Gutovka

The weather is getting warmer and warmer. And I’m not complaining. So last week-end, when I managed to find some time to climb, instead of staying inside, we decided to meet at Gutovka, a big outdoors sports complex that also has a climbing wall. It’s a bit far from the center of Prague, and parking sucks, but it’s really close to several tram stops and a subway station from the A line.

La météo est de plus en plus clémente. Et je ne m’en plains pas. Donc le week-end dernier, quand j’ai pu trouver le temps de grimper, au lieu de rester enfermés, on a décidé d’aller à Gutovka, un grand centre sportif d’extérieur qui comporte aussi un mur d’escalade. C’est un peu excentré par rapport à Prague, et c’est le boxon pour trouver une place de parking, mais c’est tout près de plusieurs lignes de tram et d’une station de la ligne A du métro.

Gutovka

Gutovka (1/200s, ƒ/4, ISO 100, 55 mm)

If you don’t know much about climbing, there are basically two ways to climb: Top rope, and lead climbing. When you climb top rope, the rope is at the top of the route. It’s the easiest and most reassuring way to climb, since you do not have to worry about putting the rope or anything. When you lead climb, you put the rope up as you go along. It’s more difficult, but experienced climbers wouldn’t want it any other way. And when you’re out in the great big outdoors, you always need at least one person to lead climb the route, so that the others can then climb it top rope🙂. Indoors climbing gyms like Mammut or SmichOFF in Prague will have some routes with the ropes always up, for beginners. In Brussels, most of the gyms seemed to only offer top rope climbing. And here’s Gutovka’s climbing wall:

Si vous ne vous y connaissez pas trop en escalade, il y a deux manières de grimper: En moulinette, et en tête. Quand on grimpe en moulinette, la corde est attachée en haut de la voie. C’est la manière la plus facile et la plus réassurante de grimper, vu qu’on n’a pas besoin de s’inquiéter d’accrocher la corde au fur et à mesure ou quoi ou qu’est-ce. Quand on monte en tête, on accroche la corde au fur et à mesure. C’est plus difficile, mais les grimpeurs et grimpeuses expérimenté(e)s ne jurent que par ça. Et une fois dans l’immensité de la nature, il faut toujours au moins une personne assez bonne pour monter en tête, afin que les autres puissent passer en moulinette🙂. Les salles d’escalade en intérieur comme Mammut ou SmichOFF à Prague ont des voies où la corde reste en permanence accrochée, pour les débutants. À Bruxelles, la quasi-totalité des salles ne semblait offrir que de la grimpe en moulinette. Et voilà le mur de Gutovka:

Gutovka outdoors climbing gym

Gutovka outdoors climbing gym (1/640s, ƒ/4.5, ISO 100, 35 mm)

Since it’s outside, you can’t leave the ropes up. They’d wear down out too fast. And actually, quick draws are only attached to the wall on the overhanging side of the wall. so if you go to the non-overhanging side of the wall, make sure you have around 10 quick draws with you, because you’ll have to put them up yourself as you open a route🙂

Vu que c’est en extérieur, on ne peut pas laisser de corde en permanence. Elles s’useraient beaucoup trop vite. Et d’ailleurs, il n’y a de dégaines que sur le côté du mur qui est en dévers. Donc si vous allez de l’autre côté du mur, faites bien attention à avoir une dizaine de dégaines avec vous, vous allez en avoir besoin pour ouvrir votre voie🙂

Climber opening a route

Climber opening a route (1/160s, ƒ/4, ISO 100, 55 mm)

Since we were a group of three, I could take a few pictures when I was not belaying. We spent most of the time on the overhanging part (both my partners are better than me, including in terms of strength and stamina), which would be good training for me.

Vu qu’on était trois, j’ai pu prendre quelques photos quand je n’assurais personne. On a passé la plupart du temps dans la partie en dévers (mes partenaires étant tous deux d’un meilleur niveau que moi, notamment en terme de force et d’endurance), donc ça m’a fait un bon entraînement.

Gutovka

Gutovka (1/400s, ƒ/5, ISO 100, 55 mm)

Right now I’m at a point where I think I mostly managed to get back to whichever level I was when I stopped climbing (which is when I started working…). I even probably improved on my balance, agility, foot work and it seems I’m pretty good at getting myself up using as little strength as possible. The only issue with this is that I seriously lack in the “raw power and finger strength” department which is required when working an overhanging route, or higher level routes with tiny holds. If I have to stop in an overhanging part, because I need to figure out the next moves, I will very quickly use up my stamina. Especially since not knowing the route will cause me to stress more, and I’ll instictively burn up more energy maintaining myself in position, until my arms just give up.

Là, je suis à un point où je pense avoir à peu près rattrapé le niveau que j’avais quand j’ai arrêté l’escalade (ce qui correspond à ma mise en vente sur le marché du travail…). J’ai peut-être même bien amélioré mon équilibre, mon agilité, mon jeu de jambes, et on dirait que je ne suis pas trop mauvais pour me hisser en dépensant un minimum d’énergie. Le problème avec cette méthode c’est que du coup je crains du boudin dans le département “force des doigts et puissance brute et barbare”, ce qui est nécessaire quand on bosse sur une voie en dévers (un dévers c’est quand la voie est penchée, mais pas dans le bon sens, pour faire simple…), ou sure une voie de plus haut niveau avec des prises toutes petites. Si je dois m’arrêter dans un dévers, pour réfléchir au gestes suivants, je vais vite vider mes batteries. Surtout que ne pas connaître la voie va me faire stresser encore plus, et du coup je vais instinctivement brûler encore plus d’énergie pour me maintenir en position, jusqu’à ce que mes bras lâchent.

Up, and away!

Up, and away! (1/160s, ƒ/4, ISO 100, 65 mm)

Oh well, that’s what the rope is for, right? And it’ll only set me back a couple of metres anyways. That’s the thing with climbing. It teaches people never to give up after a fall. If you feel sweaty, just take a bit of chalk, breathe in, breathe out, empty your mind, and up again you go!

Bah. C’est à ça que sert la corde, non? Et puis ça me fait juste descendre d’une paire de mètres de toutes façons. C’est ça le truc avec l’escalade. Ça apprend aux gens à ne jamais lâcher l’affaire après un gadin. Si vous avez les mains moites, un peu de magnésie, on inspire, on expire, on fait le vide dans sa tête, et c’est reparti!

Chalk it up!

Chalk it up! (1/160s, ƒ/4, ISO 100, 55 mm)

It’s possible to hire instructors, as well, if you want to learn. That day, some people wanted to try the via Ferrata. It’s really small, goes along the top of the climbing wall, but probably good enough for introductory classes before taking you to some real ones outdoors🙂

Il est aussi possible de commander des lessons. Ce jour-là, des gens voulaient essayer la via Ferrata. Elle est toute petite, le long du sommet du mur, mais sûrement suffisante pour une session d’introduction avant de vous emmener en faire une vraie de vrai🙂

Via Ferrata lesson

Via Ferrata lesson (1/2000s, ƒ/4, ISO 100, 55 mm)

 

Gutovka
http://www.gutovka.cz

Gutova 39
100 00 Praha 10 Strašnice
GPS: 50°4´15.161″N, 14°29´32.209″E

Tel: (+420) 734 428 336

Info: recepce@gutovka.cz

Open daily from 8:00 to 22:00

Metro – Strašnická station, “A” line
Tramways number 7, 19, 26, 51, 55, stop Strašnická
Tramvays number 22, 24, 26, 51, 57, 59 stop Na Hroudě
Autobus number 188, 234 stop Strašnická

Follow the blossoms

Follow the blossoms (1/1600s, ƒ/3.2, ISO 100, 50 mm)

21 thoughts on “Gutovka

    • Aaaaand there’s a huge playground, beach volley and basketball courts, skating rink (ice in the winter, regular in summer), and a mini golf…
      Maybe you need to win the lottery and get one built😀. Or maybe it’s just because you’ve got so many great cliffs and montains already available for climbing, a gym would just be redundant?🙂

      Like

  1. Mon non plus je ne savais pas pourquoi les prises étaient de différentes couleurs, tu viens de m’apprendre un truc.
    En tout cas, j’admire les pratiquants de ce sport, ce n’estpas donné à tout le monde de le faire. J’avais tenté quand j’étais au collège, j’en ai fait pendant un an, mais une fois, une de mes caarades a mal assurée son autre camarade et elle a fait une chute d’une dizaine de mètres. Je l’ai vu tomber et ça m’a vraiment refroidie. Elle s’en est sortie avec beaucoup de chance soit juste une jambe cassée et un hématome sur la hanche, mais depuis, j’ai pas pu en refaire, j’avais toujours l’image de ma copine en train de tomber, le silence qui a suivi la scène qui a duré deux secondes car tout le monde était pétrifié mais qui m’a semblé durer une éternité et puis après, l’agitation, les cris, et compagnie… Bref, je n’ai pas le vertige, mais j’ai jamais pu en refaire car j’ai la peur de mal être assurée ou de ne pas bien m’assurer. Et maintenant et bien, je saurais même plus en refaire.
    Quoiqu’il en soit, les photos sont sympas, en noir et blanc c’était bien, mais en culeurs, c’est pas mal aussi avec toutes ces prises de couleurs.

    Like

    • Content de t’avoir appris un truc, alors🙂. C’est vrai que dans la nature, y’a pas de couleurs :p. Le tri par couleur c’est un moyen simple de définir plusieurs voies différentes sur un même pan de mur.
      J’ai la chance de n’avoir jamais eu d’accidents en escalade (on touche du bois). Et mes partenaires sont aussi expérimentés, donc ils assurent bien. Je crois que la plus grande chute que j’ai faite devait être d’environ 5-6 mètres. Impressionnant, mais c’est parce que j’ai dérapé au moment où j’allais passé la corde dans la dégaine suivante. Donc avec la longueur de corde + la tension… bvouip! Comme j’étais à plus de 10m du sol, je n’ai pas touché terre. C’est normal d’avoir peur (et quand j’emmène la puce à l’escalade je lui ressasse toujours un maximum de trucs liés à la sécurité, pour que ça rentre dès le plus jeune âge.), mais faut voir, si c’est quelque chose qui pourrait tenter Cacahuète, ça pourrait te motiver à te remettre sérieusement à l’assurage, et je suis sûr que tu seras super au taquet pour pas te planter…
      Ça me rappelle aussi il y a deux semaines, alors que j’allais partir, un groupe de jeunes débutants qui avaient l’air un peu complètement paumés. Une personne avait déjà grimpé, ne se souvenait plus trop de comment assurer… J’ai retardé mon départ et j’ai passé une heure et demie à les coacher et les superviser pour être sûr qu’ils ne se mettaient pas en danger. Allez, promis, le jour où tu viens me voir, je t’emmène vaincre ta peur des cordes😉

      Like

      • Ahah, je suis pas sûre de pouvoir *vouloir* relever le défi ! lol Non, si je viens te voir, je préfère largement qu’on se fasse une session photos à la découverte du pays de ta bien-aimée, je pense que c’est largement moins risqué pour ma santé mentale (et physique). lol

        Like

  2. bon reportage et bonne photos. Un sport que je n’ai jamais essaye et qui me laisse toujours bouche bée quand je vois les mecs et filles grimper a la seule force de leurs doigts. Chapeau !

    Like

  3. Très chouette ces photos et ce petit reportage !
    Dire que j’en ai fait pendant 2 ans (enfin, 2 fois 1 an séparés de quelques années !), quand j’étais à l’école et à la fac (la belle époque où on peut faire du sport gratuitement !). Il y aurait du boulot pour s’y remettre !
    Quand j’étais petite, j’adorais escalader partout où je pouvais (et même où je ne pouvais pas, parfois !). Même si je n’ai jamais décollé du niveau de débutante, j’aime beaucoup ce sport et surtout la sensation quand on tente une piste “colorée” pour la n-ième fois, et que -oh miracle- cette fois on arrive en haut ! Et tout ce qui se passe dans la tête, ce petit côté “parfois, il suffit d’y croire pour y arriver”🙂

    Like

    • Si on s’y remet sérieusement, ça revient vite🙂. En fait, quand j’ai commencé je ne faisait pas de voies de couleur. C’est seulement quand j’ai repris l’an dernier que j’ai commencé à faire les voies par couleurs, et uniquement par couleurs. Et c’est vrai que l’aspect mental est très important🙂

      Like

      • Je change de sujet pour te faire passer un message🙂

        “J’ai été taguée pour un “Liebster blog award”, et à mon tour, je dois nominer des blogs que j’apprécie et souhaite faire découvrir… et ton blog en fait partie🙂
        Pour en savoir plus, tu peux consulter mon article ici : http://wp.me/p19J6V-8z
        (Note qu’il n’y a aucune obligation de participer, et que je peux retirer le lien vers ton blog si tu ne souhaites pas qu’il apparaisse dans mon article)”

        Like

  4. Nice wall! Il y a 2-3 murs artificiels en extérieur autour de chez moi, mais ils sont tout petits et mal entretenus, donc ça ne vaut pas le détour.
    Et comme tu le dis dans les commentaires, sans les jambes on ne peut rien faire, c’est vraiment ce qu’il me manque maintenant pour progresser, surtout dans les dévers et surplombs ! Et ne plus avoir peur de passer au-dessus de la dégaine en tête aussi :p

    Like

    • Tu ne montes pas encore en tête? J’aurais cru, à voir les belles photos de ta dernière sortie escalade🙂. C’est simple, il suffit de chuter une ou deux fois pour se rendre compte que c’est pas si pire😉

      Like

Insert nice comment here :) / Par ici les gentils commentaires :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s