Entrance to The World of Tim Burton Exhibition, in Prague

The world of Tim Burton

A couple of months ago a friend of mine was passing by Prague, in the middle of a business trip. She had already visited Prague before, so was not interested in another visit. She’d rather enjoy a nice lunch and some exhibition. So a nice lunch we had, and an exhibition we saw. On Staroměstské Náměstí (Old Town Square), you can see an inflatable Balloon Boy in front of the Dům u kamenného zvonu (House of the stone bell).

Il y a deux mois une amie était de passage à Prague, au milieu d’un voyage d’affaires. Elle avait déjà visité Prague, donc un nouveau tour du propriétaire ne la tentait pas trop. Elle préférait plutot un bon restau et une expo ou un musée. Donc on s’est payé un bon restau, et on est allé voir une expo. Sur Staroměstské Náměstí (La place de la vieille ville), on peut voir un Balloon Boy gonflable devant la Dům u kamenného zvonu (Maison à la cloche de pierre).

Balloon Boy

This is where, until August 3rd, 2014, you can see the exhibition “The World of Tim Burton”. Most people know him for Beetle Juice, a couple of Batman movies, The Nightmare before Christmas, Edward Scissorhands, The Corpse Bride, and more recently Alice in Wonderland, among other movies.

C’est là que, jusqu’au 3 août 2014, on peut voir l’exposition “Le monde de Tim Burton”. La plupart des gens le connaissent pour Beetle Juice, quelques films de Batman, L’étrange Noël de Monsieur Jack, Edouard au mains d’argent, Les Noces Funèbres, et plus récemment Alice au pays des merveilles, entre autres.

I’m quite a big fan of Burton’s work (especially the animations), so I was looking forward to the visit. I was also hoping that I could take pictures inside, even if it meant paying extra. Well, I was not surprised when I saw this:

Je suis assez fan du travail de Burton (surtout côté animation), donc j’étais pas mal motivé pour la visite. J’espérais aussi pouvoir prendre des photos à l’intérieur, quitte à devoir payer un supplément. Ben, pas de surprise en voyant ça:

"No photography"

So whatever I say about the exhibit, you’ll have to take my word for it. No more pictures. It’s a shame. Especially since the exhibition was great (if you’re a Burton fan). I did look around but there were CCTV cameras in every room, and one watcher per room standing make sure people don’t snap a pic and don’t linger around too long. Move around, nothing to see.

Donc quoi que je dise sur l’expo, faudra me croire sur parole. Pas d’autres photos. Dommage. Surtout que l’expo était super (si vous aimez Burton). J’ai regardé un peu autour de moi, mais il y avait des caméras de vidéosurveillance dans toutes les salles, et un-e gardien-ne par salle pour s’assurer qu’on ne prend pas de photo volées et qu’on ne traîne pas trop sur place. Circulez y’a rien à voir.

That being said, from the moment you start the visit, you are drawn into Tim Burton’s universe. A background music, specially composed for the exhibition by Danny Elfman (who composed soundtracks for many of his movies), is playing in all the rooms.

Ceci étant dit, dès le début de la visite, on est mis dans l’ambiance. On a droit à une musique de fond, composée exprès pour l’expo par Danny Elfman (qui a composé les bandes sons de pas mal de ses films), dans toutes les salles.

The exhibition contains a very large amount of Burton’s personal works, from countless napkin drawings he makes when he travels, to resin figures from his movies, and drawings from his youth, and forgotten shorts. I loved discovering his early drawings, rough sketches of characters that were not called “Edward Scissorhands” or “Jack Skellington” yet. I also discovered that Burton could have a very dark, and sometimes a bit disturbed, sense of humour, reminding me a bit of Franquin’s “Idées Noires”.

L’exposition comporte un très grand nombre d’œuvres personnelles de Tim Burton, des dessins faits sur des serviettes en papier lors de ses voyages, aux figurines de personnages de films en résine, en passant par des dessins de sa jeunesse, des croquis préliminaires, et des vidéos oubliées. J’ai adoré découvrir ses dessins de jeunesses, les esquisses de personnage qui ne s’appelaient pas encore “Edouard aux mains d’argent”, ni “Jack Skellington”. J’ai aussi découvert que Tim Burton pouvait avoir un sens de l’humour très noir, voire parfois un peu dérangé, me rappelant un peu les “Idées Noires” de Franquin.

In the “long forgotten” category, there was “Hansel and Gretel”, a short movie that was aired only once, in 1983, on Disney Channel. Crazy about japanese culture at the time, Burton probably wanted to pay homage to it. I’m not sure if he achieved the desired effect. Actually, to this day, I’m still not sure whether or not I should find offensive the choice of portraying the wicked stepmother/witch with a Japanese transvestite in something that looks like traditional Japanese garments. Just search for “Hansel and Gretel Tim Burton” in your search engine, you can find the video online easily. Maybe I don’t understand art properly, and it’s all in my head…

Dans la catégorie “oubliettes”, il y avait “Hansel et Gretel”, un court film diffusé uniquement une fois, en 1983, sur Disney Channel. Fou de culture japonaise à l’époque, Burton voulait probablement lui rendre hommage. Pas sûr qu’il ait réussi. En fait, à ce jour, je ne suis toujours pas sûr de savoir si je dois m’offusquer ou non de son choix de faire jouer la vilaine marâtre/sorcière par un japonais travesti habillé dans ce qui ressemble à des vêtements traditionels japonais. Faites une recherche pour “Hansel et Gretel Tim Burton” dans votre navigateur, vous pouvez facilement trouver la vidéo en ligne. Peut-être que je ne comprends rien à l’art, et que c’est tout dans ma tête…

But that’s only a small downside to an otherwise great exhibition. There’s even a reading room, where you can see the special “cast and crew books” that Tim Burton had made at the end of each of his movie shootings, and given as a gift only to people who worked on the movie. This exhibition is an open window in Tim Burton’s universe, and I can only urge you to go and see it.

Enfin ce n’est qu’un petit bémol dans une exposition qui, à part ça, était super. Il y a même une salle de lecture, où l’on peut voir des livres “pour les équipes” spécialement réalisés par Tim Burton à la fin de chaque tournage, et offert uniquement aux gens qui ont travaillé sur le film. Cette exposition est une fenêtre ouverte sur l’univers de Tim Burton, et je ne peux que vous encourager à aller la voir.

The World of Tim Burton

When/Where

28.3.-3.8.2014

City Gallery Prague/GHMP/
The Stone Bell /Dům U Kamenného zvonu/
Old Town Square 13 /Staroměstské náměstí 13/
Prague 1 / Praha 1

Opening Hours : Tuesday – Sunday 10:00 – 20:00 hrs.

Tickets

Full price: 190 CZK
Reduced: 130 CZK (children 6-15 years, students up to 26 years after the presentation of the card, seniors over 65, disabled and journalists with the identity card)
Family: 490 CZK (max. 2 adults and up to 3 children under 15)
Schools: elementary school, high school, university (min. 15 persons): 50 CZK , teachers: free

More information at http://www.timburton.cz

 

Prague Gate, Mělník

Pic of the month: An entrance

For this month’s pic of the month, we won’t go into a philosophical debate about design like last month. We’ll pick something more simple. The theme is “An entrance (Une entrée), and was chosen by Galinette. Should be easy right? Entrances are everywhere…

 Pour la photo du mois, ce mois-ci, on ne va pas se lancer dans un débat philosophique sur le design comme le mois dernier. On va faire plus simple. Le thème c’est “Une entrée (la porte pas le plat)”, et a été choisi par Galinette. Facile, non? Des entrées, y’en a partout…

Pražská brána, Mělník

Pražská brána, Mělník (1/30s, ƒ/4.0, ISO 1600, 28 mm)

This tower is called the Pražská brána, the Prague gate. Back in the days when the city of Mělník had fortifications all around, this was one of its entrances. Today there are just a few ruins left of the fortifications, and the city expands much further than just this gate. The gate is now a tearoom and an art gallery [cz]. Actually the best tearoom in town, with a very wide selection of teas :).

Cette tour s’appelle la Pražská brána, la Porte de Prague. Du temps où la ville de Mělník était fortifiée, c’était une de ses entrées. De nos jours il ne reste que quelques ruines des fortifications, et la ville s’étend bien au delà de cette porte. La porte a été reconvertie en salon de thé et galerie d’art [cz]. Le meilleur salon de thé de la ville, en fait, avec une très grande sélection de thés :).

Now, let’s see the entrance that the others want to show us:

Maintenant, allons voir quels sont les entrées des autres ce mois-ci:

Welcome to the following new members / Bienvenue aux nouveaux arrivants:

A chaque jour sa photo, A’icha, Agnès, Akaieric, Alban, Alexinparis, Alice Wonderland, Ann, Anne, Annick, Arwen, Aude, Ava, Bestofava, BiGBuGS, Blogoth67, Blue Edel, Calamonique, Cara, Cécile – Une quadra, Cécile Atch’oum, Céline in Paris, Champagne, Chat bleu, Christophe, Claire’s Blog, Crearine, Cricriyom from Paris, Cynthia, Dame Skarlette, DelphineF, Dr. CaSo, El Padawan, Elsa, eSlovénie, Eurydice, Eva INside-EXpat, Fanfan Raccoon, Filamots, François le Niçois, Frédéric, Galinette, Gilsoub, Giselle 43, Gizeh, Guillaume, hibiscus, Homeos-tasie, Isa de fromSide2Side, Isa ToutSimplement, Isaquarel, Josiane, Julia, Kantu, KK-huète En Bretannie, Krn, La Berlinoise, La Dum, La Fille de l’Air, La Nantaise à Paris, Lau* des montagnes, Laulinea, Laurent Nicolas, Laurie, Lavandine, Lavandine83, Les bonheurs d’Anne & Alex, Les Filles du Web, Louisianne, Lucile et Rod, Lyonelk, magda627, Mahlyn, Mamysoren, Maria Graphia, Marie, Marmotte, MauriceMonAmour, Memories from anywhere, Mimireliton, MissCarole, Morgane Byloos Photography, Nanouk, Nicky, Nie, Philae, Pilisi, Pixeline, princesse Emalia, Renepaulhenry, Rythme Indigo, Sandrine, Sephiraph, Sylvie, Tataflo, Testinaute, Thalie, The Parisienne, Un jour, une vie, Woocares, Xoliv’.

Late afternoon Karlův most

Elpastagram#6: Charles Bridge

Karlův most (Charles Bridge) is not just newlyweds posing, tourists kissing their dogs and people in pig suits

Karlův most (le pont Charles), ce n’est pas que des mariés qui posent, des touristes qui embrassent leurs chiens ou bien des gens habillés en costume de cochon

Late afternoon on Karlův most, Prague

Late afternoon on Karlův most (f/20.0, 1/125s, ISO 100, 18mm)

On a late afternoon, on my way to a concert in Malá Strana, the tourists’ shadows were stretching and stretching, as the sun was getting lower on the horizon. I wanted to capture the contrast between the bridge and the still bright blue sky. Also, I sometimes managed to get some sun flare in my pictures, or some silhouette shots, but mostly accidental. This time, I *wanted* the sun in my picture. I wanted the stark contrast and silhouettes. There’s one small thing that still bothers me about the picture. And I wonder whether or not it should have received the Black and White treatment. What do you think?

Une fin d’après-midi, en chemin vers un concert dans Malá Strana, les ombres des touristes s’allongeaient et s’allongeaient, alors que le soleil descendait vers l’horizon. Je voulais capturer le contraste entre le pont et le ciel encore bleu. Aussi, il m’est arrivé d’avoir un effet de diffraction lumineuse (les halos, là1.) dans mes photos, ou bien des silhouettes, mais plutôt par hasard. Cette fois, je *voulais* le soleil dans ma photo. Je voulais le contraste prononcé et les silhouettes. Il y a un petit truc qui me chiffonne, quand même. Et je me demande si la photo aurait dû être passée en Noir et Blanc. Vous en pensez-quoi, vous?

1 Comment? T’as du soleil et t’as jamais fait de diffraction lumineuse avec ton appareil? Non mais halo, quoi! (Désolé. Ou pas. En fait pas du tout. J’assume :D )

Picture of a man in a pig costume on Charle's Bridge

Cochon qui s’en dédit…

As I was saying in the comments section in my previous post about the weirdness that Prague can be, last week I saw a man dressed in a Pig costume running around Karlův most (Charles’ Bridge)… So here you go, another “slice” of Prague’s everyday life :)

Comme je le disais en commentaire lors de mon billet précédent sur l’étrangeté qu’il peut régner à Prague, la semaine dernière j’ai croisé un individu dans un costume de cochon qui courait sur le Karlův most (pont Charles)… Donc voilà, encore une “tranche” du quotidien Pragois :)

"Cochon qui s'en dédit"

Note: The post’s title is a French saying that you would say when you conclude a non-written deal, to indicate how serious you are, which basically means that “only a pig would go back on their words and not respect their end of the deal”. It’s the equivalent of “spitting on it”, basically, or “Cross my heart and hope to die, stick a needle in my eye”. Btw, if you of similar expressions your language, or country, I’d be happy to learn about them in the comments :)

Note: Je n’ai trouvé aucune traduction anglaise qui me plaise, pour “cochon qui s’en dédit”. C’est une vieille expression, et je crois que ça correspond pas mal à “spitting on it” et “Cross my heart and hope to die, stick a needle in my eye” (quoique celui-là ressemble aussi pas mal à “croix de bois, croix de fer, si je mens je vais en enfer”. Vous avez d’autres expressions par chez vous? Je serais heureux d’en apprendre de nouvelles dans les commentaires :).

A woman kissing her dog on Charles Bridge while her man takes a phone pic

Only in Prague can you…

… take a walk on Prague’s most famous bridge, Karlův most, and within a few footsteps, almost side by side, see:

Il n’a qu’à Prague qu’on peut se promener sur son pont le plus célèbre, Karlův most, et en l’espace de quelques pas, presque côte à côte, voir:

A woman asking her man to snap a cellphone picture of her kissing her dog / Une femme demandant à son homme de la prendre en photo avec son téléphone, pendant qu’elle embrasse son chien

An ordinary day in Prague: Getting your spouse to snap a pic of you kissing your dog, with his phone, on Prague's most famous bridge.

and / et

A couple of newlyweds doing a portrait session / Un couple de jeunes mariés en pleine séance de portraits

An ordinary day in Prague: Newlyweds doing a few portraits on Charles Bridge

There’s always something a little bit out of the ordinary going on in here…

Il se passe toujours quelque chose de pas banal par ici…

Photo du mois: Une certaine idée du design

Pic of the month: A particular view of design.

Hmmm, June 15th. And it’s noon. So you are getting another “pic of the month” :). This month was a bit of a head scratcher. The theme is “A particular view of design” (Une certaine idée du design), chosen by Sephiraph. The idea here is to take a picture that shows the design trend that represents us best (kitsch, romantic, post modernist, etc…). And if it was so much of a head scratcher it’s because I’m a very simple individual. My tastes are also very simple. When I look for things, all I expect them to do is to serve their purpose. Be simple, and functional. As a kid, the number of pockets was a determining criterion in my choice of jackets, alongside apparent durability.

Tiens, c’est le 15 juin. Et il est midi. Vous avez donc droit à une nouvelle “photo du mois” :). Ce mois-ci m’a donné du fil à retordre. Le thème est “Une certaine idée du design”, choisi par Sephiraph. L’idée est de prendre une photo en rapport avec le design qui vous correspond le mieux (kitsch, romantique, postmoderne, etc…). Et si c’était tant un casse-tête pour moi, c’est parce que je suis une personne simple. Mes goûts sont aussi simples. Quand je cherche quelque chose, tout ce que je demande c’est que ça remplisse sa fonction. Simple, et fonctionnel. Enfant, le nombre de poches était un critère déterminant dans le choix d’un manteau, au même titre que la durabilité apparente.

Une certaine idée du design

Photo du mois: Une certaine idée du design (1/320s, ƒ/3.5, ISO 400, 18 mm)

Simple. Functional. Does exactly what it says on the paper, no more, no less. I am swedish furniture.

Simple. Fonctionnel. Fait exactement ce qui est marqué sur la notice, ni plus, ni mois. Je suis un meuble suédois.

Now, let’s see what design trends best represent the others:

Maintenant, allons voir quels sont les designs des autres ce mois-ci:

Welcome to the following new members / Bienvenue aux nouveaux arrivants:

A’icha, Agnès, Akaieric, Alban, Alexinparis, Angélique, Ann, Anne, Annick, Arwen, Aude, AurélieM, Ava, Bestofava, BiGBuGS, Blogoth67, Blue Edel, Calamonique, Cécile – Une quadra, Cécile Atch’oum, Céline in Paris, Champagne, Chat bleu, Chloé, Christophe, Claire’s Blog, Crearine, Cricriyom from Paris, Cynthia, Dame Skarlette, DelphineF, Dr. CaSo, El Padawan, Elsa, eSlovénie, Eurydice, Fanfan Raccoon, Filamots, François le Niçois, Frédéric, Galinette, Geneviève T., Gilsoub, Giselle 43, Gizeh, Guillaume, hibiscus, Homeos-tasie, Isa ToutSimplement, Isaquarel, Josiane, Julia, Kantu, KK-huète En Bretannie, Krn, La Dum, La Fille de l’Air, La Nantaise à Paris, Lau* des montagnes, Laulinea, Laurent Nicolas, Laurie, Lavandine, Lavandine83, Les bonheurs d’Anne & Alex, Les Filles du Web, Louisianne, Lucile et Rod, Lyonelk, magda627, Mahlyn, Mamysoren, Maria Graphia, Marie, MauriceMonAmour, Memories from anywhere, Mimireliton, MissCarole, Morgane Byloos Photography, Nicky, Nie, Oscara, Philae, Pilisi, Pixeline, Renepaulhenry, Rythme Indigo, Sandrine, Sephiraph, Sylvie, Testinaute, Thalie, The Parisienne, The Singapore Miminews, Trousse cadette, Tuxana, Vanilla, Woocares.

Admiration

Elpastagram#5: Admiration

If you or your children have any kind of artistic activity, be it music or dance, you’ll know it’s usual to have a showcase at the end of the year. All groups coming together, performing one after the other. I went to a ballet one. The room was packed, and the groups went, from the smallest to the oldest.

Si vous ou vos enfants avez déjà pratiqué une activité artistique quelconque, musique, ou danse, vous saurez qu’il est courant d’avoir une audition en fin d’année pour montrer ses progrès. Tous les groupes ensemble, qui passent l’un après l’autre. Je suis allé à une audition de ballet. La salle était comble, et les groupes se sont succédés, des plus petits aux plus grands.

Admiration

Admiration (f/5.0, 1/40s, ISO 1600, 55mm)

When the oldest dancer went on stage and performed her piece, all the smaller kids were mesmerized by her, and looking in admiration…

Quand la plus grande est montée sur scène pour faire sa parte, tous les petits étaient hypnotisés par elle, la regardant avec admiration…