incense_tran_quoc_pagoda

Visiting Trấn Quốc Pagoda in Hà Nội

Fresh Right out of the plane, in Hà Nội, I exchanged some money, got a local SIM card, met with our guide, and we all hopped on our bus for the first visit: The Trấn Quốc Pagoda. After a short bus ride, we got to the West Lake, to the oldest pagoda in Trấn Quốc.

Fraîchement À peine descendu de l’avion, à Hà Nội, j’ai changé de la thune, pris une carte SIM locale, rencontré le guide, et on est tous montés dans le bus pour la première visite: La pagode Trấn Quốc. Après une petit tour rapide, on arrive au Lac de l’Ouest, pour la plus vieille pagode de Trấn Quốc.

West Lake, Hà Nội

Few rules to follow when visiting a pagoda / Quelques Règles à respecter quand on visite une pagode

A pagoda is a place of worship. As a tourist, the most important rule to follow is Respect. Respect the peacefulness of the place. Respect the signs. Signs are in Vietnamese and English, sometimes also in French.

Une pagode est un lieu de culte. En tant que touriste, la règle la plus importante à suivre est le Respect. Respectez la paix du lieu. Respectez les panneaux. Les panneaux sont en Vietnamien et en Anglais, parfois aussi en Français.

Who likes short shorts? Not those guys.

Who likes short shorts? Not those guys.

Visitors are always welcome, so photography is often allowed. If you are not sure, just ask. Many times, we were asked to remove our shoes before entering, and women were asked to cover their shoulders (yes, only women. Don’t ask me why. I could (and probably will) dedicate an entire post to patriarchy in Vietnam).

Les visiteurs sont toujours les bienvenus, donc les photos sont souvent autorisées. Dans le doute, demandez simplement. Souvent, on nous a demandé de nous déchausser avant d’entrer, et les femmes étaient priées de se couvrir les épaules (oui, juste les femmes. Me demandez pas pourquoi. Je pourrais (et ferai sûrement) écrire un billet entier sur le Vietnam patriarcal).

Incense

History / Histoire

The pagoda was first built in the 6th century by the king Lý Nam Đế, and was situated on the banks of the Red River. However, because the river banks were unstable, in the 17th century, the government decided to move the temple to a small island on the West Lake. Originally only accessible by boat, a small wooden bridge was built to link the islet to the mainland, bridge that has nowadays been replaced by a large causeway.

La pagode date du 6è siècle, construite sur ordre du roi Lý Nam Đế, et se trouvait sur les bords du Fleuve Rouge. Cependant, les bancs du fleuve devenant instables avec le temps, au 17è siècle, le gouvernement a décidé de déplacer le temple, sur une petite île sur le Lac de l’Ouest. Au début uniquement accessible par bateau, un petit pont de bois fut construit pour relier la presqu’île à la terre ferme, pont qui de nos jours a été remplacé par une chaussée bien large.

Trấn Quốc Pagoda,

Main sanctuary / Sanctuaire principal

Trấn Quốc Pagoda

Main sanctuary

Though it looks small and simple from the outside, as soon as you step in, you face the main altar, richly decorated, and covered in offerings. Paper offerings are periodically taken and burnt completely (there is a small fire pit in the courtyard of every temple and pagoda for this), while food offerings are periodically taken out and distributed between monks and poor people. I recall that we used to let the fruits rot on our altar to the ancestors, a sign that the “ancestors” had eaten the offering. But apparently, here, with the amount of offerings received daily, that wouldn’t work. Or maybe that’s how they do it in the North.

Même si le bâtiment a l’air simple de l’extérieur, dès qu’on entre on se prend le grand Autel dans la face, richement orné, couvert d’offrandes. Les offrandes en papier sont régulièrement retirées et incinérées (il y a un petit foyer dans chaque cour de chaque temple et pagode pour ça), tandis que les offrandes alimentaires sont régulièrement retirées pour faire de la place, et réparties entre moines et nécessiteux. Je me souviens qu’on avait l’habitude de laisser les fruits pourrir sur notre autel des ancêtres, un signe que les “ancêtres” avait mangé l’offrande. Mais apparemment, ici, avec la quantité d’offrandes reçues chaque jour, ça ne fonctionnerait pas. Ou alors c’est différent dans le Nord.

Offerings, Trấn Quốc Pagoda

Offerings

Anyways, on the main altar, if you look past the offerings, you’ll see the three buddhas of the Past, Present, and Future. They represent the infinity of buddhas in space and time. On the sides are bodhisattvas, or disciples.

Quoi qu’il en soit, sur l’autel principal, si vous regardez au delà des offrandes, vous verrez les trois bouddhas du Passé, du Présent et du Futur. Ils représentent l’infinité des bouddhas de l’espace et du temps. Sur les côtés on peut distinguer des bodhisattvas, ou des disciples.

Trấn Quốc Pagoda

Main Altar

Flanking the main altar, a smaller altar hosts the Guardian of the Pagoda, accompanied by two mandarines: one warrior, one civilian.

À côté de l’autel principal, un petit autel abrite le Gardien de la Pagode, accompagnés de deux mandarins: un guerrier, un civil.

Trấn Quốc Pagoda

Guardian of the Pagoda

And on the other side, An altar dedicated to the general Quan Công, to whom people give offerings in order to get protection during their travels. On the wall behind, there used to be funeral tablets of ordinary citizens. Now replaced with a patchwork of pictures. It is common for families to want to move the tablets of their departed from their homes to holier grounds, and ask monks to pray for them.

Et de l’autre côté, un autel est dédié au général Quan Công, vers qui les gens se tournent pour être protégés pendant leurs voyages. Derrière, sur le mur, il y avait autrefois des tablettes funéraires de citoyens normaux. Maintenant remplacé par un trombinoscope. Il est courant que des familles veulent déplacer les tablettes funéraires de leur proches, de leur maison vers un lieu sacré, et de demander aux moines de prier pour eux.

Quan Công Altar

Quan Công Altar

Temple of Holy Mothers and House Patriarchs / Temple des Saintes Mères et Maison des Patriarches

Trấn Quốc Pagoda

The compound also includes another building that can be visited, dedicated to the three Holy Mothers, and to Famous monks that lived in the pagoda.

Le complexe comprend un autre bâtiment visitable, dédié aux trois Saintes Mères, et aux moines célèbres ayant vécu dans la pagode.

Praying

Three Holy Mothers

The Three Holy Mothers (or Mother Goddesses) only differ in their clothing. The Mother of the Skies is dressed in red, the Mother of the Mountains and Forest in green, and the Mother of Waters in white. Since the pagoda is on a lake, she’s the one put forward here.

Les trois Saintes Mères (Ou Déesses Mères) ne diffèrent que par leurs habits. La Mère des Cieux est habillée en rouge, la Mère des Montagnes et des Forêts en vert, et la Mère des Eaux en blanc. La pagode étant sur un lac, c’est elle qui est mise en avant ici.

Praying

Altar to the Patriarchs

Moving on, an old lady was arched over a prayer book, reciting a lengthy prayer in front of the Altar to the Patriarchs.

Un peu plus loin, une vieille dame était penchée sur un livre de prières, récitant une longue prière devant l’Autel des Patriarches.

On our way out, in the courtyard, we could take a look at the 15m high Stupa, containing the ashes of a buddhist dignitary. Probably a very important one if he got 11 stories for his ashes… Unfortunately, I didn’t find much information about him.

En sortant, dans la cour, on a pu jeter un œil au Stupa de 15m de haut, qui contient les cendres d’un haut dignitaire bouddhiste. Sûrement un monsieur très important si on lui a dédié 11 étages pour ses cendres… Malheureusement, je n’ai pas pu trouver beaucoup d’informations sur lui.

Stupa

Stupa

14 thoughts on “Visiting Trấn Quốc Pagoda in Hà Nội

    • oui oui. Alors en faisant des recherches, il semble qu’il corresponde au général Guan Yu, pour nous les occidentaux. Un vrai général, au 3è siècle, mais qui, en entrant dans la légende, peut s’être vu attribuer des histoires un peu plus enjolivées que si le Discovery Channel était sur place avec une caméra, on va dire🙂.

      Like

  1. Je n’avais pas vu ce billet, que je trouve très intéressant. Je retrouve la des pratiques familières bien qu’authentiquement européennes.Ça donne une idée des croyances universelles depuis la nuit des temps, hors monothéismes bien sûr.
    Les photos sont vraiment sympa, c’est une révélation. Merci.

    Like

    • Merci. En effet, il y a de nombreuses croyances et pratiques qui prédatent les religions “modernes” et sont communes à toute l’humanité (ou presque). Ça donne envie de s’intéresser de plus près à l’Histoire🙂

      Like

Insert nice comment here :) / Par ici les gentils commentaires :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s