Ding Dong

This month’s theme, chosen by J’habite à Waterford (http://waterfordmaville.over-blog.com/), is “Ding-Dong”.

That small thing that wakes you up, pulls you from your daydream, tells you it’s time to move on, literally or figuratively, in the past or in the present.

Le thème du mois, choisi par J’habite à Waterford (http://waterfordmaville.over-blog.com/), est Ding-Dong.

La petite chose qui vous réveille, vous tire de votre rêverie, vous annonce qu’ils est temps de passer à autre chose, au sens propre, ou figuré, au passé, ou au présent.

I’m not exactly a day dreamer. For sure, I’m a dreamer, and hopefully, nothing will ever pull me away from that mentality, and I’ll never fully lose hope for the future (although I haven’t been given many reasons to feel optimistic about the future of either the planet or its inhabitants, lately). And when I’m out and about, I seldom daydream. Probably a side-effect of years as a boy scout, or of being an engineer, or even of trying to be a somewhat acceptable photographer (although, that, lately, has not been very true either), but I tend to pay attention to details everywhere I go. It’s my job to notice cracks in a design, bugs in the software, after all. So I had to think long and hard about what kind of image could be a trigger that would pull me from a state I seldom am in. Then I found it. Smack dab in the middle of my trip to Vietnam, after visiting so many nice places, discovering or rediscovering so many traditions and history spanning over centuries, a stark reminder that this tiny stretch of land has also been scarred by war, not so long ago.

Les rêveries c’est pas trop mon truc. Bien sûr, je suis un rêveur, et j’espère bien ne jamais perdre cet état d’esprit (même si ces derniers temps, je n’ai pas vraiment de raisons d’être optimiste sur l’avenir de la planète ou de ses occupants). Et quand je suis en vadrouille, je rêvasse rarement. Sûrement une conséquence de mes années de scoutisme, ou d’être un ingénieur, ou d’essayer d’être un photographe relativement potable (quoique ça, aussi, n’est plus trop d’actualité ces derniers temps), mais j’ai tendance à faire attention aux détails où que j’aille. C’est mon boulot de remarquer les défauts de conception, les bugs dans les programmes, après tout. Donc il m’a fallu chercher longtemps une image qui aurait pu servir de déclencher pour me tirer d’un état dans lequel je me trouve rarement. Puis j’ai trouvé ça. En plein milieu de mon voyage au Vietnam, après avoir visité tant de lieux merveilleux, après avoir découvert ou redécouvert tellement de traditions et d’histoire qui s’étend sur des siècles, une grosse piqûre de rappel que ce petit bout de terre a aussi été marqué par la guerre, il n’y a pas si longtemps que ça

Old bomb shells from the Vietnam war, Củ Chi tunnels

Those are bomb shells from the Vietnam war, that are exposed in the visitable part of the Củ Chi tunnels, a network of more than 200km of underground tunnels that the Viet Cong used for guerilla against the US during the war. The exhibit actually contain much more, such as the kind of traps that they devised to injure, kill, or maim US soldiers… And strangely enough, it even had a shooting range. Come! Come! Come see how we fought our enemies! Come! Come! Come try for yourself the feeling of shooting an assault rifle!

Ce sont des obus et bombes de la guerre du Vietnam, exposés dans la partie visitable de tunnels de Củ Chi, un réseau de plus de 200km de tunnels souterrains que les Viet Cong ont utilisé pour la guérilla contre les américains pendant la guerre. La visite comprend d’ailleurs beaucoup plus de choses, comme les genres de pièges qu’ils avaient mis au point pour blesser, tuer ou mutiler les soldats américains… Et bizarrement, il y avait aussi un stand de tir. Venez! Venez! Regardez comme on a combattu l’ennemi! Venez! Venez! Venez découvrir la sensation de tirer au fusil d’assaut!

When a war ‘museum’ tries to turn into ‘profitable entertainment’, that’s probably the trigger that pulled me from whatever daydreaming I might have been doing, sending me straight to the ‘uncomfortable’ bucket.

Quand un ‘musée’ sur la guerre tente de virer en ‘machine à fric’, c’est sûrement à ce moment-là que je me fais tirer de ma rêverie, pour me faire aller direct à la case ‘malaise’, sans passer par la case départ et sans toucher 20 000 francs.

Now, what did the others figure out for this month?

Et les autres, ils s’en sont sortis comment ce mois-ci?

Newcomers / Nouveaux:



Sous mon arbre, François le Niçois, Albane, Philisine Cave, Christophe, Nanouk, Jakline, FerdyPainD’épice, Bubble gones, Mirovinben, Cricriyom from Paris, BiGBuGS, Josette, Julia, Gilsoub, Lyonelk, Alexinparis, J’habite à Waterford, Lau* des montagnes, Laurent Nicolas, Magouille, Lavandine83, PatteBlanche, Josiane, El Padawan, Blogoth67, Céline in Paris, Marie-Paule, Nicky, Pilisi, Eurydice, Giselle 43, DelphineF, Gine, Krn, Akaieric, Amartia, Danièle.B, Morgane Byloos Photography, Escribouillages, Renepaulhenry, Ventsetvoyages, écri’turbulente, Pat, La Tribu de Chacha, Lavandine, La Fille de l’Air, Aude, magda627, Mamysoren, Cara, Lilousoleil, Kellya, Betty, Xoliv’, Chiffons and Co, Tambour Major, Frédéric.



This month’s theme, chosen by Sous mon arbre (http://irissousmonarbre.blogspot.ch/), is “Celebrations” (Festivités). I could have put yet another picture of a Christmas Tree, but I don’t think you’d be interested in my big shiny balls in the first place (and if you were, maybe I’d be worried a bit anyways). Instead, I thought I’d share with you a small Czech tradition. Legend has it that the Czech nation was founded by Praotec Čech, while standing atop the hill of Říp, and declaring that all the land he could see from there would be for him and his people. Because of this, as part of the End of Year celebrations, on New Year’s Day, it is common for the locals to go on a sort of pilgrimage to the top of Říp. So much so that on the small pub there, you can see written in golden letters:

Co Mohamedu Mekka, to Čechu Říp

Meaning: “What the Mecca is to Muhammad, Říp is to the Czech”

Le thème du mois, choisi par by Sous mon arbre (http://irissousmonarbre.blogspot.ch/) est Festivités. J’aurais pu vous mettre encore une photo de sapin de Noël, mais je doute que mes grosses boules scinitillantes vous intéressent en premier lieu (et si c’était le cas, peut-être que je serais un petit peu inquiet, de toutes façons). À la place, je me suis dit que j’allais vous raconter une petite coutume tchèque. La légende raconte que la nation tchèque fut fondée par Praotec Čech, qui du haut de la colline de Říp, déclara que les terres visibles de là seraient pour lui et son peuple. Pour cette raison, pendant les fêtes de fin d’année, au jour de l’an, il est fréquent pour les gens du coin d’aller faire un genre de mini-pélerinage en haut de Říp. À tel point que sur la façade du pub tout en haut, on peut lire en lettre dorées:

Co Mohamedu Mekka, to Čechu Říp

Ce qui signifie: “Ce que la Mecque est à Mohamed, Říp est au peuple tchèque”


The small pub on top of Říp.

Now, what did the others figure out for this month?

Et les autres, ils s’en sont sortis comment ce mois-ci?

écri’turbulente, Blogoth67, Pat, Philae, J’habite à Waterford, Kellya, Chat bleu, El Padawan, Carolyne, Renepaulhenry, La Fille de l’Air, Morgane Byloos Photography, Chiffons and Co, Gilsoub, Lau* des montagnes, Cara, Sous mon arbre, Céline in Paris, Akaieric, Betty, Cricriyom from Paris, Xoliv’, Magouille, Josette, Escribouillages, Laurent Nicolas, Nicky, François le Niçois, Pilisi, Sandrin, BiGBuGS, Amartia, Eurydice, Gine, Mirovinben, Tambour Major, Marie-Paule, Wolverine, Ventsetvoyages, Christophe, magda627, Memories from anywhere, Aude, La Tribu de Chacha, Lavandine83, Danièle.B, Julia, Krn, Bubble gones, Lyonelk, Josiane, Who cares?, Lilousoleil, Giselle 43, Angélique, Philisine Cave, Alexinparis, Mamysoren, Jakline, DelphineF, Frédéric, Lavandine.

Guilty Pleasure

This month’s theme, chosen by Angélique  (http://lacasademamachronique.com/), is “guilty pleasure” (Péché mignon).
Le thème du mois, choisi par Angélique  (http://lacasademamachronique.com/), est Péché mignon.

I don’t really have ‘guilty pleasures’, not in terms of food anyways. There is no food I would crave or die for. I guess that’s what happens when you live in different countries for some time, you adapt and stop waking up sweating in the middle of the night from an erotic dream involving French baguettes and creamy Camemberts. I do enjoy food, and life in general. But I view things a bit differently. As I was saying, I don’t really have cravings. No irresistible anything, really. When I go somewhere, if there’s something I really like, I’ll jump on the opportunity and enjoy while I can. But I won’t walk 500 miles for a delicacy. That being said, one of the things I love is actually walking around in fairs and markets, and just take in all the smells. There is nothing like walking in Prague on a crisp winter afternoon, and getting aromas of spices from mulled wine, vanilla and cinnamon from the Trdelník being baked non-stop from morning to evening…

Je n’ai pas vraiment de péché mignon, du moins pas en terme de nourriture. Il n’y a aucun plat pour lequel je me damnerais. J’imagine que c’est ce qui arrive quand on est expatrié pendant un certain temps, on s’adapte et on arrête de se réveiller en sueur au beau milieu de la nuit, d’un rêve érotique incluant baguettes et camemberts bien faits. J’aime la bouffe, et la vie en général. Mais je vois les choses différemment. Je ne vais pas être du genre à avoir une envie soudaine de quelque chose, ou être incapable de résister à un aliment. Quand je vais quelque part, s’il y a quelque chose que j’aime vraiment, je vais sauter sur l’occasion et en profiter tant que je peux. Mais je vais pas faire 500 bornes pour une friandise. Ceci étant dit, une des choses que j’adore faire c’est de ma balader dans foires et marchés, et juste en prendre plein le nez. Il n’y a rien de tel que de marcher dans Prague un après-midi d’hiver, dans le froid vivifiant, et sentir les arômes d’épices de vin chaud, de vanille et de cannelle des Trdelník que l’on fait cuire du matin au soir…

Trdelník, Prague Christmas Market 2014 on Staroměstské náměstí

Now, what did the others figure out for this month?

Et les autres, ils s’en sont sortis comment ce mois-ci?

Akaieric, Lyonelk, Jakline, Alban, Wolverine, écri’turbulente, Frédéric, Pat, Mirovinben, DelphineF, Kellya, Tambour Major, Christophe, Morgane Byloos Photography, Cricriyom from Paris, Brindille, Lilousoleil, Giselle 43, Chiffons and Co, Betty, Blogoth67, Gilsoub, Angélique, magda627, Danièle.B, Lau* des montagnes, Josette, François le Niçois, Mamysoren, Tataflo, Carolyne, Ventsetvoyages, Alexinparis, El Padawan, Aude, Memories from anywhere, Eurydice, Krn, Sous mon arbre, Cara, Magouille, Céline in Paris, Chat bleu, Amartia, BiGBuGS, Laurent Nicolas, Philisine Cave, La Tribu de Chacha, Bubble gones, Sandrin, Who cares?, Gine, Marie-Paule, Renepaulhenry, Shandara, Josiane, Philae, Escribouillages, Nicky, Lavandine, J’habite à Waterford, Lavandine83, Xoliv’, Pilisi.

Fall Mood

This month’s theme, chosen by Josette (https://josydhoest.wordpress.com/), is “Fall Mood” (Ambiance Automnale).

Le thème du mois, choisi par Josette (https://josydhoest.wordpress.com/), est “Ambiance automnale”

One of the most frequent complaints you’ll hear about the Czech language is how complicated it is to pronounce, with their apparent shortage of vowels in most of their words. While it may be true, there is also something pretty poetic about the language. I mean, this month, in English, is november. From the latin “novem“, which means nine. Because it was the ninth month of the roman calendar. Pretty boring if you ask me. But in Czech? This month is Listopad, the combination of List (leaf) and Pad (fall). Listopad is, quite literally, the month of falling leaves. I mean, how cool is that? And indeed, in the crisp autumn air, it’s always nice and refreshing to take a walk in a park, step onto fallen leaves…

Une des plaintes les plus fréquentes qu’on entend à propos du tchèque est la complexité de sa prononciation, avec leur apparente pénurie de voyelles dans la plupart de leur mots. Même si c’est pas faux, il y a aussi quelque chose de poétique autour de la langue. J’veux dire, ce mois-ci, c’est le mois de novembre. Du latin “novem“, qui veut dire neuf. Parce que c’était le neuvième mois du calendrier romain. Plutôt chiantissime, si vous voulez mon avis. Mais en tchèque? Ce mois-ci s’appelle Listopad, la combinaison de List (feuille) et Pad (chute). Listopad, c’est littéralement le mois des feuilles qui tombent. C’est pas la classe, ça, mes amis? Et en effet, sous l’air automnal vivifiant, il est toujours agréable de se promener dans un park, marcher sur les feuilles mortes…

Fall Colors

That is, up until the point where you pass a bench like that one. And any poetic feelings you may have had are swiftly replaced with anger, and maybe a tinge of embarrassment at how poorly some human beings can behave…

Enfin, jusqu’au moment où vous passez devant un banc comme celui-ci. Et toute envolée bucolique vous ayant traversé·e jusqu’alors s’écrase lourdement et est remplacé presto changeo par de la colère, et peut-être une pointe de honte envers la manière dont certain·e·s specimens d’Homo Sagouins peuvent se comporter…

Now, what did the others figure out for this month?

Et les autres, ils s’en sont sortis comment ce mois-ci?

Newcomers / Nouvelles:

Dr. CaSo, Sous mon arbre, Laurent Nicolas, Eurydice, Danièle.B, Aude, CécileP, Kellya, Renepaulhenry, Giselle 43, Bubble gones, Shandara, Amartia, Xoliv’, Wolverine, Morgane Byloos Photography, Cara, Angélique, Akaieric, Marie-Paule, Mirovinben, DelphineF, Chat bleu, J’habite à Waterford, Josiane, Betty, Who cares?, Lavandine83, Gilsoub, magda627, Jakline, Frédéric, écri’turbulente, François le Niçois, La Fille de l’Air, Ventsetvoyages, Carolyne, Lyonelk, Alexinparis, Tambour Major, Céline in Paris, Brindille, El Padawan, Magouille, Philisine Cave, Nicky, Christophe, Josette, Memories from anywhere, Philae, Cricriyom from Paris, Alban, Lilousoleil, Mamysoren, Escribouillages, Sandrin, Lavandine, Gine, La Tribu de Chacha, Tataflo, Chiffons and Co, BiGBuGS, Pat, Pilisi, Lau* des montagnes, Natpiment, Blogoth67, Krn.

Color Palette

This month’s theme, chosen by Philae (http://philae.over-blog.com/), is “color palette” (palette de couleurs). At least this time nobody complained that the theme was too hard 🙂

Le thème du mois, choisi par Philae (http://philae.over-blog.com/), est “Palette de couleurs”. Au moins cette fois-ci, personne ne s’est plaint que le thème était trop compliqué 🙂

Multicolored incense sticks, Vietnam

I couldn’t really show you a painter’s palette. I’m not exactly the artistic type, and the last time I made any art worthy of being framed, it must have involved finger painting and I don’t think it would have sold for much on the art market. So instead, I’ll show you something else. Back in Vietnam, we stopped on the side of the road to see an incense workshop. In and of itself, it is not rocket science (you take a stick, you make incense paste, you wrap the stick in incense paste). But it is a craft, and those of us who tried ended with some kind of incense corndog rather than an incense stick. And I just loved seeing all the bundles of colored sticks stacked in the front, waiting to be picked up and rolled into the incense paste…

Je peux pas trop vous montrer une palette de peintre. Je suis pas vraiment un artiste, et la dernière fois que j’ai fait de l’art qui aurait mérité d’être encadré, ça devait impliquer de la peinture à doigts et je suis pas sûr que ça aurait rapporté gros à la FIAC. Donc à la place je vais vous montrer autre chose. Au Vietnam, on s’était arrêtés au bord de la route pour voir un atelier de fabrication d’encens. En soit, c’est pas de la technologie de pointe (on prend un batonnet, on fait de la pâte d’encens, on roule la pate autour du batonnet). Mais c’est un art, et ceux d’entre nous qui s’y sont essayés se sont retrouvé avec un genre de knacki d’encens sur batonnet plutôt qu’un vrai bâton d’encens. Et j’ai beaucoup aimé voir les faisceaux de batonnets colorés empilés sur le côté, dans l’attente de se faire rouler dans la pâte…

Now, what did the others figure out for this month?

Et les autres, ils s’en sont sortis comment ce mois-ci?

J’habite à Waterford, Gine, Josette, Frédéric, Angélique, Philae, Lau* des montagnes, Kellya, Bubble gones, Morgane Byloos Photography, Who cares?, Lavandine, Amartia, Sandrin, Pilisi, Akaieric, La Suryquoise, Ventsetvoyages, Giselle 43, Céline in Paris, La Fille de l’Air, Nicky, BiGBuGS, Escribouillages, Pat, Julie, Eurydice, Tambour Major, Mirovinben, Lyonelk, Aude, Brindille, Renepaulhenry, Mamysoren, François le Niçois, Wolverine, Chat bleu, Josiane, Danièle.B, Laurent Nicolas, magda627, Chiffons and Co, Natpiment, Alexinparis, Lilousoleil, Christophe, Gilsoub, Philisine Cave, Krn, Lavandine83, El Padawan, CécileP, Xoliv’, Magouille, écri’turbulente, Cara, Blogoth67, Shandara, Cricriyom from Paris, Sous mon arbre, La Tribu de Chacha, Alban.

Gyroscopic effect

This month’s theme, chosen by CécileP (http://cpiro.fr/), is the “gyroscopic effect” (effet gyroscopique), and seems to have given some trouble to several people on the group. According to Cécile:

It is a phenomenon which appears at 30kph and higher and allows to maintain balance 😉 It can be found in a variety of situations, up to you to find your own gyroscopic effect 😉

Le thème du mois, choisi par CécileP (http://cpiro.fr/), est l’effet gyroscopique, et il a donné du fil a retordre à pas mal de gens dans le groupe. Son explication:

C’est un effet qui apparaît à partir de 30 km/h et qui permet de tenir en équilibre 😉 Il est rencontré dans différentes situations, à vous de trouver votre effet gyroscopique 😉

Quite frankly, the explanation confused me more than the theme in itself. Since the word “gyroscopic” indicates rotation, it doesn’t make sense to use a speed in kph. If anything, one should talk angular speed, or rotations per minute. But to put it very simply, the gyroscopic effect is what makes a bike stand upright when we’re pedaling fast enough, even without the training wheels. But as the saying goes, a picture is worth a thousand words:

Très honnêtement, l’explication m’a embrouillée plus que le thème en lui-même. Puisque le mot “gyroscopique” indique une rotation, ça n’a pas de sens de parler de vitesse en km/h. Au mieux, on devrait parler de vitesse angulaire, de rotations par minutes. Mais pour faire simple, l’effet gyroscopique c’est ce qui fait qu’un vélo tient debout quand on pédale, même sans les p’tites roulettes. Enfin comme dit le proverbe, un dessin vaut mieux qu’un long discours:

When gravity goes on vacation...

You have to be admirative of the craftsmanship that goes into overloading a vietnamese motorbike just the right amount, managing astute control of the gravity center of the whole thing and leveraging the gyroscopic effect of the bike in motion in order to not spill over the whole cargo. Indeed, without the gyroscopic effect, the slightest side wind would cause the bike (or any other bike, for that matter), to fall to the side. Marvelous, innit?

Quand même, ça force l’admiration, la maîtrise qu’il faut pour surcharger une mobilette vietnamienne juste ce qu’il faut, tout en gérant de manière très pointue le centre de gravité du bouzin et en prenant avantage de l’effet gyroscopique de la pétrolette en mouvement pour pas renverser la cargaison. En effet, sans l’effet gyroscopique, le moindre petit coup de vent latéral ferait que la moto (comme n’importe quelle autre moto, en fait) se vautre sur le côté. Merveilleux, n’est-il pas?

Now, what did the others figure out for this month?

Et les autres, ils s’en sont sortis comment ce mois-ci?

Magouille, Frédéric, écri’turbulente, CécileP, Giselle 43, Philisine Cave, Lavandine83, Lavandine, Escribouillages, Krn, La Tribu de Chacha, Gilsoub, Morgane Byloos Photography, Aude, Mamysoren, Josiane, DelphineF, El Padawan, Gine, Alban, Lau* des montagnes, magda627, Laurent Nicolas, Kellya, Sous mon arbre, Shandara, Mirovinben, Philae, Renepaulhenry, Chiffons and Co, Lilousoleil, Christophe, Alexinparis, Pat, Xoliv’, BiGBuGS, François le Niçois, Brindille, Amartia, Céline in Paris, Blogoth67, J’habite à Waterford, Danièle.B, Cara, Nicky, Akaieric, Pilisi, Lyonelk, Tambour Major, La Fille de l’Air, Cricriyom from Paris.


This month, the theme was Provocation, chosen by Morgane Byloos Photography (http://morganebyloosphoto.wordpress.com)

Ce mois-ci, le thème est Provocation, et a été choisi par Morgane Byloos Photography (http://morganebyloosphoto.wordpress.com)

If the steps seem too long, it's only in your head :). This route was climbed by kids only 155cm tall!

If the steps seem too long, it’s only in your head :). This route was climbed by kids only 155cm tall!

I had a few options in mind, but in the end settled for this cute little one. When climbing, usually, despite what anybody may say, size *does* matter (wink wink). Routes are set up by people, with their average height and reach. And sometimes, some routes are designed with only one path, one option available when you try to send it. And if you’re too tall, or too small, relative to the height of the route setter, then you could run into trouble (unable to reach some holds when you’re too small, forced to kinda crouch and cramp when you’re too tall). I know that I’m much smaller than the average Czech climber, which is why I often can add a half-grade of difficulty when I attempt a route, basically. Accounts for the extra effort and stretch I may require on an otherwise comfortable climb (I always would need juuuuuust a couple centimeters more).

J’avais plusieurs choix en tête, et ai finalement choisi celle-ci que je trouve plutôt mignonne. En escalade, d’habitude, contrairement à ce que d’autres pourraient penser, c’est la taille qui compte (gna gna gna). Les voies sont préparées par des gens, avec leur propre taille, et leur propre portée. Et parfois, certaines voies sont conçues avec un seul chemin, une seule possibilité quand on tente de la gravir. Et si on est trop grand, ou trop petit, rapport à la taille de la personne qui a préparé la voie, alors vous pouvez avoir des problèmes (pas moyen d’atteindre certaines prises quand on est trop petit, obligé de se recroqueviller quand on est trop grand, ce qui fait se fatiguer et cramper plus vite). Je sais que je suis bien plus petit que le grimpeur tchèque moyen, c’est pourquoi je peux souvent rajouter un demi-niveau de difficulté quand je tente une voie, typiquement. À cause de l’effort et l’écartèlement l’étirement supplémentaire requis sur une voie qui pour d’autres serait une promenade de santé (Il me manque toujours juuuuuste un ou deux centimètres).

Anyways, this particular route was really sparse in terms of holds. So much so that apparently, others ended up complaining that the route was too difficult for small people. Which prompted this little provocation from the actual route setter:

If the steps seem too long, it’s only in your head :). This route was climbed by children only 155cm tall!

Quoi qu’il en soit, cette voie était particulièrement avare de prises. Si bien qu’apparemment, d’autres se sont plaints que c’était trop difficile pour le petit peuple. Ce qui a entraîné cette gentille provocation de la part du concepteur de la voie:

Si les prises vous semblent trop éloignées les unes des autres, c’est dans votre tête :). Cette voie a été envoyée par des enfants d’1m55!

Now, I wonder what kind of provocations the others had in mind…

Bon, maintenant je me demande quel genre de provocations les autres avaient en tête…


Lavandine83, El Padawan, Kellya, Ventsetvoyages, écri’turbulente, Josiane, Xoliv’, Lavandine, Krn, François le Niçois, Gine, Jess_TravelPicsAndTips, Christophe, Philae, Chat bleu, Céline in Paris, Escribouillages, Carole en Australie, Renepaulhenry, Evasion Conseil, Blogoth67, Mamysoren, Gilsoub, La Fille de l’Air, Mirovinben, Philisine Cave, magda627, Nicky, Eurydice, Lilousoleil, Alexinparis, Sous mon arbre, DelphineF, Aude, Akaieric, Cara, Morgane Byloos Photography, Alban, Chiffons and Co, Magouille, Brindille, Natpiment, Autour de Cia, Tambour Major, J’habite à Waterford, Shandara, Frédéric, Lyonelk, Amartia, CécileP, Giselle 43, Laurent Nicolas, BiGBuGS, La Tribu de Chacha, Danièle.B.