Abseiling, Divoká Šárka

Climbing in Divoká Šárka

I used to think that you had to drive quite a bit away from Prague in order to find outdoors climbing spot. So I was pretty surprised when a friend suggested a day trip to Divoká Šárka, a Nature Reserve on the outskirts of Prague. Surprised, but clearly willing to go. See, I don’t know the area enough, nor do I consider myself experienced enough in order to open outdoor routes by myself. So unless there’s an experienced local to show me the ropes, I would not try to venture out there by myself.

Je croyais qu’il fallait voyager un boutte hors de Prague pour pouvoir trouver des sites d’escalade. Donc j’étais assez étonné quand un ami a proposé une excursion sur une journée à Divoká Šárka, une réserve naturelle aux abords de Prague. Étonné, mais clairement intéressé. C’est que je ne connais pas assez bien la région, ni ne me considère assez expérimenté pour ouvrir des voies en extérieur, comme ça. Donc à moins d’avoir un autochtone expérimenté pour me montrer les ficelles, je ne vais pas trop me le tenter par moi-même.

On our way to the climbing spot, we passed a swimming pool, which apparently is quite liked by the locals. Swimming surrounded by trees and hills, not the worst.

En chemin, on passe devant une piscine, qui apparemment est pas mal prisée des habitants. Nager au milieu d’arbres et collines, pas pire.

Swimming Pool, Divoká Šárka

Swimming Pool, Divoká Šárka

And right at the entrance of the climbing routes my friend took us to, we got reminded that accidents do happen. Safety first, remember?

Et à l’entrée de la zone d’escalade où mon ami nous a emmenés, nous avons eu un rappel cinglant qu’on n’est jamais à l’abri d’un accident. La sécurité d’abord, hein?

Climbing accident, Divoká Šárka

Climbing accident, Divoká Šárka

Unlike on artificial walls, where you get anchor points every 1.5m or so, you only get a couple of anchor points spaced every 5m. This means that you need to add the extra anchor points yourself. For granite, our lead climber had a set of small stoppers, that he would fit in cracks, so that he could then put a quickdraw and pass the rope into it.

Contrairement aux parois artificielles, avec leurs points d’ancrage tous les mètre et demi environ, il n’y a qu’une paire d’ancrages tous les 5 mètres. Ce qui veut dire qu’il vous faut poser vos propres points d’ancrage en cours de route. Pour le granit, notre grimpeur de tête avait son set de bloqueurs, à coincer dans les fissures, pour pouvoir ensuite accrocher une dégaine et passer la corde.

Blockers

Blockers

The first one to climb top rope after that would have the privilege of picking up all the stoppers and quickdraws on the way up, so that people can then climb and abseil easily :)

Le-la premièr-e à grimper en moulinette après ça avait donc le privilège de récupérer tous les bloqueurs et dégaines en montant, pour qu’on puisse ensuite grimper et descendre en rappel en toute simplicité :).

Abseiling, Divoká Šárka

Abseiling, Divoká Šárka

Unfortunately, I didn’t have my camera. So I had a really nice view from the top, but only my crappy 4 year old smartphone to try and capture the scene. Hello overexposed sky and white halo. I really need a better solution for taking pictures when I’m out climbing…

Manque de pot, je n’avais pas mon appareil avec moi. Donc j’avais une super vue, mais seulement mon vieux smartphone de 4 ans pour essayer de capturer un peu la scène. Bonjour ciel cramé et halo blanc. Il faut vraiment que je me trouve une solution pour mes photos en sortie escalade…

Divoká Šárka

Divoká Šárka

Well, crappy pictures or not, all that matters is that good times were had, and nobody got hurt, does it not?

Bon, photos pourries ou non, l’important c’est de s’être éclatés, et que personne ne se soit blessé, non?

climbing at Divoká Šárka

climbing at Divoká Šárka

 

Singing Beatles songs in front of the John Lennon Wall in Prague

French passport renewal in Prague

The French love to complain, it’s a well known stereotype that I wouldn’t dare go against. And bureaucracy is often a great source of complaining. So much papers to provide in order to get one more paper… So when it was time for me to renew my passport, and also get one for our newest team member, I counted with half my day being wasted in the waiting room in the French Embassy in Prague. I already said it before, I don’t mind going to the embassy for my paperwork. Since I work from home, paperwork means a stroll in Prague and a breath of fresh air, a welcome break from my daily routine.

Les français adorent râler, c’est un cliché bien connu que je n’oserais contredire. Et la bureaucratie est souvent source de râleries en tous genres. Tellement de papiers à fournir pour pouvoir obtenir un papier supplémentaire… Donc quand j’ai eu à renouveller mon passeport, et à faire une demande pour le dernier arrivé dans l’équipe, j’avais prévu que ma matinée serait gâchée dans la salle d’attente de l’Ambassade de Prague. Je l’ai déjà dit auparavant, ça ne me dérange pas d’aller à l’ambassade pour la paperasse. Vu que je fais du télétravail, la paperasse c’est une promenade à Prague et un peu d’air frais, une coupure bienvenue dans la routine quotidienne.

Luckily for us French, we’re kinda pampered when we are out in the wild. The embassy’s website, www.france.cz, contains all the relevant information with regards to what we have to produce for a passport application. If something is unclear, the consulate people will answer any questions you may have. When I had to go there in February for some transcription of some official acts, I started to mention that I’d come back for some passports. The guy handed me the paper with the current standard for ID pictures for French documents, warned me that it is a different standard than what Czechs use for their ID pictures, and advised me to do a couple practice shots at home with mini-me, and email it to them for verification, so that I don’t have to go back and forth to the embassy because of rejected ID. By the time I was home that day, an email was sitting in my mailbox with the address of a lab close to the embassy which is used to make ID pictures following the French format.

Heureusement pour nous, les français, on est un peu chouchoutés quand on est lâchés dans la nature. Le site de l’ambassade, www.france.cz, contient toutes les infos sur les pièces à fournir pour une demande de passeport. En cas de doute, les gens du consulat répondent sans problèmes à vos questions. Quand j’y étais allé en février pour faire transcrire un acte, j’avais discrètement glissé que je reviendrais plus tard pour des passeports. Le gars m’a sorti le papier avec la norme pour les photos d’identité, m’a prévenu que c’était différent du format que les tchèques utilisent, et m’a conseillé de faire quelques essais préalables et de les envoyer par mail pour vérification avant de les faire développer, pour pas que j’aie à faire la noriah vers l’ambassade pour cause de photo invalide. En rentrant à la maison ce jour-là, j’avais un mail dans ma boîte avec l’addresse d’un labo photo près de l’ambassade qui avait l’habitude de faire des photos d’identité au format français.

So I did just that. Check the specs on the government’s websites, make an impromptu portrait session with whatever piece of cloth I managed to find as a neutral non-white background, then played around with the GIMP to produce a picture in the right format. One email and a quick phone call later, I just had to send the final pic to our usual lab for an official print. Looking at the prices, though, I was very surprised. Printing a picture in 3.5×4.5 cm cost 6 times more than printing a picture in 10×15 cm. So, after some more playing around with the GIMP, I transformed my picture into 6 pictures fitting into a 10×15 cm frame. Took me a while to get the measurements just right, but I got there eventually.

Donc je m’y suis mis. J’ai revérifié la norme sur les sites officiels, improvisé une petite session portrait avec n’importe quelle bout de tissu qui me tombait sous la main et pouvait faire un fond neutre non blanc, puis ai joué avec The GIMP pour faire une photo au bon format. Un email et un coup de fil plus tard, il ne me restait plus qu’à envoyer la photo au labo pour la faire tirer. En regardant les prix, j’étais surpris, par contre. Tirer une photo en 3,5×4,5 cm coûte 6 fois plus cher qu’une photo 10×15. À ce prix-là, j’ai continué avec The GIMP pour me faire une planche de 6 photos, au format 10×15. J’ai un peu galéré pour tout mesurer pile poil, mais j’ai réussi.

So one week ago, I was ready to pick up my pictures and wait in line at the embassy to get things done. Luckily, I was only second in line when I arrived, so there were good chances that I wouldn’t spend all morning there. But that was without taking into account my rotten luck. There had been a software update rolled out the day before, and now the clerk’s computer had its software stuck doing upgrades or something. So while we waited, they took all the documents they needed (surprisingly few, actually, since they had most of their info already available in their central system, so aside from showing up, paying up, and showing my existing ID, they didn’t really need anything else), took my money, and then sent me back to the waiting room, so that they can try and take care of other people. All the while they were very nice, apologizing for the inconvenience and asking me if it was ok for me to wait again and let them take care of other people first. Of course, I didn’t mind, I had counted with a potential big line in front of me, so I had my Kindle with the entire Game of Thrones series on it, just in case.

Alors il y a une semaine, j’étais prêt à aller chercher mes photos et faire le piquet à l’ambassade pour faire mon affaire. Par chance, je n’étais que le deuxième quand je suis arrivé, donc j’arrivais avec de bonnes chances de ne pas y passer la matinée. Mais c’était sans compter sur ma poisse légendaire. Il y avait eu une mise à jour du logiciel envoyée la veille, et maintenant, l’ordi de l’agent moulinait à faire des mises à jour. Donc en attendant, ils ont pris les justificatifs dont ils avaient besoin (très peu, étonnamment, vu que la plupart des infos était déjà dans leur système centralisé, donc à part me pointer, douiller, et montrer mon ancienne pièce d’identité, ils n’avaient pas beosin de grand chose d’autre), pris mes sous, et m’ont renvoyé en salle d’attente pour pouvoir essayer de s’occuper d’autres personnes. Pendant tout ce temps, ils étaient très sympa, s’excusant du dérangement, et me demandant évidemment si ça ne me dérangeait pas d’attendre et de laisser passer d’autres personnes en attendant pendant que l’ordinateur était bloqué. Bien sûr, ça ne me posait pas de problème, j’avais anticipé une potentielle queue bien grosse devant moi, donc j’avais mon Kindle et l’intégrale de Game of Thrones pour me faire patienter, au cas où.

In the end, I was out of the embassy after approximately two hours. Effective time spent doing paperwork, though? Less than a half hour, I think, and the clerks were being polite, friendly, smiling, and going the extra mile to get things done. For adults, no need to bring pictures, they take it directly on the spot, so no need to worry about the picture not following the standards or anything. Everything is centralized in the government’s system, so all my info came up and the renewal application was pretty much pre-filled without me having to add anything. On a good day, the application for renewal would have been processed in a jiffy. Outside the embassy, a busker was standing in front of the John Lennon Wall, singing classic Beatles songs to a group of tourists. In France, I’d have been sent home with a “the computer is broken, come back later” frown. Here, I really had nothing to complain about. “Let it be, let it be…”

Au final, j’étais sorti de l’ambassade après environ deux heures. Temps effectif à faire de la paperasse, par contre? Pas plus d’une demi-heure, je pense, et les agents étaient polis, aimables, souriants, et se décarcassant pour satisfaire les gens. Pour les adultes, pas besoin d’amener de photo, ils la prennent sur place, donc pas besoin de se soucier de savoir si elle est conforme ou pas. Tout est centralisé, donc mes infos et le formulaire de renouvellement étaient déjà préremplis sans que j’aie vraiment à y redire. Un bon jour, la demande aurait été réglée en deux temps trois mouvements. À la sortie de l’ambassade, un musicien se tenait debout devant le mur John Lennon, chantant des classiques des Beatles à un groupe de touristes. En France, on m’aurait renvoyé à la maison avec un froncement de sourcil et un “l’ordi est cassé, revenez plus tard”. Ici, je n’ai vraiment pas de raisons de me plaindre. “Let it be, let it be…”

Singing classics from the Beatles in front of the John Lennon Wall

Singing classics from the Beatles in front of the John Lennon Wall

climbing at Divoká Šárka

Orange is my new black.

This month, Xoliv’ wants to see some Orange… I can’t help but remember knock knock jokes like this one:

– knock knock?
– who’s there?
– Orange.
– Orange who?
– Orange you glad I didn’t say BANANA?!

Ce mois-ci, Xoliv’ veut voir de l’orange… Je ne peux m’empêcher de me souvenir de cette blague à la con:

– Toc toc toc!
– Qui est là?
– Orange!
– Orange qui?
– Orange ta chambre!

Anyways, I kept thinking about the color (because I didn’t want to go down the fruity path. Although I could have), and realized my wardrobe isn’t really colorful. Mostly things black, white, and all the washed out greys in between. With the occasional bit of blue or dark blue or brown here and then. I’m a pretty boring person when it comes to dress codes. Except when I climb.

Enfin bon, j’ai continué de repenser à la couleur orange (je ne voulais pas faire dans le fruité. J’aurais pu), et me suis rendu compte que ma garde robe n’était pas particulièrement colorée. Surtout du noir, du blanc, et toutes les nuances de gris délavées entre les deux. Avec la touche de bleu ou bleu foncé ou marron par ci par là, à l’occasion. Je suis assez ennuyeux du point de vue vestimentaire. Sauf quand je grimpe.

elpadawan - climbing at Divoká Šárka

Climbing @ Divoká Šárka

It started with the shoes. I didn’t care one bit about the color of my shoes, I wanted good climbing shoes, that I could put on and off easily even when the high temperatures make my feet swell. So quality drove my buying decision, not fashion. And when I started with orange and black shoes, it’s only natural that I’d follow up with similar tones for my harness isn’t it? And when I started to go outside, and started needing a sling and a helmet, I tried to get a matching set… So… “Orange you glad I didn’t end up with pink climbing shoes?”

Ça a commencé avec les chaussons. Je n’avais cure de la couleur de mes chaussures (hop, la rime bien placée. Minute poésie, tavu?), je voulais de bonnes chaussures, faciles à chausser et déchausser même quand mes pieds gonflent par forte chaleur. Donc c’est la qualité qui était un critère d’achat, pas l’esthétique. Et quand j’ai commencé avec des chaussures oranges et noires, il allait de soit qu’il fallait suivre les tons pour mon baudrier, non? Et en commençant à grimper en exérieur, et que j’ai eu besoin d’une sangle et d’un casque, j’ai tenté d’assortir le tout… Alors… “Finalement, ça m’Orange bien de ne pas m’être retrouvé avec des chaussons roses!” (Oui, elle est super nulle, celle-là, mais franchement, ça rend mieux en anglais, et un lundi matin, comme ça, avant le café, je suis vite à cours de calembours.)

Newcomers / Nouveaux :

KK-huète En Bretannie, Renepaulhenry, Calamonique, Dame Skarlette, Galéa, Loulou, Estelle, Lavandine, Philisine Cave, Pilisi, princesse Emalia, Luckasetmoi, Fanfan Raccoon, Giselle 43, Chat bleu, Frédéric, Testinaute, Sinuaisons, Dom-Aufildesvues, Thalie, Cocazzz, Krn, Eva INside-EXpat, Josette, Nanouk, La Fille de l’Air, François le Niçois, Iris, Utopique-Lily, Christophe, J’habite à Waterford, Lecturissime, A chaque jour sa photo, Lau* des montagnes, Lavandine83, A’icha, Autour de Cia, Guillaume, Sandrine, Blogoth67, MauriceMonAmour, BiGBuGS, Rosa, Loqman, Josiane, Les Filles du Web, Tambour Major, Blue Edel, ratonreal, Morgane Byloos Photography, Isaquarel, Les bonheurs d’Anne & Alex, Arwen, Alexinparis, Koalisa, Julia, Laurent Nicolas, Céline in Paris, Amy, Voyager en photo, Xelou, Pixeline, Akaieric, Champagne, Laulinea, Homeos-tasie, Canaghanette, DelphineF, El Padawan, Cara, Xoliv’, Alban, Gilsoub, MyLittleRoad, magda627, Woocares, Noz & ‘Lo, Philae, Dr. CaSo, Aude, MissCarole, Tuxana, Rythme Indigo, Mamysoren, Lyonelk, Nicky.

Văn Miếu - Temple of Literature, Hà Nội

Văn Miếu, the Temple of Literature, in Hà Nội

It’s been too long since I took you to Vietnam, don’t you think? First I made you visit a pagoda (Trấn Quốc Pagoda). So today, let’s go back a few months back in the past, and increase the temperature a bit, get a taste of Văn Miếu (Temple of Literature), in Hà Nội.

Ça fait trop longtemps que je vous ai montré un bout de Vietnam, vous trouvez pas? J’avais commencé par une pagode (la pagode Trấn Quốc). Alors aujourd’hui, faisons un saut de quelques mois dans le passé, et montons la température, pour un petit aperçu du Văn Miếu (Temple de la Littérature), à Hà Nội.

Incense, Bai Duong - House of Ceremonies, Văn Miếu - Temple of Literature, Hà Nội

Difference between a Temple and a Pagoda / La différence entre un temple et une pagode

Offerings, Dai Thanh sanctuary, Văn Miếu - Temple of Literature, Hà Nội

Temples and Pagodas are different things. The architecture and principles may be similar, sometimes, so you may wonder: what’s the difference? The difference is that a pagoda is a place of religious worship, whereas a temple will be a place dedicated to arts or some way of life, like confucianism.

Les temples et les pagodes, c’est pas tout à fait la même chose. Parfois, les architectures se rejoignent, alors on peut se demander: quelle est la différence? La différence c’est que la pagode est un endroit de culte religieux, alors qu’un temple sera un endroit dédié aux arts ou à une philosophie de vie, comme le confucianisme.

The Temple of Literature (Văn Miếu)

Great Gate, Văn Miếu - Temple of Literature, Hà Nội

Built in the year 1070, it is a temple dedicated to Confucius, and Literature, and was home to the first Imperial Academy of Vietnam. The layout is similar to the one of the temple in Confucius’ birth place, and comprises five courtyards. Massive and ornate, the Great Gate at the entrance welcomes all, opening directly into the

Construit en 1070, c’est un temple dédié à Confucius, et aux Lettres, et était la première Académie Impériale du Vietnam. Son agencement est similaire à celui du temple du lieu natal de Confucius, avec cinq cours. Massive et détaillée, la porte d’entrée accueille tout le monde, donnant directement sur la

First courtyard / Première cour

Banyan Tree, First Courtyard, Văn Miếu - Temple of Literature, Hà Nội

A welcome sight in the already very hot weather, large banyan trees provide some shadow.

L’ombre des banyans sous la météo déjà bien chaude était plus que bienvenue.

First Courtyard, Văn Miếu - Temple of Literature, Hà Nội

And lotus flowers cover the small artificial lakes.

Et les fleurs de lotus recouvraient les petits lacs artificiels.

Toad

Coâ ma gueule? Qu’est-ce qu’elle a ma gueule?

One of the first places I visited when I arrived, and immediately, they gave me a taste of the local fauna.

Un des premiers lieux que j’ai visités en arrivant, et d’emblée, ça m’a donné un avant goût de la faune locale.

Salamander

Not sure what that one was, thinking probably a salamander, but it ran away too fast for me to be sure…

Pas sûr de ce que c’était, probablement une salamandre, mais qui s’est carapaté trop vite pour que je puisse l’identifier…

Second courtyard / Deuxième cour

Second courtyard, Văn Miếu - Temple of Literature, Hà Nội

The second courtyard, much like the first, is full of vegetation, a place of relaxation for the wary student. Its main highlight is the pavilion that separates it from the third courtyard, the Khuê Văn Các (Constellation of Literature pavilion).

La deuxième cour, tout comme la première, et pleine de verdure, un lieu de relaxation pour étudiant fourbu. Son attrait principal est le pavillon qui le sépare de la troisième cour, le Khuê Văn Các (Pavillon de la Constellation de la Littérature)

Khuê Văn Các - Constellation of Literature pavilion, Văn Miếu - Temple of Literature, Hà Nội

Inside the red pavilion, atop the white stone stilts, hangs a bronze belle that is rung on special occasion. I had hoped my visit would be such an occasion, but all I heard was the buzzing of tourists and visitors…

Dans le pavillon rouge, juché sur les piliers de pierre blanche, pend une cloche de bronze qui sonne pour des occasions particulières. J’avais espéré que ma visite en fusse une, mais tout ce que j’ai entendu c’était le bourdonnement des touristes et des visiteurs…

Khuê Văn Các - Constellation of Literature pavilion, Văn Miếu - Temple of Literature, Hà Nội

Third courtyard / Troisième cour

Thiên quang tỉnh - Well of Heavenly Clarity, Văn Miếu - Temple of Literature, Hà Nội

Right past the Constellation of Literature pavilion, you get to the Thiên quang tỉnh (Well of heavenly clarity). A well so wide that I wished I had a lens wider than 18mm… :p

Pile après le pavillon de la Constellation de la Littérature, on tombe sur le Thiên quang tỉnh (Lac de la clarté céleste). Un lac si large que j’aurais bien voulu un objectif plus large que mon 18mm… :p

And on either side of the Well, two halls are hosting the Stelae of the Doctors (no, this is not a Dr Who episode title.)

Et de chaque côté du Lac, deux halls hébergent les Stèles des Docteurs (non, ce n’est pas un titre d’épisode de Dr Who.)

Doctor's Stela, Third Courtyard, Văn Miếu - Temple of Literature, Hà Nội

See, in order to congratulate graduates and encourage studies, the King Lê Thánh Tông, in 1484 ordered stone turtles to be sculpted. The turtle is one of Vietnam’s four holy animals (alongside the phoenix, the dragon, and the unicorn), and represents longevity and wisdom. On each turtle’s back there is a stela where names of graduates are written. When I graduated from High School, or even from Engineering school, my name was just printed on a sheet of paper, pinned on the school gate. I’d much rather have had my name engraved on a huge stone turtle, thank you very much. People used to rub the head of the turtles (probably for good luck in the exams), so now they are behind fences with a big sign reminding you not to erode the stone with your filthy hands…

Voyez, pour féliciter les doctorants et encourager les études, l’empereur Lê Thánh Tông, en 1484, a commandité la sculpture de tortues de pierre. La tortue est l’un des quatres animaux mythiques du Vietnam (avec le phénix, le dragon et la licorne), et représenté longévité et sagesse. Sur le dos de chaque tortue on trouve une stèle avec les noms des docteurs. Quand j’ai eu mon Bac, ou même mon diplôme d’ingénieur, mon nom était juste imprimé sur une liste épinglée à la port de l’école. J’aurais préféré voir mon nom gravé sur une énorme tortue de pierre, merci bien. Les gens avaient pour habitude de caresser la tête des tortues (sûrement pour avoir de la chance aux examens), donc maintenant elles sont derrière des barrières avec un gros panneau pour vous rappeler de ne pas éroder la pierre avec vos gros doigts sales…

Do not write, draw, step, sit on the doctor's stelae

Fourth courtyard / Quatrième cour

Văn Miếu - Temple of Literature, Hà Nội

In the fourth courtyard, goodbye vegetation, hello pavement and buildings. The central hall is the Bai Duong (House of ceremonies).

Dans la quatrième cour, au revoir verdure, bonjour pavés et bâtiments. Le hall au milieu est la Bai Duong (Maison des cérémonies).

Fourth Courtyard, Văn Miếu - Temple of Literature, Hà Nội

Open on all sides, with a few altars and a couple of giant fans, we stopped for a while to listen to some of the principles of Confucianism, including “what makes a good woman according to Confucius”. Basically she has to be pretty, be a good cook, and obey (in this order), to her father until she marries, then to her husband, then to her sons. Not exactly a vision I adhere to, as you may have guessed already…

Ouverte de tous côtés, avec quelques autels et une paire de ventilos géants, on s’est arrêtés un instant pour écouter quelques principes du confucianisme, comme “ce qui fait une bonne femme selon Confucius”. En gros, elle doit être belle, bonne cuisinière, et obéir (dans cet ordre de priorité), à son père jusqu’au mariage, puis à son mari, et ensuite à ses fils. Pas vraiment la même vision que moi, vous devez vous en douter…

Bai Duong - House of Ceremonies, Văn Miếu - Temple of Literature, Hà Nội

Speaking of Confucius, he and his main disciples are worshiped in the Dai Thanh Sanctuary. Their altars are very ornate, and the offerings keep flowing. That’s the thing with Vietnamese people. They love making gifts and offerings. It kinda is ingrained in their genomes, I think. A good side effect of Confucianism, which advocates kindness, generosity, and altruism in general, among other things. Makes for more civil people, in theory.

Dai Thanh sanctuary, Văn Miếu - Temple of Literature, Hà Nội

En parlant de Confucius, lui et ses principaux disciples sont vénérés dans la Dai Thanh (Salle de la grande synthèse). Leurs autels sont très ornés, et les offrandes sont nombreuses. C’est le truc avec les Vietnamiens. Ils adorent faire des cadeaux et des offrandes. C’est un peu gravé dans leur ADN, je pense. Un bon effet de bord du confucianisme, qui prône la gentillesse, la générosité, et l’altruisme en général, entre autres. Ça fait des gens plus courtois, en théorie.

Dai Thanh sanctuary, Văn Miếu - Temple of Literature, Hà Nội

Fifth courtyard / Cinquième cour

Fifth Courtyard, Văn Miếu - Temple of Literature, Hà Nội

The fifth and last courtyard was not there the last time I traveled to Vietnam. Destroyed in 1946 by the French, it has only been rebuilt in 2000, and was the home of the Imperial academy. The new buildings, based on the original plans, is now dedicated to talent, culture and education in Vietnam.

La cinquième et dernière cour n’était pas là lors de mon dernier voyage au Vietnam. Détruite en 1946 par les Français, elle n’a été reconstruite qu’en 2000, et c’est là que se trouvait l’académie. Les nouveaux bâtiments, qui suivent les plans d’origines, sont dédiés aux talents, la culture, et l’éducation vietnamienne.

Chu Van Han, Fifth courtyard, Văn Miếu - Temple of Literature, Hà Nội

If you go to Hà Nội, the Temple of Literature is a must see. And for us, on our first day, a pretty good way to start the trip :)

Si vous allez à Hà Nội, le Temple de la Littérature est un incontournable. Et pour nous, le premier jour, un très bon départ de visites :)

Văn Miếu - Temple of Literature, Hà Nội

Zip-Lining in Zámek Loučeň, by elPadawan

Living the life, one zip line at a time.

I know I was supposed to try and keep a two posts a week schedule. Started well, but… Oh well. Work (and puppies) have slowly but surely eaten all of my time, and with my company being acquired and my future rather blurry, the online life kinda takes a dive…

Je sais que j’avais dit que j’allais tenter de maintenir un rhythme de publication de deux billets par semaine. J’ai bien commencé, mais… Bah. Le boulot (et le chiot) ont lentement mais sûrement mangé tout mon temps, et avec ma boîte qui se fait racheter et mon futur un peu flou, c’est la vie en ligne qui en prend un coup…

Anyways, it’s already time for the Pic of the month again. And this month, Lyonelk has chosen “Blur and Life” (Le flou et la vie) as a theme. It apparently confused a lot of people, forced some others to actually go and buy a new camera so that they have better control on their camera settings to be able to play with shutter speed and do the effects they wanted… I know I’ve already played with those effects, for other photo projects. One thing I’m not very good at, though, is panning. I’ve tried it before during a Karneval, tried again in Vietnam in a busy street, although I was not very happy with the results… So I thought this month could be a good opportunity to try again. Panning is supposed to be easier when you can stay parallel to the moving target. So when I went to Zámek Loučeň with its huge park full of labyrinths and mazes, and apparently a couple of kid-friendly zip lines, I had all the ingredients I needed for some experiments…

Enfin bon, c’est déjà l’heure de la photo du mois. Et ce mois-ci, Lyonelk a choisi “Le flou et la vie” comme thème. Ce qui a largué pas mal de monde, en a forcé d’autres à investir dans un nouvel appareil pour leur permettre un meilleur contrôle sur les réglages afin de pouvoir jouer avec le temps de pose et les effets qu’ils/elles voulaient obtenir… Je sais que j’ai déjà joué avec ces effets-là, pour d’autres projets photo. Une technique où je suis loin d’exceller, en tout, cas, c’est le filé. J’ai déjà essayé pendant un Karneval, puis encore au Vietnam dans une rue bien agitée, mais je n’étais pas super content du résultat… Alors je me suis dit que ce mois-ci, j’allais m’entraîner encore un peu. Le filé est censé être plus facile quand on reste parallèle à la direction de la cible mouvante. Alors quand je suis allé au Zámek Loučeň avec son grand park plein de labyrinthes et de dédales, et aussi apparemment quelques tyroliennes adaptées aux plus jeunes, j’avais tous les ingrédients qu’il me fallait pour expérimenter…

Panning and Zip Lining in Loučeň

Panning and Zip Lining in Loučeň (ƒ/8.0, 21mm, 1/40s, ISO 100)

What do you think?

Alors, vous en pensez quoi?

And now, let’s see what the others have done, this month :)

Et maintenant, allons voir ce que les autres ont fait, ce mois-ci :)

Newcomers / Nouveaux :

Josette, Ava, Galéa, Milla la galerie, Testinaute, Brindille, Akaieric, Tambour Major, François le Niçois, Philisine Cave, Amy, A chaque jour sa photo, Tuxana, Dom-Aufildesvues, Pixeline, Giselle 43, princesse Emalia, Agathe, Eva INside-EXpat, Cara, Dr. CaSo, La Fille de l’Air, Josiane, DelphineF, Voyager en photo, Renepaulhenry, Mimireliton, Nanouk, A’icha, Luckasetmoi, Christophe, Noz & ‘Lo, Lyonelk, MyLittleRoad, Estelle, Autour de Cia, Iris, Pilisi, Aude, Champagne, Arwen, Thalie, Isaquarel, magda627, Rosa, Lavandine83, Gilsoub, Lau* des montagnes, Alexinparis, Laulinea, Lavandine, Guillaume, J’habite à Waterford, Céline in Paris, Sandrine, MissCarole, Loulou, Fanfan Raccoon, Xoliv’, Frédéric, Les bonheurs d’Anne & Alex, Chat bleu, Sinuaisons, Blue Edel, Les Filles du Web, Calamonique, Canaghanette, Julia, Lecturissime, Laurent Nicolas, Nicky, Blogoth67, Mamysoren, Homeos-tasie, BiGBuGS, My Little Reflex, Rythme Indigo, El Padawan, KK-huète En Bretannie, Utopique-Lily, Dame Skarlette, Koalisa, Morgane Byloos Photography, Krn, Alban.

canon vs nikon

elpastagram#15 Canon vs Nikon

I’m preparing a longer post, so while you wait… a little gem I captured during an afternoon in Vyšehrad. I think “Camera wars” would have been a valid alternate title, what do you think? :)

Je suis en train de préparer un long article, alors pour vous faire patienter… une petite pépite prise pendant un après-midi à Vyšehrad. Je pense que “guerre photo” irait pas mal comme titre alternatif, non? :)

Canon vs Nikon

Canon vs Nikon

So, small poll. Are you Canon, Nikon, or something else entirely? :)

Allez, petit sondage. Êtes-vous Canon, Nikon, ou quelque chose d’autre? :)