Provocation

This month, the theme was Provocation, chosen by Morgane Byloos Photography (http://morganebyloosphoto.wordpress.com)

Ce mois-ci, le thème est Provocation, et a été choisi par Morgane Byloos Photography (http://morganebyloosphoto.wordpress.com)

If the steps seem too long, it's only in your head :). This route was climbed by kids only 155cm tall!

If the steps seem too long, it’s only in your head :). This route was climbed by kids only 155cm tall!

I had a few options in mind, but in the end settled for this cute little one. When climbing, usually, despite what anybody may say, size *does* matter (wink wink). Routes are set up by people, with their average height and reach. And sometimes, some routes are designed with only one path, one option available when you try to send it. And if you’re too tall, or too small, relative to the height of the route setter, then you could run into trouble (unable to reach some holds when you’re too small, forced to kinda crouch and cramp when you’re too tall). I know that I’m much smaller than the average Czech climber, which is why I often can add a half-grade of difficulty when I attempt a route, basically. Accounts for the extra effort and stretch I may require on an otherwise comfortable climb (I always would need juuuuuust a couple centimeters more).

J’avais plusieurs choix en tête, et ai finalement choisi celle-ci que je trouve plutôt mignonne. En escalade, d’habitude, contrairement à ce que d’autres pourraient penser, c’est la taille qui compte (gna gna gna). Les voies sont préparées par des gens, avec leur propre taille, et leur propre portée. Et parfois, certaines voies sont conçues avec un seul chemin, une seule possibilité quand on tente de la gravir. Et si on est trop grand, ou trop petit, rapport à la taille de la personne qui a préparé la voie, alors vous pouvez avoir des problèmes (pas moyen d’atteindre certaines prises quand on est trop petit, obligé de se recroqueviller quand on est trop grand, ce qui fait se fatiguer et cramper plus vite). Je sais que je suis bien plus petit que le grimpeur tchèque moyen, c’est pourquoi je peux souvent rajouter un demi-niveau de difficulté quand je tente une voie, typiquement. À cause de l’effort et l’écartèlement l’étirement supplémentaire requis sur une voie qui pour d’autres serait une promenade de santé (Il me manque toujours juuuuuste un ou deux centimètres).

Anyways, this particular route was really sparse in terms of holds. So much so that apparently, others ended up complaining that the route was too difficult for small people. Which prompted this little provocation from the actual route setter:

If the steps seem too long, it’s only in your head :). This route was climbed by children only 155cm tall!

Quoi qu’il en soit, cette voie était particulièrement avare de prises. Si bien qu’apparemment, d’autres se sont plaints que c’était trop difficile pour le petit peuple. Ce qui a entraîné cette gentille provocation de la part du concepteur de la voie:

Si les prises vous semblent trop éloignées les unes des autres, c’est dans votre tête :). Cette voie a été envoyée par des enfants d’1m55!

Now, I wonder what kind of provocations the others had in mind…

Bon, maintenant je me demande quel genre de provocations les autres avaient en tête…

Newcomers/Nouveaux

Lavandine83, El Padawan, Kellya, Ventsetvoyages, écri’turbulente, Josiane, Xoliv’, Lavandine, Krn, François le Niçois, Gine, Jess_TravelPicsAndTips, Christophe, Philae, Chat bleu, Céline in Paris, Escribouillages, Carole en Australie, Renepaulhenry, Evasion Conseil, Blogoth67, Mamysoren, Gilsoub, La Fille de l’Air, Mirovinben, Philisine Cave, magda627, Nicky, Eurydice, Lilousoleil, Alexinparis, Sous mon arbre, DelphineF, Aude, Akaieric, Cara, Morgane Byloos Photography, Alban, Chiffons and Co, Magouille, Brindille, Natpiment, Autour de Cia, Tambour Major, J’habite à Waterford, Shandara, Frédéric, Lyonelk, Amartia, CécileP, Giselle 43, Laurent Nicolas, BiGBuGS, La Tribu de Chacha, Danièle.B.

Advertisements

Outdoors climbing in Roklice

It is not a secret to anybody, I like to climb. But most of my climbing happens in a gym. I wish I could climb outdoors more often. But it’s not so easy to arrange, and I don’t know the region so well. So in order to go, I need to go with locals who know the area well.  Thankfully, I know some who do, and they were kind enough to tell me about a camping weekend planned in their climbing club. And the area they had picked, Roklice, in the Kokořínsko forest, had lots of easy routes fit for, say, young children…

Ce n’est un secret pour personne, j’aime l’escalade. Mais la plupart de mon escalade se fait en salle. J’aimerais grimper dans la nature plus souvent. Mais ce n’est pas si facile à arranger, et je ne connais pas la région si bien que ça. Par chance, j’en connais qui la connaissent, et ils ont été assez aimables de m’inviter à un week-end de camping et d’escalade avec leur club d’escalade. Et le coin choisi, Roklice, dans la région de Kokořínsko, comporte plein de votre faciles pour, part exemple, de jeunes enfants…

Perfect opportunity to check if little monkey number one would like outdoors climbing (I already know the answer for indoor climbing 😉 ). So one Saturday morning, I grabbed our gear, stuffed my camera backpack with it (note: perfect size for a day trip for one person, but definitely a wee bit too small for two harnesses and two pairs of climbing shoes plus food and drink for the day, and helmets…) and off we went.

Parfait pour voir si p’tit singe numéro un aimerait l’escalade en extérieur (je sais déjà pour ce qui est de l’escalade en salle 🙂 ). Donc un Samedi matin, j’ai pris notre matos, ai bourré mon sac à dos photo avec (note: parfait pour une sortie journalière pour une personne, mais définitevement un poil trop petit pour deux baudriers, deux paires de chaussons, et nourriture pour la journée, et casques…) et c’est parti mon kiki.

The organiser warned me in advance that there would be no cell reception, so I should print and/or memorise the map of the area in order to reach the meet up point. Parking on the side of the road in a village called Dřevčice, the trail was easy to find.

L’organisateur m’avait prévu que la couverture réseau était quasi nulle, donc qu’il valait mieux imprimer et/ou mémoriser la carte du coin pour attendre le point de rendez-vous. Garé au bord de la route dans un petit village du nom de Dřevčice, la piste était facile à trouver.

Very nice, following the bank of a small river called Dolský potok (lit. The bottom river), zigzagging nicely between huge pine trees, we soon spotted some sandstone pillars on either side of the trail, proof that we were probably on the right track.

Très joli, suivant le lit d’un petit ruisseau dénommé le Dolský potok (lit. ruisseau du bas), zigzagant agréablement entre des pins gigantesques, nous avons vite aperçu des colonnes de grès de chaque côté de la piste, preuve que je ne m’étais probablement pas vautré comme une quiche.

sandstone pillars along the Čertova rokle trail

The trained eye would even spot anchor rings or metal boxes (you know, the metal boxes with a notebook and pen inside, so climbers can write down the date and their name after an ascent).

L’œil aiguisé pouvait même voir ici ou là des points d’ancrage ou des boîtes en métal (vous savez, les boîtes avec un cahier et un crayon dedans, pour que les grimpeurs puissent laisser trace de leur passage).

sandstone pillars along the Čertova rokle trail

But we were not looking for those. Instead we just enjoyed the scenery, listening to the birds chirping.

Mais ce n’était pas ce qu’on cherchait en particulier. Au lieu de ça, on a juste profité du paysage, en écoutant les oiseaux qui gazouillaient.

Along the Čertova rokle trail, Dřevčice

After a little under an hour, we found the camping site, an old water station in the middle of the hiking trail. Some people already arrived the day before, so the noise kinda told us when it was time to go off trail :).

Au bout d’un peu moins d’une heure, on a trouvé le terrain de camping, un ancien point d’eau au milieu de la piste de randonnée. Certains étaient déjà sur place depuis la veille, donc le bruit nous a un peu aidé à savoir quand s’éloigner des sentiers battus :).

Water station in Dolské údolí, Roklice

After a quick chat with my friends, it was time to try out some climbing. I hadn’t climbed sandstone in years. It felt strange, but nice at the same time. Good thing I was not climbing for myself, only scaling a small II to set the rope up. I may have stressed much more otherwise. The lil’ climber that came next did it like a champ though.

Après avoir un peu jasé avec mes amis, il était temps de tenter un peu de grimpe. Je n’avais pas grimpé de grès depuis des années. Ça m’a fait bizarre, mais agréable en même temps. Heureusement que je ne grimpais pas pour moi, mais juste une petite II pour y monter la corde et assurer après. Sinon j’aurais sûrement stressé un peu plus. La grimpeuse en herbe qui est passée après moi a enchaîné comme si de rien n’était, par contre.

First real outdoor climb. Route sent on the first try for this little monkey

So you can imagine how satisfying it was to write down two names in the small notebook inside the tin can. All around us, more and more pairs were getting their gear out. You’d think the only way up is in a straight line, but if there is one thing Nature teaches you, it’s that the straight line isn’t always the right way up…

Je vous laisse donc imaginer la satisfaction d’écrire deux noms dans le p’tit carnet dans la boîte en fer blanc. Autour de nous, de plus en plus de binomes sortaient leur matos. On pourrait penser que pour monter, il n’y a que la ligne droite, mais s’il est une chose que la Nature nous apprends, c’est que la ligne droite n’est pas toujours le bon chemin…

The straight line isn't always the right way up...

Little by little, the forest started to come alive to a few “dober” (take it), “povolit” (gimme some slack), and “mám tě” (got you).

Petit à petit, la forêt a commencé à s’animer avec quelques “dober” (serré), “povolit” (donne du mou), and “mám tě” (j’te tiens).

V and VII on Liberecka, Roklice

Maybe half the people were climbing, the other half was just sitting down, and/or babysitting, catching up with friends. From the clearing where the water station is located, we could see this very big sandstone tower. It looked a little bit insane. But I was told it was the only spot with any kind of cell coverage 😀 .

Environ la moitié des gens grimpaient, l’autre moitié était assise en bas, et/ou faisait du babysitting, placotaient avec leurs ami-e-s. De la clairière avec le point d’où, il y avait cette grande tour de grès. Ça avait l’air un peu barré. Mais on m’a dit que c’était le seul point assez haut pour avoir un peu de réseau 😀 .

outdoors climbing in Roklice

And while I was checking it up, I could see several people already made the climb. They told me there was a grade V route leading up there, so I decided to give it a try.

Et pendant que je la toisais, je pouvais voir que plusieurs personnes avaient déjà fait l’ascension. On me souffle qu’il y a une voie de difficulté V qui permet d’y monter, alors j’ai décidé de le tenter.

Perfect weather for scaling the sandstone pillars of #kokorinsko #climbing #outdoors #visitcz

A post shared by El Padawan (@elpadawan) on

You see, I really needed to make a phone call and post a selfie :p

Voyez, j’avais vraiment besoin de passer un coup de fil et publier un selfie :p

A climbing event with those Czech people is much more than just climbing. It’s a family and friends social gathering, it’s about enjoying the nature while having fun, no pressure. And I love it. Next time, I will probably bring a tent as well and stay the night.

Une journée d’escalade avec ce groupe de tchèques, c’est bien plus que juste de l’escalade. C’est un rassemblement social d’amis, en famille, c’est profiter de la nature en s’amusant, sans stress. Et j’adore. La prochaine fois, j’emmènerai sûrement ma tente pour y passer la nuit.

Stepping out of my comfort zone

Up, up, and away :)

Up, up, and away 🙂

Ideally, in order to improve, I should climb at least once a week. Unfortunately, that’s not going to happen any time soon, I fear. I’ll be lucky if I manage to hit the wall even twice a month. So the best I can hope at that pace is to more or less maintain my level. I know my strengths and weaknesses, and have been hovering around 5a/5b (French Grading System, 5+/6- UIAA) routes for a while now. I know that I struggle on a 5c, often having to “cheat” by using another color, or sit to rest in the middle of the route. And that my slow climbing regimen also means I have rather low stamina for overhanging and long routes.

Idéalement, pour m’améliorer, il faudrait que je grimpe au moins une fois par semaine. Malheureusement, ça va pas être possible de sitôt, malheureusement. J’aurai de la chance si j’arrive à grimper ne serait-ce que deux fois pas mois. Donc le mieux que je puisse espérer c’est de plus ou moins maintenir mon niveau. Je connais mes forces et mes faiblesses, et j’oscille autour de voies de difficulté 5a/5b (notation française, 5+/6- UIAA) environ, depuis un moment. Je sais que je lutte sur des 5c, ayant souvent besoin de “tricher” avec une autre couleur, ou de m’asseoir pour me reposer en cours de route. Et que ma faible fréquence d’entraînement veut aussi dire que j’ai une endurance pourrave sur des voies longues et/ou en dévers.

Playing with perspectives

Playing with perspectives

Then, in january, I managed to climb with a friend who is much better than me, routinely climbing two or three grades higher than what I am used to. So I took the opportunity to challenge myself. I decided, that day, to only try routes that I knew I wouldn’t or shouldn’t be able to send, see how far I would go, knowing that I’d fall, but also that my belayer could be trusted to catch me when that happens (obviously, never attempt crazy routes unless you have an unwavering faith in your partner’s belaying ability. You are literally putting your life in their hands. Think about it).

Donc, en janvier, j’ai réussi à grimper avec un ami bien meilleur que moi, qui grimpe sans problèmes deux ou trois niveaux au dessus du mien. J’en ai profité pour me lancer un défi personnel. J’ai décidé, ce jour-là, de n’essayer que des voies que je sais trop difficiles pour moi, pour voir jusqu’où j’irai, sachant que j’allais tomber, mais aussi que je pouvais compter sur mon assureur pour m’attraper au moment opportun (de toute évidence, ne tentez pas de voies de tarés si vous n’avez pas une foi inébranlables dans la capacité de votre partenaire à vous assurer. Vous mettez littéralement votre vie entre ses mains. Pensez-y).

Big Wall Prague

Big Wall Prague

So aside from the warm up route, I only picked routes 5c or higher. Surprisingly, I managed better than I thought. Despite not having stamina, moves are not easily forgotten. And to finish, I even thought I’d use up whatever strength I had left on one of the overhangs on the big arch in the middle of the gym. I chose the easiest I could find, which was already a 6a. Just giving it a go, checking how high I could get.

Donc en dehors de la voie d’échauffement, je n’ai pris que des 5c ou plus difficile. Bizarrement, je m’en suis mieux sorti que je ne le pensais. Même sans endurance, on n’oublie pas les gestes. Et pour finir, je me suis dit que j’allais utiliser ce qu’il me restait dans le ventre pour tenter un des dévers sur la grande arche au milieu de la salle. J’ai pris la plus facile, qui était déjà une 6a. Juste un essai, pour voir jusqu’où j’arrive à grimper.

Attempting the red 6a overhang. Lead climbing, no sitting.

Attempting the red 6a overhang. Lead climbing, no sitting. / Attaque de la 6a rouge en dévers. En tête, sans pause.

Starting off easy, the holds are big and the overhang barely noticeable.

Starting off easy, the holds are big and the overhang barely noticeable. / Ça commence bien, les prises sont grosses, le dévers encore très peu prononcé.

Still doing fine so far

Still doing fine so far / Ça va encore

Along the edge

Along the edge / On longe l’arête

Now it's starting to get complicated. the route requires dynamic moves, and very careful balancing

Now it’s starting to get complicated. the route requires dynamic moves, and very careful balancing / Ça commence à se compliquer. La voie requiert des mouvements assez dynamiques, et un équilibre bien maîtrisé

I wish I was 3 inches taller...

I wish I was 3 inches taller… / Si seulement je faisais 10 centimètres de plus…

And this is as far as I go today

And this is as far as I go today / Et c’est le bout du chemin pour moi, pour aujourd’hui

As expected, I didn’t send it. But I went higher than I thought I would. When I fell, it was only because I ran out of juice. I could actually picture the move in my head, and had I been properly rested, I probably would have managed one or two more quickdraws. I’m happy that it didn’t feel impossible. I fell, I failed, but I also felt that I am reaching a level where I can approach this difficulty. Now I only need to train, and try it every time I get the chance.

Comme prévu, je ne suis pas arrivé tout en haut. Mais je suis allé plus haut que je n’aurais pensé. Quand je suis tombé, c’est seulement parce que je n’avais plus de piles. Je pouvais visualiser le geste mentalement, et avec un peu de repos, j’aurais sûrement réussi à atteindre une ou deux dégaines de plus. Je suis content que ça ne m’aie pas semblé impossible. Je suis tombé, j’ai échoué, mais j’ai aussi eu l’impression d’avoir atteint un niveau qui me permet d’envisager cette difficulté. Me reste plus qu’à m’entraîner, et retenter cette voie dès que j’en ai l’occasion.

Big Wall Climbing Gym, Prague

Prague has a few indoor climbing locations. There is Mammut [CZ], in Holešovice. Great for beginners and kids. Then there’s SmichOFF [CZ], which used to be my favorite spot because the routes were longer, meaning it would be better to help me build up some stamina during my practices. Then Big Wall opened.

Prague dispose de plusieurs salles d’escalade. Il y a Mammut [CZ], à Holešovice. Super pour les débutants et les enfants. Puis il y a SmichOFF [CZ], qui était ma salle préférée pour ses voies plus longues, donc meilleures pour m’aider à améliorer mon endurance pendant mon entraînement. Et puis Big Wall a ouvert.

Big Wall

The massive overhang where Big Wall gets its name from / Le dévers qui a donné son nom à la salle.

Location / Emplacement

Right next to the O2 arena, some people complain it’s too off center, but it’s actually pretty conveniently located for me, since I live way North, meaning I can get to the gym without having to cross the center of Prague. And believe me, you *do not* want to get stuck on Wilsonova during rush hour :p. I’ve wanted to write about Big Wall for the longest time, but didn’t have any good pictures to show. Never taking the camera, only ever taking my ageing phone that would take horrible pictures, especially indoors. Barely good enough for a downscaled, filtered down instagram pic.

À deux pas de la O2 Arena, il y en a qui trouvent que c’est trop excentré, mais pour moi, c’est impeccable, vu que j’habite plein Nord, donc je peux y aller sans avoir à traverser tout le centre de Prague. Et croyez-moi, vous ne *voulez pas* vous retrouver coincés sur Wilsonova à l’heure de pointe :p. Je voulais rédiger un billet sur Big Wall depuis des lustres, mais je n’avais pas de bonnes photos à montrer. Ne prenant jamais l’appareil avec moi, n’ayant que mon vieux téléphone pourri qui fait des photos immondes, surtout en intérieur. À peine bon pour un instagram basse résolution, filtré à outrance.

Big Wall

Big Wall

Then, I had my lens problems, and having to drive to the repair center to drop, then pick up my lens gave me the perfect excuse to lug along my DSLR with me in my climbing bag.

Puis j’ai eu mon problème d’objectif, et devoir conduire au centre agréé pour déposer, puis récupérer mon objectif m’a donné une parfaite excuse pour trimballer mon réflex avec moi dans mon sac d’escalade.

The Gym / La Salle

I don’t own a rope (not climbing regularly enough to make it profitable), so I always rent one when I climb. Most of the time, people have 30m long ones, since gyms would usually offer 15m routes. Not Big Wall, though. Here, it is forbidden to go with less than 50m. Says a lot about the place 🙂

Je n’ai pas ma propre corde (je ne grimpe pas assez régulièrement pour que ça en vaille la peine), donc je loue toujours quand je grimpe. La plupart du temps, les gens ont des cordes de 30m, qui suffisent pour les voies de 15m des salles habituelles. Pas à Big Wall, par contre. Ici, interdit d’entrer avec des cordes de moins de 50m. Ça en dit long sur l’endroit :).

Climbing, no drinking.

Love the signs / J’adore la signalétique

But when you climb a 20 or 25 meter high route, it feels amazing :).

Big Wall

Big Wall

Et finir une voie de 20 ou 25 mètres de haut, ça fait du bien :).

Big Wall

Big Wall

The gym is split into two areas, the boulder, and the wall, giving people the opportunity to pay only for one or both areas when they climb.

Boulder Section

Big Wall’s Boulder area

Il y a deux sections dans la salle, le bloc, et le mur, ce qui permet aux gens de choisir de payer seulement pour l’une ou l’autre section quand ils viennent grimper.

Big Wall

One of the beginner sections / Un des pans pour débutants

Lead Climbing

routes in czech climbing gyms are mostly lead climbing routes / Les voies dans les salles tchèques sont principalement des voies à monter en tête.

Dining options / Dîner

Drinking, no climbing.

No Climbing in the bar area… / Pas d’escalade au bar…

The bar offers basic grub options, as well as granola bars. Not a four star restaurant, but you can grab dinner before heading home, and that’s more than what some places offer.

Au bar, il y a un menu assez basique, et des barres de céréales à grignoter. C’est pas un quatre étoiles, mais on peut manger un morceau avant de rentrer, et c’est plus que ce que d’autres endroits proposent.

Bar and Boulder Area

Up: the boulder. Down: the bar/restaurant

I mentioned before the gym was inside a repurposed factory… Well, you still have a crane visible there. During competitions, it must give an amazing view for photographers 🙂

Old Crane

Old Crane / Vieille grue

J’avais dit dans un billet précédent que la salle était dans une ancienne usine… On peut en voir quelques restes, comme cette grue :). Pendant les compétitions, ça doit être super pour les photographes 🙂

Old Crane

I want to take pictures from there! / Je veux prendre des photos depuis la cabine!

Details

www [CZ]: http://www.big-wall.cz/
Address: Ocelářská 16, Praha 9
tel: +420 730 510 129
@: info@big-wall.cz
Hours: 7:00-23:00 (Tuesday – Thursday), 9:00-23:00 (Friday – Monday and Public Holidays)

Bonus

Oh, and for once, since I had a camera with me, I managed to get a few pics of myself on the wall 🙂

Oh, et vu que pour une fois, j’avais mon appareil avec moi, j’ai réussi à me faire prendre un peu en photo 🙂

Big Wall

Going green…

Channel your inner ballerina

Channel your inner ballerina / Réveille la ballerine qui est en toi

Green holds are getting a bit scarce...

Green holds are getting a bit scarce… / On commence à manquer de prises vertes, là…

Stuck

This is me, getting stuck / C’est moi en train de me retrouver coincé.

"Nope".

Nope / Y’a pas moyen.

Climbing in Divoká Šárka

I used to think that you had to drive quite a bit away from Prague in order to find outdoors climbing spot. So I was pretty surprised when a friend suggested a day trip to Divoká Šárka, a Nature Reserve on the outskirts of Prague. Surprised, but clearly willing to go. See, I don’t know the area enough, nor do I consider myself experienced enough in order to open outdoor routes by myself. So unless there’s an experienced local to show me the ropes, I would not try to venture out there by myself.

Je croyais qu’il fallait voyager un boutte hors de Prague pour pouvoir trouver des sites d’escalade. Donc j’étais assez étonné quand un ami a proposé une excursion sur une journée à Divoká Šárka, une réserve naturelle aux abords de Prague. Étonné, mais clairement intéressé. C’est que je ne connais pas assez bien la région, ni ne me considère assez expérimenté pour ouvrir des voies en extérieur, comme ça. Donc à moins d’avoir un autochtone expérimenté pour me montrer les ficelles, je ne vais pas trop me le tenter par moi-même.

On our way to the climbing spot, we passed a swimming pool, which apparently is quite liked by the locals. Swimming surrounded by trees and hills, not the worst.

En chemin, on passe devant une piscine, qui apparemment est pas mal prisée des habitants. Nager au milieu d’arbres et collines, pas pire.

Swimming Pool, Divoká Šárka

Swimming Pool, Divoká Šárka

And right at the entrance of the climbing routes my friend took us to, we got reminded that accidents do happen. Safety first, remember?

Et à l’entrée de la zone d’escalade où mon ami nous a emmenés, nous avons eu un rappel cinglant qu’on n’est jamais à l’abri d’un accident. La sécurité d’abord, hein?

Climbing accident, Divoká Šárka

Climbing accident, Divoká Šárka

Unlike on artificial walls, where you get anchor points every 1.5m or so, you only get a couple of anchor points spaced every 5m. This means that you need to add the extra anchor points yourself. For granite, our lead climber had a set of small stoppers, that he would fit in cracks, so that he could then put a quickdraw and pass the rope into it.

Contrairement aux parois artificielles, avec leurs points d’ancrage tous les mètre et demi environ, il n’y a qu’une paire d’ancrages tous les 5 mètres. Ce qui veut dire qu’il vous faut poser vos propres points d’ancrage en cours de route. Pour le granit, notre grimpeur de tête avait son set de bloqueurs, à coincer dans les fissures, pour pouvoir ensuite accrocher une dégaine et passer la corde.

Blockers

Blockers

The first one to climb top rope after that would have the privilege of picking up all the stoppers and quickdraws on the way up, so that people can then climb and abseil easily 🙂

Le-la premièr-e à grimper en moulinette après ça avait donc le privilège de récupérer tous les bloqueurs et dégaines en montant, pour qu’on puisse ensuite grimper et descendre en rappel en toute simplicité :).

Abseiling, Divoká Šárka

Abseiling, Divoká Šárka

Unfortunately, I didn’t have my camera. So I had a really nice view from the top, but only my crappy 4 year old smartphone to try and capture the scene. Hello overexposed sky and white halo. I really need a better solution for taking pictures when I’m out climbing…

Manque de pot, je n’avais pas mon appareil avec moi. Donc j’avais une super vue, mais seulement mon vieux smartphone de 4 ans pour essayer de capturer un peu la scène. Bonjour ciel cramé et halo blanc. Il faut vraiment que je me trouve une solution pour mes photos en sortie escalade…

Divoká Šárka

Divoká Šárka

Well, crappy pictures or not, all that matters is that good times were had, and nobody got hurt, does it not?

Bon, photos pourries ou non, l’important c’est de s’être éclatés, et que personne ne se soit blessé, non?

climbing at Divoká Šárka

climbing at Divoká Šárka

 

Orange is my new black.

This month, Xoliv’ wants to see some Orange… I can’t help but remember knock knock jokes like this one:

– knock knock?
– who’s there?
– Orange.
– Orange who?
– Orange you glad I didn’t say BANANA?!

Ce mois-ci, Xoliv’ veut voir de l’orange… Je ne peux m’empêcher de me souvenir de cette blague à la con:

– Toc toc toc!
– Qui est là?
– Orange!
– Orange qui?
– Orange ta chambre!

Anyways, I kept thinking about the color (because I didn’t want to go down the fruity path. Although I could have), and realized my wardrobe isn’t really colorful. Mostly things black, white, and all the washed out greys in between. With the occasional bit of blue or dark blue or brown here and then. I’m a pretty boring person when it comes to dress codes. Except when I climb.

Enfin bon, j’ai continué de repenser à la couleur orange (je ne voulais pas faire dans le fruité. J’aurais pu), et me suis rendu compte que ma garde robe n’était pas particulièrement colorée. Surtout du noir, du blanc, et toutes les nuances de gris délavées entre les deux. Avec la touche de bleu ou bleu foncé ou marron par ci par là, à l’occasion. Je suis assez ennuyeux du point de vue vestimentaire. Sauf quand je grimpe.

elpadawan - climbing at Divoká Šárka

Climbing @ Divoká Šárka

It started with the shoes. I didn’t care one bit about the color of my shoes, I wanted good climbing shoes, that I could put on and off easily even when the high temperatures make my feet swell. So quality drove my buying decision, not fashion. And when I started with orange and black shoes, it’s only natural that I’d follow up with similar tones for my harness isn’t it? And when I started to go outside, and started needing a sling and a helmet, I tried to get a matching set… So… “Orange you glad I didn’t end up with pink climbing shoes?”

Ça a commencé avec les chaussons. Je n’avais cure de la couleur de mes chaussures (hop, la rime bien placée. Minute poésie, tavu?), je voulais de bonnes chaussures, faciles à chausser et déchausser même quand mes pieds gonflent par forte chaleur. Donc c’est la qualité qui était un critère d’achat, pas l’esthétique. Et quand j’ai commencé avec des chaussures oranges et noires, il allait de soit qu’il fallait suivre les tons pour mon baudrier, non? Et en commençant à grimper en exérieur, et que j’ai eu besoin d’une sangle et d’un casque, j’ai tenté d’assortir le tout… Alors… “Finalement, ça m’Orange bien de ne pas m’être retrouvé avec des chaussons roses!” (Oui, elle est super nulle, celle-là, mais franchement, ça rend mieux en anglais, et un lundi matin, comme ça, avant le café, je suis vite à cours de calembours.)

Newcomers / Nouveaux :

KK-huète En Bretannie, Renepaulhenry, Calamonique, Dame Skarlette, Galéa, Loulou, Estelle, Lavandine, Philisine Cave, Pilisi, princesse Emalia, Luckasetmoi, Fanfan Raccoon, Giselle 43, Chat bleu, Frédéric, Testinaute, Sinuaisons, Dom-Aufildesvues, Thalie, Cocazzz, Krn, Eva INside-EXpat, Josette, Nanouk, La Fille de l’Air, François le Niçois, Iris, Utopique-Lily, Christophe, J’habite à Waterford, Lecturissime, A chaque jour sa photo, Lau* des montagnes, Lavandine83, A’icha, Autour de Cia, Guillaume, Sandrine, Blogoth67, MauriceMonAmour, BiGBuGS, Rosa, Loqman, Josiane, Les Filles du Web, Tambour Major, Blue Edel, ratonreal, Morgane Byloos Photography, Isaquarel, Les bonheurs d’Anne & Alex, Arwen, Alexinparis, Koalisa, Julia, Laurent Nicolas, Céline in Paris, Amy, Voyager en photo, Xelou, Pixeline, Akaieric, Champagne, Laulinea, Homeos-tasie, Canaghanette, DelphineF, El Padawan, Cara, Xoliv’, Alban, Gilsoub, MyLittleRoad, magda627, Woocares, Noz & ‘Lo, Philae, Dr. CaSo, Aude, MissCarole, Tuxana, Rythme Indigo, Mamysoren, Lyonelk, Nicky.

Gutovka

The weather is getting warmer and warmer. And I’m not complaining. So last week-end, when I managed to find some time to climb, instead of staying inside, we decided to meet at Gutovka, a big outdoors sports complex that also has a climbing wall. It’s a bit far from the center of Prague, and parking sucks, but it’s really close to several tram stops and a subway station from the A line.

La météo est de plus en plus clémente. Et je ne m’en plains pas. Donc le week-end dernier, quand j’ai pu trouver le temps de grimper, au lieu de rester enfermés, on a décidé d’aller à Gutovka, un grand centre sportif d’extérieur qui comporte aussi un mur d’escalade. C’est un peu excentré par rapport à Prague, et c’est le boxon pour trouver une place de parking, mais c’est tout près de plusieurs lignes de tram et d’une station de la ligne A du métro.

Gutovka

Gutovka (1/200s, ƒ/4, ISO 100, 55 mm)

If you don’t know much about climbing, there are basically two ways to climb: Top rope, and lead climbing. When you climb top rope, the rope is at the top of the route. It’s the easiest and most reassuring way to climb, since you do not have to worry about putting the rope or anything. When you lead climb, you put the rope up as you go along. It’s more difficult, but experienced climbers wouldn’t want it any other way. And when you’re out in the great big outdoors, you always need at least one person to lead climb the route, so that the others can then climb it top rope :). Indoors climbing gyms like Mammut or SmichOFF in Prague will have some routes with the ropes always up, for beginners. In Brussels, most of the gyms seemed to only offer top rope climbing. And here’s Gutovka’s climbing wall:

Si vous ne vous y connaissez pas trop en escalade, il y a deux manières de grimper: En moulinette, et en tête. Quand on grimpe en moulinette, la corde est attachée en haut de la voie. C’est la manière la plus facile et la plus réassurante de grimper, vu qu’on n’a pas besoin de s’inquiéter d’accrocher la corde au fur et à mesure ou quoi ou qu’est-ce. Quand on monte en tête, on accroche la corde au fur et à mesure. C’est plus difficile, mais les grimpeurs et grimpeuses expérimenté(e)s ne jurent que par ça. Et une fois dans l’immensité de la nature, il faut toujours au moins une personne assez bonne pour monter en tête, afin que les autres puissent passer en moulinette :). Les salles d’escalade en intérieur comme Mammut ou SmichOFF à Prague ont des voies où la corde reste en permanence accrochée, pour les débutants. À Bruxelles, la quasi-totalité des salles ne semblait offrir que de la grimpe en moulinette. Et voilà le mur de Gutovka:

Gutovka outdoors climbing gym

Gutovka outdoors climbing gym (1/640s, ƒ/4.5, ISO 100, 35 mm)

Since it’s outside, you can’t leave the ropes up. They’d wear down out too fast. And actually, quick draws are only attached to the wall on the overhanging side of the wall. so if you go to the non-overhanging side of the wall, make sure you have around 10 quick draws with you, because you’ll have to put them up yourself as you open a route 🙂

Vu que c’est en extérieur, on ne peut pas laisser de corde en permanence. Elles s’useraient beaucoup trop vite. Et d’ailleurs, il n’y a de dégaines que sur le côté du mur qui est en dévers. Donc si vous allez de l’autre côté du mur, faites bien attention à avoir une dizaine de dégaines avec vous, vous allez en avoir besoin pour ouvrir votre voie 🙂

Climber opening a route

Climber opening a route (1/160s, ƒ/4, ISO 100, 55 mm)

Since we were a group of three, I could take a few pictures when I was not belaying. We spent most of the time on the overhanging part (both my partners are better than me, including in terms of strength and stamina), which would be good training for me.

Vu qu’on était trois, j’ai pu prendre quelques photos quand je n’assurais personne. On a passé la plupart du temps dans la partie en dévers (mes partenaires étant tous deux d’un meilleur niveau que moi, notamment en terme de force et d’endurance), donc ça m’a fait un bon entraînement.

Gutovka

Gutovka (1/400s, ƒ/5, ISO 100, 55 mm)

Right now I’m at a point where I think I mostly managed to get back to whichever level I was when I stopped climbing (which is when I started working…). I even probably improved on my balance, agility, foot work and it seems I’m pretty good at getting myself up using as little strength as possible. The only issue with this is that I seriously lack in the “raw power and finger strength” department which is required when working an overhanging route, or higher level routes with tiny holds. If I have to stop in an overhanging part, because I need to figure out the next moves, I will very quickly use up my stamina. Especially since not knowing the route will cause me to stress more, and I’ll instictively burn up more energy maintaining myself in position, until my arms just give up.

Là, je suis à un point où je pense avoir à peu près rattrapé le niveau que j’avais quand j’ai arrêté l’escalade (ce qui correspond à ma mise en vente sur le marché du travail…). J’ai peut-être même bien amélioré mon équilibre, mon agilité, mon jeu de jambes, et on dirait que je ne suis pas trop mauvais pour me hisser en dépensant un minimum d’énergie. Le problème avec cette méthode c’est que du coup je crains du boudin dans le département “force des doigts et puissance brute et barbare”, ce qui est nécessaire quand on bosse sur une voie en dévers (un dévers c’est quand la voie est penchée, mais pas dans le bon sens, pour faire simple…), ou sure une voie de plus haut niveau avec des prises toutes petites. Si je dois m’arrêter dans un dévers, pour réfléchir au gestes suivants, je vais vite vider mes batteries. Surtout que ne pas connaître la voie va me faire stresser encore plus, et du coup je vais instinctivement brûler encore plus d’énergie pour me maintenir en position, jusqu’à ce que mes bras lâchent.

Up, and away!

Up, and away! (1/160s, ƒ/4, ISO 100, 65 mm)

Oh well, that’s what the rope is for, right? And it’ll only set me back a couple of metres anyways. That’s the thing with climbing. It teaches people never to give up after a fall. If you feel sweaty, just take a bit of chalk, breathe in, breathe out, empty your mind, and up again you go!

Bah. C’est à ça que sert la corde, non? Et puis ça me fait juste descendre d’une paire de mètres de toutes façons. C’est ça le truc avec l’escalade. Ça apprend aux gens à ne jamais lâcher l’affaire après un gadin. Si vous avez les mains moites, un peu de magnésie, on inspire, on expire, on fait le vide dans sa tête, et c’est reparti!

Chalk it up!

Chalk it up! (1/160s, ƒ/4, ISO 100, 55 mm)

It’s possible to hire instructors, as well, if you want to learn. That day, some people wanted to try the via Ferrata. It’s really small, goes along the top of the climbing wall, but probably good enough for introductory classes before taking you to some real ones outdoors 🙂

Il est aussi possible de commander des lessons. Ce jour-là, des gens voulaient essayer la via Ferrata. Elle est toute petite, le long du sommet du mur, mais sûrement suffisante pour une session d’introduction avant de vous emmener en faire une vraie de vrai 🙂

Via Ferrata lesson

Via Ferrata lesson (1/2000s, ƒ/4, ISO 100, 55 mm)

 

Gutovka
http://www.gutovka.cz

Gutova 39
100 00 Praha 10 Strašnice
GPS: 50°4´15.161″N, 14°29´32.209″E

Tel: (+420) 734 428 336

Info: recepce@gutovka.cz

Open daily from 8:00 to 22:00

Metro – Strašnická station, “A” line
Tramways number 7, 19, 26, 51, 55, stop Strašnická
Tramvays number 22, 24, 26, 51, 57, 59 stop Na Hroudě
Autobus number 188, 234 stop Strašnická

Follow the blossoms

Follow the blossoms (1/1600s, ƒ/3.2, ISO 100, 50 mm)