Celebrations

This month’s theme, chosen by Sous mon arbre (http://irissousmonarbre.blogspot.ch/), is “Celebrations” (Festivités). I could have put yet another picture of a Christmas Tree, but I don’t think you’d be interested in my big shiny balls in the first place (and if you were, maybe I’d be worried a bit anyways). Instead, I thought I’d share with you a small Czech tradition. Legend has it that the Czech nation was founded by Praotec Čech, while standing atop the hill of Říp, and declaring that all the land he could see from there would be for him and his people. Because of this, as part of the End of Year celebrations, on New Year’s Day, it is common for the locals to go on a sort of pilgrimage to the top of Říp. So much so that on the small pub there, you can see written in golden letters:

Co Mohamedu Mekka, to Čechu Říp

Meaning: “What the Mecca is to Muhammad, Říp is to the Czech”

Le thème du mois, choisi par by Sous mon arbre (http://irissousmonarbre.blogspot.ch/) est Festivités. J’aurais pu vous mettre encore une photo de sapin de Noël, mais je doute que mes grosses boules scinitillantes vous intéressent en premier lieu (et si c’était le cas, peut-être que je serais un petit peu inquiet, de toutes façons). À la place, je me suis dit que j’allais vous raconter une petite coutume tchèque. La légende raconte que la nation tchèque fut fondée par Praotec Čech, qui du haut de la colline de Říp, déclara que les terres visibles de là seraient pour lui et son peuple. Pour cette raison, pendant les fêtes de fin d’année, au jour de l’an, il est fréquent pour les gens du coin d’aller faire un genre de mini-pélerinage en haut de Říp. À tel point que sur la façade du pub tout en haut, on peut lire en lettre dorées:

Co Mohamedu Mekka, to Čechu Říp

Ce qui signifie: “Ce que la Mecque est à Mohamed, Říp est au peuple tchèque”

 

The small pub on top of Říp.

Now, what did the others figure out for this month?

Et les autres, ils s’en sont sortis comment ce mois-ci?

écri’turbulente, Blogoth67, Pat, Philae, J’habite à Waterford, Kellya, Chat bleu, El Padawan, Carolyne, Renepaulhenry, La Fille de l’Air, Morgane Byloos Photography, Chiffons and Co, Gilsoub, Lau* des montagnes, Cara, Sous mon arbre, Céline in Paris, Akaieric, Betty, Cricriyom from Paris, Xoliv’, Magouille, Josette, Escribouillages, Laurent Nicolas, Nicky, François le Niçois, Pilisi, Sandrin, BiGBuGS, Amartia, Eurydice, Gine, Mirovinben, Tambour Major, Marie-Paule, Wolverine, Ventsetvoyages, Christophe, magda627, Memories from anywhere, Aude, La Tribu de Chacha, Lavandine83, Danièle.B, Julia, Krn, Bubble gones, Lyonelk, Josiane, Who cares?, Lilousoleil, Giselle 43, Angélique, Philisine Cave, Alexinparis, Mamysoren, Jakline, DelphineF, Frédéric, Lavandine.

Advertisements

Čarodějnice, The burning of the witches

One day, while driving across the countryside, I noticed big pyres erected in fields, around the same date… Curious about the coincidence, that is how I discovered the tradition of Čarodejnice (Walpurgis night), celebrated on the last day of April.

Un jour, en conduisant à travers la campagne, j’ai remarqué de grands bûchers érigés dans des champs, vers la même date… Intrigué de cette coincidence, c’est ainsi que j’ai découvert la tradition de Čarodejnice (Nuit des sorcières), fêtée le dernier jour d’avril.

Čarodějnice

Čarodějnice

After 6 years of living here, I finally got around to checking out what this was all about. I tried to find out more about the origins of the celebration, and this part got a bit confusing. What’s for sure is that it is celebrated in many European countries, has roots predating Christianism, and is apparently a Spring ritual.

Après 6 ans en République Tchèque, j’ai enfin pu trouver le temps de voir de quoi il en retourne d’un peu plus près. J’ai essayé de me documenter sur les origines de cette fête, et c’est un peu confus. Ce qui est sûr, c’est que c’est fêté dans de nombreux pays d’Europe, prend ses racines avant l’ère chrétienne, et semble être un rituel printanier.

The pyre for Čarodějnice

The pyre for Čarodějnice, next to the river, and with a safety perimeter

From what I gather, the fire is to bring forth the Spring spirits. Or something like that. It is also the night where a coven of witches is said to gather on the Brocken to await the arrival of Spring.

De ce que j’ai compris, le feu sert à faire venir les esprits du Printemps. Ou un truc du genre. C’est aussi la nuit où des sorcières se rassemblent sur le Blocksberg pour un sabbat en attendant l’arrivée du Printemps.

thoughtful witch lighting a fire

thoughtful witch lighting a fire

Christianism may have come into play and altered the celebration’s meaning, depicting the spirits as devil’s and/or witches. I like to think something along the lines of this went down:

– sure, you can do your bonfire, but since there is just one God and it’s ours, your bonfire shall be for the vanquishing of devils and witches
– can we still grill some sausages and drink beer?
– sure, as long as you are piously, and not paganically, grilling and drinking.
– no problem mister priest, Father.

Le christianisme a dû y ajouter son grain de sel pour modifier le sens de la fête, dépeignant les esprits comme des diables et/ou des sorcières. J’aime à penser qu’une conversation de cet accabit a pu prendre place.

– ouais, vous pouvez faire votre feu de joie, là, mais vu qu’il n’y a qu’un Dieu et que c’est le notre, votre feu de joie, là, c’est pour faire fuire les démons et les sorcières.
– on peut toujours griller des saucisses et boire de la bière?
– oui oui, tant que c’est de la grillade et de la boisson pieuse, et pas païenne.
– ok pas de soucis m’sieur le prêtre, mon Père.

Čarodějnice (Walpurgis) is not just about burning a witch effigy, but also about gathering to grill some sausages around the fire.

Čarodějnice (Walpurgis) is not just about burning a witch effigy, but also about gathering to grill some sausages around the fire.

So here we go, a huge bonfire, and on top of it, once darkness falls, a witch’s effigy is placed atop the pyre.

Nous voilà donc, avec un gros feu de joie, et à son sommet, une fois la nuit tombée, une effigie de sorcière en haut du bûcher.

the effigy is ready on top of the pyre for Čarodějnice

the effigy is ready on top of the pyre for Čarodějnice

After a final check from the local firemen that nobody is stepping within the safety perimeter, the pyre is lit.

So it begins...

So it begins…

Après une dernière vérification de la part des pompiers locaux que personne ne se tape l’incruste dans le périmètre de sécurité, on allume le bûcher.

Čarodějnice

Lighting the pyre for Čarodějnice

It is impressively catching on very fast. In a matter of minutes, the effigy is engulfed in flames.

The pyre catches on pretty fast

The pyre catches on pretty fast

Le feu prend super vite et c’est assez impressionnant. En l’espace de quelques minutes à peine, l’effigie se fait dévorer par les flammes.

The witch engulfed in the flames

The witch engulfed in the flames

Children watch the fire, adults chat and grill and drink, while some people pick up their guitars to play some popular folk songs.

Les enfants regardent le feu, les adultes papotent et grillent et boivent, pendant que quelques personnes prennent leurs guitares pour pousser la chansonnette.

Singing some popular folk songs during Čarodějnice (Walpurgis)

Singing some popular folk songs during Čarodějnice (Walpurgis)

And you, have you heard of Walpurgis Night before? How is it celebrated around your part of the world?

Et vous, connaissiez-vous la Nuit des Sorcières? Comment est-elle fêtée dans votre région?

Village Carnival

Carnival is one of those things, in Czech Republic, where villages big and small will always try to organize every year. And I always found it endearing to see what kind of costumes the children would pick. I recall in France, you’d have the “standard” pirates/princesses and superheroes stuff. But seldom would you see kids dressed as “old cartoon characters from your parents’ childhood”. In here, it’s a different story, though.

Le Carnaval c’est une de ces choses, en République Tchèque, que villages petits et grands vont toujours tenter d’organiser tous les ans. Et j’ai tuojours trouvé ça charmant de voir quel genre de costumes les enfants choisissent. Je me souviens qu’en France, on aurait surtout les combos “standard” pirates/princesses et super-héros. Mais rarement des enfants déguisés en “vieux personnages de dessin animé de l’enfance de leurs parents”. Ici, c’est un peu différent.

Of course, you’ll find Ninja Turtles

OK, on a des tortues Ninja

Ninja Turtle

And at least one Batman.

Et au moins un Batman.

Batman

Spiderman is also an all-time favorite,

Spiderman est aussi un grand classique,

Spider-jump!

And more recently, the Avengers movie franchise gave a boost to The Hulk costumes.

Et plus récemment, la franchise des Avengers a donné un coup de peps à ce bon vieux Hulk.

Hulk!

On the princess front, Disney kinda takes the entire scene here, especially since Frozen. Two years later, the costumes are still in fashion 🙂

Côté princesses, Disney monopolise un peu le décor, ici, surtout depuis la Reine des Neiges. Deux ans plus tard, toujours un carton 🙂

Jede jede mašinka!

And then, you see some older references. Like Pippi Långstrump (Pipi Longstocking).

Puis on voit des références un peu plus anciennes. Genre Pippi Långstrump (Fifi brindacier)

Pippi Långstrump ( Pipi Dlouhá Punčocha, Pipi Longstocking, Fifi Brindacier)

And Maková Panenka, (Poppy Doll), from a 1972 cartoon.

Et Maková Panenka, (lit: La poupée pavot), d’un dessin animé de 1972.

Maková panenka

I wondered why that was, and it is because here, those cartoons from the 70s are still popular even for little children. Similar to Krtek (Little Mole), which hasn’t aged one bit, you’ll easily find pretty cheap DVDs of those cartoons, and those are very nice tales for toddlers (non violent, with a positive story, etc…). That’s why even after 40 years they are still classics that you’ll easily find in almost every Czech family…

Je me suis demandé comment ça se faisait, et c’est parce qu’ici, ces dessins animés des années 70 sont toujours populaires auprès des petits. Tout comme Krtek (Taupek / La petite taupe), qui n’a pas pris une ride, on trouve facilement des DVDs bons marchés de ces dessins animés, et les histoires sont très adaptées aux tout petits (pas de violence, histoire optimiste, etc…). C’est pour ça que même 40 ans plus tard c’est toujours des classiques qu’on retrouve facilement dans presque toutes les familles tchèques…

Podřipský Žesťový Kvintet

Christmas Market in a Czech Village

Remember, last year, I was showing you the big Christmas Market in Prague? Crowded, lasting a month, full of stalls that always sell the same things, either decorations or food and drink? Full of magical lights and stuff. Well, things are different in small villages. Of course, Czech people will never pass up on an opportunity to gather round and eat and drink, and villagers are no exception. So even if the Czech are not the most religious of all, the beginning of Advent is as good a reason as any to gather. In villages, the Christmas Market does not last a month, just a day. Usually it’s the first Sunday of Advent, although this year, some people convinced the mayor to do it on Saturday instead so that people don’t have their hangover on Monday morning :D.

Vous vous souvenez, l’an dernier, je vous avais montré le gros Marché de Noël de Prague? Bondé, qui dure un mois, plein d’échoppes qui vendent toujours la même chose, des décorations ou de la bouffe et des boissons? Plein de lumières toutes magiques et tout. Ben c’est pas du tout pareil dans les petits villages. Bien sûr, les tchèques ne manquent jamais une opportunité de se rassembler pour trinquer, et les villageois ne font pas exception. Donc même si les tchèques ne sont pas des plus religieux, le démarrage de l’Avent est une raison aussi valable qu’une autre pour se rassembler. Dans les villages, le marché de Noël ne dure pas un mois, mais une journée. En général, c’est le premier dimanche de l’Avent, quoique cette année, des gens ont persuadé le maire de faire ça Samedi plutôt, pour que les gens n’aient pas la gueule de bois le Lundi matin :D.

Anyways, in villages, the mood is much cosier. Situated on the village’s main square, the amount of stalls will be much smaller.

Enfin bon, dans les villages, l’ambiance est bien plus chaleureuse. Sur la place du village, il y a moins d’échoppes.

Village Square

Some musicians from a neighbouring village may be invited to play some tunes, and put people in the mood.

On invite parfois des musiciens d’un village voisin pour jouer quelques tounes, et mettre les gens dans l’ambiance.

 

Podřipský Žesťový Kvintet

Podřipský Žesťový Kvintet

 

Podřipský Žesťový Kvintet

In our village, every year, some school children take care of the Perníková Chaloupka (Gingerbread house). You pick a tile, uncover a picture, then look for the present matching the picture. Expect some snacks and sweets. It’s a gingerbread house after all 🙂

Dans notre village, tous les ans, des élèves s’occupe de la  Perníková Chaloupka (Maison en pain d’épices). On choisit une tuile, découvre l’image qui est dessous, et on cherche le paquet qui correspond à l’image. Attendez-vous à déballer de quoi grignoter. C’est une maison en pain d’épices après tout 🙂

Pernikova Chaloupka

Several stalls are dedicated to selling decorations made by the school children during their afterschool activities, like ceramics.

Plusieurs échoppes vendent des décorations faites par les enfants de l’école pendant leurs activités extra-scolaires, comme ici de la céramique.

School-made Products

The local firemen are also here, not so much to watch over people than to sell them some hot beverages. And there are drinks for everybody, with or without alcohol (hot mead being one of my favourites, personally 😉 )

Les pompiers sont là aussi, pas tant pour surveiller les gens que pour leur vendre des boissons chaudes. Et il y en a pour tous les goûts, avec ou sans alcool (j’ai un petit penchant pour le vin de miel chaud, perso 😉 )

Hot beverages for all

Once the sun starts to set, the school choir will start their christmas carols

Une fois le soleil couché, la chorale de l’école va entamer ses chants de Noël

School Choir

summoning the angels that will be tasked with lighting the Christmas tree.

pour invoquer les anges en charge de l’allumage du sapin.

The angels lighting the Christmas Tree

Every year it’s pretty much the same, but I’m looking forward to meeting locals and exchange some of my approximate czech around a glass of hot something 🙂 .

C’est tous les ans la même chose, mais j’ai toujours hâte de retrouver les gens du coin pour me servir de mon charabia approximatif tchèque autour d’un verre de quelque chose bien chaud 🙂 .

Angels

Which would you prefer? The busy Christmas Market in the heart of Prague, swimming in lights with a Christmas Tree taller than a building, or the cosy one-day event in a village square where all the folks gather?

Et vous, que préférez-vous? Le marché de Noël au cœur de Prague, bondé, inondé de lumières avec un arbre plus grand qu’une maison, ou bien le petit évènement convivial d’une journée à la place du village où tout le monde se retrouve?

An eventful week off / Une semaine de vacances bien chargée

Living in Prague, being from France, means that now, Christmas time is travel time. In Czech Republic, we have the Christmas Eve, Christmas day and boxing day off. There is no Santa Claus in Czech Republic. Well I think some companies tried to import it, but it didn’t quite work out in the end. So the presents are brought by Ježišek (baby Jesus), which makes no sense to me, since usually, babies are on the receiving side, but eh… And in France, of course, it’s the Père Noël (Santa). Means double unwrapping when you have one foot in each country :D.

Habitant Prague, venant de France, ça veut dire que Noël est synonime de voyages. En République Tchèque, le réveillon, Noël, et le lendemain de Noël sont fériés. Pas de Père Noël en République Tchèque. Je crois que certaines sociétés ont tenté de l’importer, mais ça n’a pas très bien marché. Donc les cadeaux, c’est Ježišek (le p’tit Jésus), ce que je n’arrive pas à comprendre, parce que pour moi, les bébés ça reçoit les cadeaux plutôt que l’inverse, mais bon… Et en France, bien sûr, c’est le Père Noël. Donc double déballage de cadeaux quand on a un pied dans chaque pays :D.

My week in France was supposed to be a quiet one. This year, no spending a week in the Alps skiing, just crashing at my parents’ place and kinda resting. Well, that was the plan anyways. Only, two days before leaving, I discovered that I’d make a mistake with the car rental. I screwed up the pick up date, and two days before Christmas, good luck getting a rental on the 25th. Two days before leaving, I also picked a laptop from a former contractor, that needed to get dropped in the Paris office.

Ma semaine en France était censée être tranquille. Cette année, pas de semaine de ski dans les Alpes, juste une semaine chez mes parents à relaxer. Enfin, ça c’est la théorie. Sauf que, deux jours avant de partir, j’ai découvert que j’avais fait une boulette dans la location de la voiture. Je m’étais trompé de deux jours sur la date de début de location, et à deux jours de Noël, bon courage pour trouver une loc pour le 25. Deux jours avant de partir, j’ai aussi récupéré un portable d’un ancien sous-traitant, qui avait besoin de faire un passage au bureau de Paris.

Anyways, I managed to squeeze in a little bit of rest during that week. Taking my nieces to the city, I realized that I left the town more than a decade ago. And things changed. Not all of them, but some did. The Carousel next to the town’s Belfry didn’t change a bit. Only the price switched to Euros, and the music kinda got an upgrade, although not completely…

Enfin bon, j’ai quand même réussi à coincer un peu de repos pendant la semaine. En emmenant mes nièces à la ville, je me suis rendu compte que j’étais parti depuis plus d’une décennie. Et les choses ont changé. Pas toutes, mais certaines. Le manège derrière le Beffroi n’a pas changé. Juste le prix, qui est en euros désormais, et la musique a été un peu remise au goût du jour, quoique pas complètement…

Lil' birdies on the Carousel

The Belfry’s windows got decorated for Christmas, as well

Les fenêtres du Beffroi ont été décorées pour Noël, aussi

BeffroiBeffroi

And in the past couple of years, a small skating rink has been set up in the main street during Christmas time. Sure, it’s no Nathan Phillips Square in Toronto, and definitely nothing like the Rideau Canal in Ottawa… But still, a skating rink :).

Et ces dernières années, une petite patinoire a été mise en place dans la grande rue pendant Noël. Bon, c’est pas Nathan Phillips Square à Toronto, et certainement pas le Canal Rideau à Ottawa… Mais bon, une patinoire quand même :).

Nocturnes, Patinoire de Dreux

And to finish the week properly, I went to my grandmother’s 80th birthday celebration. She managed to gather all her children, grandchildren, and great grandchildren, plus their spouses, and some more friends. Quite a feat, considering said family is now spread across France and Europe.

Et pour bien finir la semaine, je suis allé fêter les 80 ans de ma grand mère. Elle a réussi à rassembler tous ses enfants, petits enfants, arrière petits enfants, ainsi que les époux/compagnes/compagnons/copains/copines, et même quelques amis. Impressionnant, quand on sait que ladite famille est éparpillée un peu partout en France, et déborde un peu en Europe.

Joyeux anniversaire Mamie

Quite an eventful week indeed. Not like my brother’s cat, who shied away upstairs all week, almost 🙂

Une semaine de vacances effectivement bien chargée. Pas comme celle du chat de mon frère, qui est resté reclus dans son coin presque toute la semaine 🙂

Shy kitty

And you, how did you spend the holidays?

Et vous, vous avez fait quoi pendant les fêtes?

Christmas Market in the village / Marché de Noël au village

Remember last year, when I wrote about the small Christmas market that we have in the village? Small and unassuming, lasting only for a day, but where everybody goes. Last year, one of my pictures made it to the local newspapers (don’t read too much into it, it’s more of a big newsletter that is printed to the villagers…), and they liked it so much that they asked me to do the same this year. This time, I arrived in time to see the school choir starting to sing carols. There were even a few angels :).

Vous vous souvenez l’an dernier, quand j’ai écrit à propos du petit marché de Noël qu’on a au village? Il ne mange pas de pain, ne dure qu’une journée, mais tout le monde y va. L’an dernier, une de mes photos a atterri dans la feuille de chou locale (vous emballez pas, c’est plus une sorte de grosse newsletter distribuée aux villageois…), et ça leur a tellement plus qu’ils m’ont demandé de refaire la même cette année. Cette fois, je suis arrivé à temps pour voir la chorale de l’école entamer les chants de Noël. Y’avait même quelques anges :).

Angel

Soon afterwards, they lighted the tree, and the sun quickly set.

Peu après, ils ont allumé le sapin, et le soleil s’est vite couché.

Christmas Tree

I quickly warmed myself up next to one of the braseros,

Je me suis vite réchauffé près d’un des braseros,

Brasero

then I ran off to the school’s top floor, to take pictures of the square from above:

avant de me hâter à l’étage de l’école, pour prendre des vues “aériennes” de la place du village:

Christmas Market

Sitting on the windowsill I switched lenses and started to look at the stands there. Mostly held by teachers and students, there were lots of handcrafted decorations, probably made during the year by the students during workshops.

Assis sur le rebord de la fenêtre, j’ai changé d’objectif et j’ai commencé à zoomer un peu sur les stands. Principalement tenus par profs et élèves, il y avait plein de décorations faites à la main, sûrement fait par les enfants pendant l’année lors d’ateliers.

Keramikahandcrafted goods

People were still lining up at the food stand for grilled meats

Les gens faisaient la queue près du stand de grillades

Food stand

And for some reason, not so many people were lining up for svařené víno (mulled wine)…

Et bizarrement, il n’y avait pas foule qui se pressait pour le svařené víno (vin chaud aux épices)…

Svařené víno

I found this young couple warming themselves to the brasero’s flame pretty romantic

J’ai trouvé ce jeune couple qui se réchauffe près de la flamme du brasero assez romantique

Love

After a while I went back outside to enjoy the market a bit, have my glass of svařené víno, and walk around the square a bit. For fun, I wondered how much bokeh I could get out of the Christmas tree’s lights. Well, it’s simple: too much 😀

Au bout d’un moment j’ai fini par redescendre pour profiter un peu du marché, avoir mon verre de svařené víno, et faire le tour de la place. Pour rigoler, je me suis demandé jusqu’où je pourrais pousser le bokeh des loupiotes du sapin. Ben c’est facile: trop loin 😀

"Christmas Lights"

Advent season has now officially started…

L’Avent a officiellement démarré…

Brasero

And you, how did you mark the beginning of the Holiday season?

Et vous, comment avez-vous démarré la saison des fêtes de fin d’année?

Pine cone

Wedding stuff / Trucs de mariage

Ok, now that’s it’s over (the big day, not the marriage!), I thought I’d write a bit about the whole thing…

Bon, maintenant que c’est fini (le jour J, pas le mariage en lui-même!), je m’suis dit que j’allais raconter deux-trois trucs…

Preparations / Préparatifs

Even when you want to do something really simple, it seldom ends up that way. So be prepared to spend many a night and week-end preparing things. There should be a law giving the week off to employees *before* their wedding. The amount of “last minute small details” was mind boggling. Doing it the international way doesn’t help either.

Même quand on veut faire simple, ça finit rarement comme ça. Donc soyez prêts à dépenser plein de nuits et week-ends à tout préparer. Il faudrait une loi pour donner aux employés leur semaine *avant* leur mariage. Le nombre de “petits détails de dernière minute” était ahurissant. Le faire à l’international n’aide pas non plus.

Participation rate / Taux de présence

We knew not everybody would come (or would be able to). Especially from France (or Canada, since we had a few of those on the guest list). Still, the final headcount felt… strange. But eh, if I’ve ever learned a thing from attending weddings, it’s that no wedding ever goes entirely according to plan.

On savait que tout le monde ne viendrait pas (ou ne pourrait venir). Surtout de France (ou du Canada, vu qu’on en avait quelques-uns sur la liste). Enfin le résultat final fut… bizarre. Enfin bon, si j’ai appris une chose en assistant à des mariages, c’est qu’il n’y a pas de mariages où tout se passe comme prévu.

Czech wedding traditions / Coutumes de mariage tchèques

  • Czech weddings are usually small in size. Close family + witnesses + closest of the closest friends.
  • Since you don’t invite many people, you announce it to many people. In person. With a plate/box/basket of hand-made koláčky. Originally, they were supposed to be things you give to the people you didn’t invite. Colleagues, neighbours, etc… Over time, though, people started to give it to both the guests and the non-guests.
  • The breaking of the plate: upon arriving at the reception, a plate is broken in front of the groom and bride and they are supposed to pick up the pieces together.
  • The soup: tied with a large napkin, the groom and bride are supposed to eat a plate of soup with only one spoon
  • The kidnapping of the bride: Around the end of the reception, the bride’s friends “kidnap” the bride, and the groom has to go through all the nearby bars and pubs to find her. Once he finds her, he has to pay the tab as a ransom.
  • Les mariages tchèques sont souvent de taille limitée. Famille proche + témoins + amis super proches.
  • Comme on n’invite pas une tonne de gens, on l’annonce à plein de gens. En personne. Avec une assiette/boîte/panier de koláčky faits main. Au départ, ils n’étaient donnés qu’aux gens qui ne sont pas invités. Collègues, voisins, etc… Avec le temps, par contre, les gens se sont mis à les distribuer aux invités aussi.
  • L’assiette cassée: en arrivant à la réception, une assiette est brisée devant les mariés, qui doivent ramasser les morceaux ensemble.
  • La soupe: liés par une serviette: les mariés doivent manger une assiette de soupe avec une seule cuiller.
  • Le kidnapping de la mariée: Vers la fin de la réception, les amis de la mariée la kidnappent, et le marié doit faire la tournée des bars pour la retrouver. Une fois retrouvée, il doit payer l’addition en guise de rançon.

What we did (and didn’t do) for our wedding / Ce qu’on a fait (ou pas) pour notre mariage

  • My guest list was closer to the French way, so my family (extended to first degree uncles and cousins), and close friends. Also a couple of colleagues. So her list also included friends to even things out. Since in the end, my non-family friends who could make it could be counted on the fingers of a Simpsons’ character’s hand, it looked more like it’s the Czech who invite their friends to the reception, rather than the French 😀
  • Koláčky were baked. Three batches. Day long baking for three people every time. In addition, my mother prepared some dragées for the wedding guests. A way of mixing traditions from both countries
  • No breaking of the plate, no soup, no kidnapping of the bride. Neither of us wanted those (although aside from the kidnapping, I wouldn’t have minded the other two)…
  • Ma liste d’invités était plus typique de la France, donc ma famille (étendue aux oncles et cousins du premier degré), et amis proches. Et aussi quelques collègues. Donc sa liste à elle contenait aussi des amis par souci d’équité. Vu qu’à la fin, mes invités non-familles qui sont venus peuvent se compter sur les doigts de la main d’un Simpson, on avait plus l’impression que c’est tchèque d’inviter les amis, plutôt que français 😀
  • Les koláčky furent cuits. Trois lots. Une journée de pâtisserie pour trois à chaque fois. En plus, ma mère a préparé des dragées pour les invités. Une façon de faire se rencontrer les traditions des deux pays
  • Pas d’assiette cassée, de soupe, ni d’enlèvement de la mariée. Nous n’en voulions pas (quoiqu’à part l’enlèvement, les deux autres ne m’auraient pas dérangé)…

The Aftermath / L’après

  • There will be hundreds and hundreds of pictures to sort. We’re still trying to gather all the pictures from everybody, and the ceremony’s official photographer won’t be able to work on his for a couple of weeks.
  • I wish I could have been taking pictures for my wedding.
  • Three days later, the adrenaline wore off, but not the fatigue
  • I can’t get used to wearing a ring. I keep looking at it, fidgeting with it… and whenever I grab something with my left hand, it makes a small “clink”
  • Il va y avoir des centaines et des centaines de photos à trier. On est encore en train d’essayer de rassembler toutes les photos, et le photographe officiel de la cérémonie ne sera pas en mesure de travailler sur les siennes avant deux semaines.
  • J’aurais voulu pouvoir photographier mon mariage.
  • Trois jours après, fin de la montée d’adrénaline, mais pas de la fatigue
  • Je ne m’habitue pas à l’alliance. J’arrête pas de la regarder, la digonner… et quand j’attrape un truc de la main gauche, ça fait “clink”

Project 52 2012 #31: C'est le bouquet!