sur toutes les tables. Alors si vous êtes en vacances dans le Sud de la Bretagne, je ne peux vous recommander assez une balade en calèche dans les marais salants.

Paludiers

Tour information

Olivier & Krystel Mouilleron
Tel: +33 6 72 95 39 97
Visits (booking in advance is mandatory): 10:30 AM, 2:30PM, 4PM, 5:30PM
Price (as of 2015): 11€ (Adults), 6€ (Children 3-12 yo), group pricing available (10+ people)

Baguette Vending Machine

Only in France… (elpastagram #18)

I know Japan is *the* country for crazy vending machines that will sell you anything and everything. But here’s one I think you’ll only ever find in France:

Je sais que le Japon est *le* pays pour les distributeurs de dingues qui vendent tout et n’importe quoi. Mais en voilà une qui, je pense, ne se verra qu’en France:

Only in France: a baguette vending machine

Yes, it is a baguette vending machine! Spotted in front of a bakery, in Le Pouliguen. The baker just loads the machine from inside his bakery, I suppose, and people who don’t want to line up inside can just grab a baguette on the go. I fail to see why you wouldn’t want to smalltalk with the baker, though. That’s part of the baguette buying experience after all…

Et oui, c’est un distributeur automatique de baguettes! Repérée en sortie de boulangerie, au Pouliguen. Le/la boulanger-e charge le distributeur depuis sa boulangerie, j’imagine, et les gens qui ont la flemme de faire la queue à l’intérieur peuvent juste attraper une baguette en chemin. J’ai du mal à comprendre qui ne voudrait pas papoter avec la boulangère, quand même. Après tout, ça fait partie de l’expérience “achat de baguette”…

Girl climbing the "dragon's tail" in the Mammut climbing gym in Holesovice

Upside Down

This month, Carole en Australie has given us the theme “Renversant” (which could mean, depending on the contexte, something like “upside down”, but also “astonishing”, “incredible”, “suprising”), because:

As you may (or may not) know, I live in Australia, the country where people live upside down. So my theme will be… “renversant”. Be it the adjective, synonymous of Incredible, Astonishing, Surprising or the participle of the verb “renverser” (to spill, to tip over). Anything is allowed! To your cameras… steady… go!

Ce mois-ci, Carole en Australie nous donne le thème “renversant”, parce que:

Comme vous le savez (ou peut-être pas!), je vis en Australie, le pays où on a la tête en bas. Mon thème sera donc… “Renversant”. Que ce soit l’adjectif synonyme de Incroyable, Etonnant, Surprenant ou le participe présent de Renverser. Tous les coups sont permis! A vos appareils photo… prêts… partez!

 

Flickr Friday #14 - Defying Gravity

It is a well known fact that climbers are a little bit deranged, and enjoy climbing walls that may not always be vertical. Here, this overhanging route is called “the dragon’s tail”. I’ve never completed it, and I’m always admirative when I see people clearing the route :)

C’est bien connu que les grimpeurs et grimpeuses sont un poil toc-toc, et aiment grimper des murs pas toujours verticaux. Ici, cette voie complètement en dévers s’appelle “la queue du dragon”. Je ne l’ai jamais réussie, et je suis toujours admiratif quand je vois des gens la finir :)

And now, let’s see what the others have done, this month :)

Et maintenant, allons voir ce que les autres ont fait, ce mois-ci :)

KK-huète En Bretannie, DelphineF, Loulou, Laulinea, Arwen, Lyonelk, François le Niçois, Autour de Cia, Tuxana, Rythme Indigo, Julia, Frédéric, El Padawan, magda627, princesse Emalia, Lavandine83, Fanfan Raccoon, Testinaute, Un jour, une vie, CécileP, Estelle, A’icha, Les bonheurs d’Anne & Alex, Cara, Xoliv’, Iris, Alban, Akaieric, Gilsoub, Sinuaisons, Woocares, J’habite à Waterford, Dame Skarlette, Cocazzz, Renepaulhenry, Nicky, Lau* des montagnes, Philisine Cave, Milla la galerie, Josette, Céline in Paris, Guillaume, Dr. CaSo, Les Bazos en Goguette, MauriceMonAmour, Thalie, La Fille de l’Air, Mamysoren, Pixeline, Pilisi, Giselle 43, BiGBuGS, Noz & ‘Lo, Aude, Krn, Chat bleu, Galéa, Carole en Australie, Luckasetmoi, Lavandine, Les Filles du Web, Dom-Aufildesvues, Champagne, Laurent Nicolas, Cricriyom from Paris, Christophe, Philae, Loqman, Kenza, Koalisa, Rosa, Homeos-tasie, Nanouk, Alexinparis, Morgane Byloos Photography, Eva INside-EXpat, Blogoth67.

cat ears on a plane

elpastagram#17 Be careful when opening the overhead bin compartment

A very short post today, as I am taking off for two weeks in France tomorrow morning. I’ll try to post things here and there. Chances are my instagram feed will be more active than the blog, so follow me there if you want a glimpse :).

Un billet tout rikiki aujourd’hui, parce que je me carapate en France pour deux semaines demain matin. J’essaierai de poster des trucs ici et là. Il y a des chances que je sois plus actif sur instagram que sur le blog, donc suivez-moi là-bas si ça vous dit :).

I will be driving, but for all those of you who travel by plane, for work or for leisure, I feel it is very important to remind you to be careful when opening the overhead bin compartment.

Je prends la route, mais pour tous les voyageurs qui prennent l’avion, pour le travail ou pour le plaisir, je trouve très important de vous rappeler de bien faire attention en ouvrant les coffres à bagages au dessus de vos têtes.

Be careful when opening the overhead bins compartments. Hard hats and cat ears strongly advised.

Hard hats or cat ears strongly recommended.

Casques de chantier ou oreilles de chat chaudement recommandées.

Petřín lookout tower

Petřín and the Petřínské sady

Most people coming to visit Prague limit themselves to Hradčany (Prague Castle), Staré město (the Old Town), Karlův most (Charles Bridge) and that’s mostly it. That’s what the tour guides cram in the couple of days planned for the visit. But Prague also has many parks. And if you want to overlook the city, then there’s another spot that you should be looking at: Petřín. The Eiffel tower looking thing on top of Petřín hill is an observation tower. Easy to get to if you already visited Hradčany and are not ready to go downhill yet (like I did with my friend in Hradčany & Petřín), but not the only way, and definitely not the one I would recommend during Spring.

La plupart des gens qui viennent visiter Prague se limitent souvent à Hradčany (Le château de Prague), Staré město (la Vieille ville), Karlův most (Le pont Charles) et c’est à peu près tout. C’est ce que les tour operators bourrent dans le planning pendant la paire de journées prévues sur place. Mais Prague c’est plein d’espace verts. Et si vous voulez surplomber la ville, il y a un autre coin à voir: Petřín. L’espèce de chose qui ressemble à une tour Eiffel en haut de la colline de Petřín est une tour d’observation. Facile de s’y rendre si vous venez de visiter Hradčany et que vous n’avez pas encore envie de redescendre (comme je l’avais fait avec mon amie dans Hradčany & Petřín), mais ce n’est pas la seule option, et définitivement pas celle que je recommande au Printemps.

Petřín Funicular / Le funiculaire de Petřín

Petřín Funicular

Petřín Funicular

Going from Ujezd street all the way to the top of Petřín hill, it’s the fastest way to get there. Best of all, you can use regular public transit tickets for your fare, no need to purchase a special ticket. However, know that this option is very popular, especially for people who don’t feel like walking all the way up. So you may face a long line on a sunny day. Surprisingly, the funicular is less crowded on the way down :).

Au départ de la rue d’Ujezd, et montant tout en haut de la colline, c’est le moyen le plus rapide de monter. En plus, les billets du réseau de transports en commun peuvent être utilisés, pas besoin de billet spécial. Par contre, sachez que cette possibilité est assez prisée, surtout des gens qui ne se sentent pas de faire tout le trajet. Donc vous risquez de vous prendre une grosse queue bien longue par une journée ensoleillée. Étonnamment, le funiculaire est moins bondé dans le sens de la descente :).

Petřínské sady

Petřínské sady

Petřínské sady, Ujezd entrance

The Petřínské sady (Petřín Gardens) spread wide around Petřín hill, and the path leading up is wide and paved. So take your time, walk up in the middle of the blossoming trees.

Les Petřínské sady (Jardins de Petřín) s’étalent sur tout le flanc de la colline de Petřín, et les chemins sont larges et bitumés. Donc prenez votre temps, et balladez vous au milieu des arbres en fleurs.

Blossoms in Petřínské sady

wide and paved pathways are perfect for a stroll, with or without wheels

Don’t hesitate to lie down in the grass to take a break ;)

N’hésitez pas à vous allonger dans l’herbe pour une petite pause ;)

Love is in the air...

Love is in the air…

And don’t forget to take your camera with you

Et n’oubliez pas votre appareil photo

Canon

I’m not the only one wearing red…

During our stroll we noticed a photoshoot in progress in front of a huge magnolia tree

Pendant la promenade, on a remarqué une séance photo devant un magnolia géant

Photoshoot in front of a magnolia tree, Petřínské sady

Photoshoot in front of a magnolia tree

And wen you stand under it, you understand how it can be the perfect backdrop for an afternoon portrait session.

Quand on se met en dessous, on comprend mieux comment ça peut faire un fond super pour une séance portrait un après-midi.

Magnolias

Under the Magnolia tree

Look up, and you may notice some мартеница (martenitsa) hanging on some trees. Probably left by some Bulgarians who were in Prague at the time of the first blossoms (following the tradition that I explained in Честита Баба Марта!).

Levez la tête, et vous remarquerez peut-être des мартеница (martenitsa) accrochés à des branches. Sûrement laissées là par des Bulgares à Prague lors des premières floraisons (suivant la tradition que je vous racontais dans Честита Баба Марта!).

Martenitsa

Martenitsa

Every now and then, turn around and look between the trees for a glimpse of the Old Town below.

De temps en temps, retournez-vous, pour apercevoir la Vieille Ville en contrebas entre les arbres.

Old Town between the trees

Old Town between the trees

Mirror Maze / Palais des Glaces

Once you get to the top of the hill, you may notice a castle-like pavilion.

Une fois en haut de la colline, vous remarquerez peut-être un pavillon qui ressemble à un château.

Mirror Maze in Petřín

Czech Hiker’s Pavilion, home to a Mirror Maze on Petřín Hill

It is actually a mirror maze. It can be a fun moment if you need to take a small break from walking before taking on the stairs inside Petřín tower. It’s pretty dimly lit, but with a bit of luck, you may manage a selfie with one of the distorted mirrors there :)

C’est en fait un palais des glaces. Ça peut être un bon moment à passer si vous avez besoin d’une petite pause avant de vous enfiler les escaliers de la tour de Petřín. Il fait assez sombre, mais avec un peu de chance, vous arriverez à faire un selfie dans un des miroirs déformants :).

Distorted Selfie

Distorted Selfie

If you don’t like dark places, though, just look for tourists crouching while trying to take a picture of their friend or significant other: the tower is where their camera is pointing towards.

Si les coins sombres c’est pas votre truc, par contre, cherchez les touristes accroupis qui tentent de prendre en photo leurs proches/amis/moitiés: La tour est là où pointe leur appareil photo.

Posing in front of Petřín

“Nope, I still don’t have the whole tower in the frame”

And at the base of the tower, refreshments are sold. Make up not mandatory.

Et au pied de la tour, vous pouvez acheter de quoi vous requinquer. Maquillage non obligatoire.

Taking a break from buskering

Even buskers need a break.

Petřínská rozhledna

The Petřín lookout tower, with its modest 63.5m, is no Eiffel tower, although if you recall correctly what I wrote in Advanced Spring, it is inspired from it.

La tour d’observation de Petřín, du haut de ses 63.5m, n’est pas la tour Eiffel, quoique si vous vous souvenez de ce que j’avais écrit dans Un Printemps en Avance, elle en est inspirée.

Petřín observation tower.

Petřín observation tower.

To go to the top, I believe more stairs await you. If you want, you may purchase an elevator ticket, but you have to know the elevator is not big enough to go all the way to the top, so it will only take you up 20m. (any higher and wheelchairs don’t fit in there. So in terms of accessibility, people with difficulty walking (crutches or wheelchairs) will only go up to the 20m floor). You should also know that the stairs are outside, around the elevator column, so while you climb, you are not shielded from the cold, wind, or rain.

Pour y monter, vous allez encore devoir prendre des escaliers. Si vous voulez, vous pouvez prendre un billet pour l’ascenseur, mais il faut savoir qu’il n’est pas adapté pour vous emmener tout en haut, donc il ne vous emmène qu’à la plateforme des 20m. (Plus haut, l’ascenseur est trop étroit pour faire passer un fauteuil roulant. Donc pour ce qui est de l’accessibilité, les personnes à mobilité réduite n’iront que jusqu’à la plateforme des 20m). Faites aussi attention au fait que les escaliers sont dehors, autour de la colonne centrale, donc en grimpant, vous n’êtes à l’abri ni du froid, ni du vent, ni de la pluie.

Petřín observation tower.

Petřín observation tower.

The climb is worth it, though, on a clear day. The platforms are covered with small windows to give a bit of protection from the wind, and a couple of them are opened so that people can take pictures, with whatever device they carried along.

La montée en vaut la peine, par contre, par temps clair. Les plateformes sont couvertes de fenêtres pour protéger un peu du vent, et quelques-unes sont ouvertes pour permettre aux gens de prendre des photos, avec l’appareil qu’ils ont à portée de main.

Phoneographer

Phoneographer

Although a smartphone camera may often lack in the zoom department if you are trying to decipher the commercial plastered on top of the scaffolding on the Národní divadlo (National Theater) being renovated.

Par contre, l’appareil embarqué dans la plupart des smartphones risque d’être un peu limité niveau zoom si vous voulez déchiffrer la pub placardée sur l’échaffaudage du Národní divadlo (Théatre National) en cours de rénovation.

Národní divadlo, Prague

Národní divadlo

Or if you want a closer look at Hradčany.

Ou bien si vous voulez voir Hradčany d’un peu plus près.

St Vitus Cathedral and Hradčany seen from Petřín.

St Vitus Cathedral and Hradčany seen from Petřín.

While you’re at it, try to spot and recognize, in the sea of red roofs and black and green spires, places and monuments that you may have seen before. How many can you find?

Tant que vous y êtes, tentez de reconnaître, dans la mer de toits rouge et de clochers noirs et verts-de-gris, les lieux et monuments que vous connaissez. Combien pouvez-vous en trouver?

Karlǔv most and Old Town

Karlǔv most and Old Town seen from Petřín

After that, take your time to go down. And if you have walked enough for a day, hop on the funicular to get back to the banks of the Vltava. The whole trip can keep you busy for a whole afternoon. If you still need to burn some calories, cross the Vltava, go down to the quays, and rent a paddleboat.

Après ça, prenez votre temps pour redescendre. Et si vous avez assez marché pour la journée, sautez dans le funiculaire pour redescendre sur les bords de la Vltava. L’excursion peut vous occuper pour un bon après-midi. Si vous avez encore de l’énergie à revendre, traversez la Vltava, allez sur les quais, et louez un pédalo.

Paddleboats on the Vltava

Paddleboats on the Vltava

After watching Prague from above, look at it from the bottom up. Chances are that right now, Golden Hour is starting. Watch the facades’ shades take on their golden hue, before heading out to some restaurant for a well deserved dinner :).

Old Prague

Old Prague

Après avoir vu Prague de haut, regardez-là d’en bas. Avec un peu de chance, l’Heure dorée devrait commencer. Regardez les façades se teinter de leurs plus belles nuances dorées, avant de vous diriger vers un troquet pour un dîner bien mérité :).

Hradčany

Hradčany

Business As Usual

Being creative at home

This month, the theme for the Picture of the month has been chosen by Fanfan Raccoon, and it is “Be creative at home”.

For the month of July, I propose to be creative at home. The challenge will be to make us discover our home under an unusual angle, an unexpected framing, an unplanned light. So go around your home with your camera in hand, let the light in and be creative.

Ce mois-ci, le thème de la Photo du mois a été choisi par Fanfan Raccoon, et c’est “Soyez créatifs à la maison”.

Pour le mois de juillet je vous propose d’être créatif à la maison. Le challenge sera de nous faire découvrir notre chez nous sous un angle insolite, un cadrage inattendu, une lumière imprévue. Alors déambulez à la maison votre appareil photo à la main, laissez entrer la lumière et soyez créatifs.

I don’t really take pictures of my home, much. I prefer to go outside. So I was trying to think about what I could do for this theme. And then I had lots of other things to take care of, both online and offline. Which reminded me of the last time I actually tried to do something creative, at home, to show people how busy I was, with all the online communities I am involved in, this one included:

Je ne prends pas trop de photos à la maison. Je préfère sortir. Donc j’étais en train de réfléchir à ce que je pourrais faire pour ce thème. Puis j’ai eu plein d’autres choses à faire, en ligne et hors ligne. Ce qui m’a rappelé la dernière fois que j’ai vraiment tenté de faire quelque chose de créatif, à la maison, pour montrer à quel point j’étais occupé, avec toutes les communautés en lignes dans lesquelles je suis impliqué (y compris cell-ci):

FlickrFriday #33: Business as usual

Don’t you sometimes wish you had more arms to do all the things you have to do?

Ne souhaiteriez-vous pas, parfois, avoir plus de bras pour faire tout ce que vous avez sur le feu?

And now, let’s see what the others have done, this month :)

Et maintenant, allons voir ce que les autres ont fait, ce mois-ci :)

Newcomers / Nouveaux :

Lavandine83, Mamysoren, Alexinparis, Loulou, Arwen, Un jour, une vie, Eva INside-EXpat, François le Niçois, Laulinea, Dr. CaSo, Iris, Dame Skarlette, Renepaulhenry, Thalie, Fanfan Raccoon, BiGBuGS, Loqman, KK-huète En Bretannie, Krn, Canaghanette, Christophe, Nanouk, Noz & ‘Lo, Woocares, Rythme Indigo, La Fille de l’Air, Frédéric, El Padawan, Gilsoub, Estelle, MauriceMonAmour, Chat bleu, Pixeline, Julia, Dom-Aufildesvues, Cricriyom from Paris, Cara, Utopique-Lily, Akaieric, magda627, J’habite à Waterford, Aude, Galéa, Pilisi, A chaque jour sa photo, Alban, Blogoth67, A’icha, Céline in Paris, Homeos-tasie, Guillaume, Champagne, Autour de Cia, Les bonheurs d’Anne & Alex, Rosa, Lecturissime, Suki, Morgane Byloos Photography, Philae, Xelou, Lau* des montagnes, Josette, Carole en Australie, Lyonelk, DelphineF, Calamonique, princesse Emalia, Luckasetmoi, Cocazzz, Philisine Cave, Nicky, Xoliv’, Memories from anywhere, Sinuaisons, Tuxana, Testinaute, CécileP, Les Filles du Web, Laurent Nicolas, Koalisa, Giselle 43, Lavandine.