elPadawan ~ out and about

Čertíku Bertíku

In Czech Republic there’s a small rhyme about devil, “Bertík”,  who takes care of the naughty kids who don’t deserve presents for Christmas/Saint Nicolas.

En République Tchèque, il y a une petite comptine à propos de “Bertík” le diablotin, qui s’occupe des enfants qui n’ont pas été sages et ne méritent pas de cadeaux pour Noël/Saint Nicolas.

– Čertíku Bertíku, co to neseš v pytlíku,
Čertíku Bertíku, co to v pytli máš?
– Je to myš, černá myš, snad se hochu nebojíš.
– Čertíku Bertíku pojď jen ke mně blíž.

– Devil Bertie, what do you carry in your bag,
  Devil Bertie, what do you have in your bag?
– It’s a mouse, a black mouse, boy I hope you’re not scared.
– Devil Bertie come closer to me.

– Bébert le diablotin, que portes-tu dans ton sac,
Bébert le diablotin, qu’as tu dans ton sac?
– C’est une souris, une souris noire, petit j’espère que tu n’as pas peur.
– Bébert le diablotin, viens plus près de moi.

Speaking of mice, the house is looking more and more like a small zoo. There’s the cat, the dog, the hens and under the roof we also have ferrets (although maybe they have been chased off by the cat), who we didn’t try to chase ourselves because they’re not attacking the hens, so we might as well stick to the peaceful ferrets rather than getting rid of those and risking having worse ones settling in afterwards.

D’ailleurs, en parlant de souris, la maison commence à ressembler de plus en plus à une ménagerie. Il y a le chat, la chienne, les poules, et sous le toit on a des furets (quoique le chat les a peut-être fait fuir), que l’on n’a pas cherché à chasser nous-même parce qu’ils ne s’attaquent pas aux poules, donc autant garder des furets pacifiques plutôt que s’en débarrasser et risquer d’en avoir des pire qui s’installent à leur place.

And a couple of months ago, I started to hear some scraping and scratching under the floorboards. There are mice in the house. My sister used to have rats, so I’m not particularly scared of mice, I find them quite cute. But hard to catch. First one I got was rummaging in the kitchen trash can. I sealed off the trash can, went outside and released it in a field behind the factory a few hundred metres away from the house. Second one I got was rummaging in the kitchen trash can (another one). Same procedure. For the third one, I noticed it going behind the fridge. Using an old plastic container, and after cutting its “escape routes”, I managed to corner and catch it!

Et il y a quelques mois, j’ai commencé à entendre des grattements et des grignottis sous le parquet. Il y a des souris dans la maison. Ma sœur avait des rats quand j’étais plus jeune, donc je n’ai pas spécialement peur des souris, je les trouve même mimis. Mais difficiles à attraper. La première que j’ai eue fouillait dans la poubelle. On ferme bien fort la poubelle, on va dehors et on la relâche dans un champ derrière l’usine à quelques centaines de mètres de la maison. La deuxième que j’ai eue fouillait dans la poubelle (une autre). Même topo. Pour la troisième, je l’ai vue se faufiler derrière le frigo. Avec un vieux tupperware, et après avoir bloqué ses “issues de secours”, j’ai réussi à la coincer et l’attraper!

Trapped mouse

This time, I went further, crossed the canal (still by foot, and still looking stupid holding a mouse in an old plastic container), to release it in the riverbanks. And I know those were not the same mouse always coming back, because the last one was smaller than the first two… But I have to go, I hear more scratching in the kitchen…

Cette fois, je suis allé plus loin, ai traversé le canal (toujours à pied, et toujours l’air idiot en tenant une souris dans un vieux tupperware), pour la relâcher sur l’autre rive. Et je sais que ce n’est pas la même qui revient, la dernière était plus petite que les deux premières… Mais je dois y aller, j’entends des grattements dans la cuisine…

8 replies to “Čertíku Bertíku

  1. It is a time of life when suddenly you find yourself responsible for an array of small dependents…some wanted, some not so much…

    You must be incredibly fast to catch mice yourself….the garbage cans, not so much, they’d hide, but behind the fridge?!?!?! El Padawan!!!

    Like

    1. I wouldn’t mind the mice if they were not gnawing through the floors and walls :p. But I’m not so fast, look at the size of the box compared to that of the mouse 🙂 . The kitchen configuration helped, as well, to narrow the “escape route” to a single, easier to catch path…

      Like

  2. Le chat revint, le lendemain matin
    Le chat revint, le fait en est certain

    Ce doit être une souris à qui on a raconté l’histoire et qui a compris le truc 😉

    Like

    1. Il faut croire :). Enfin je viens d’emmener la numéro 6 rejoindre ses amies dans les hautes herbes au bord du canal, ça commence à faire un paquet, là 😀

      Like

    1. L’important est donc d’espérer tomber sur les femelles du groupe quand on en chope… :). Je pense qu’on a déjà trouvé la matriarche, et quelques jeunes…

      Like

Comments are closed.

%d bloggers like this:
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star