Vacation / Vacances (10/16) : Toulouse

After a quick stop to visit some friends in the Bordeaux area, let’s head to the South-East. Target: Narbonne. On the way: Quick break in Toulouse🙂

Après un arrêt express pour aller voir des amis autour de Bordeaux, cap au Sud-Est, direction Narbonne. Sur la route, petite pause à Toulouse🙂

Back when I was studying in Bordeaux, my not-yet-ex-gf got an internship in Toulouse. It’s approximately the time when I was learning to rollerblade. First slide on all fours on a roundabout. First fall that almost made me take a bath in the Canal du Midi… Ah, the memories…

Quand j’étais étudiant à Bordeaux, ma pas-encore-ex-copine avait trouvé un stage à Toulouse. C’est à peu près l’époque où j’ai appris le roller. Premier dérapage les quatres fers en l’air sur un rond point. Première gamelle qui a failli me faire plonger dans le Canal du Midi… Ah, que de souvenirs…

(Note: Click on the pictures if you want to see a bigger version, especially for the panoramas…)

(Note: Pour voir les photos en plus grand, on clique sur les photos. Surtout les panoramas…)

Capitole

Toulouse is called the Pink City. It’s not very difficult to see why. Just look at the Capitole Square:

Toulouse est surnommée la Ville Rose. C’est pas bien difficile de voir pourquoi. Suffit de regarder la place du Capitole:

Place du Capitole

The Capitole Square is pretty much the heart of the city. Many events, concerts, parades start there. Also, weddings. See, the Capitole is the city hall of Toulouse, and has been since its construction by the Capitouls in 1190 (although it couldn’t be called a city hall at the time, but the role and power of the Capitouls could be considered as the same thing as what will be called “city council” centuries later, after the Revolution…). This means that whoever lives in Toulouse, when they get married through a civil union, they get to do it in the Capitole. Nice background for the group pics, eh?

La place du Capitole, c’est le cœur de la ville. Nombre d’évènementiels, concerts, parades y commencent. Et aussi, des mariages. Vous voyez, le Capitole c’est la mairie de Toulouse, et l’est depuis sa construction par les Capitouls en 1190 (quoiqu’on pouvait pas trop appeler ça une mairie à l’époque, mais les rôles et pouvoirs des Capitouls peuvent être considérés comme semblables à ceux que l’on appellera “conseillers municipaux” bien des siècles plus tard, après la Révolution…). Ce qui veut dire qu’un habitant de Toulouse, lors d’un mariage civil, se marie au Capitole. Plutôt pas mal comme fond pour les photos de groupe, non?

Capitole

From the Capitole Square, a small pedestrian street goes all the way to the Saint-Sernin Basilica, and is called the Taur Street.

Depuis la place du Capitole, une petite rue piétonne va jusqu’à la basilique Saint-Sernin, et s’appelle la Rue du Taur.

Rue du Taur

It takes its name from Saint Saturnin‘s martyr who, according to the legend, died being dragged by a bull (Taureau in French) that he refused to sacrifice to the Roman emperor. At the spot where the bull dropped Saint Saturnin’s corpse, a small oratory was built, for pilgrims, which later on was replaced by the Church of Notre-Dame du Taur.

Elle tient son nom du martyr de Saint Saturnin qui, d’après la légende, et mort traîné par un taureau que ce dernier avait refusé de sacrifié en l’honneur de l’empereur romain. Là où le taureau aurait abandonné la dépouille de Saint Saturnin, un petit oratoire fut construit, pour les pélerins, qui plus tard sera remplacé par l’église Notre-Dame du Taur.

Notre-Dame du Taur

Still in that street, you can see the former Esquile College. This college was built in the 16th century, and it is where most of the political elite of the city came from. Ancient texts have also been found showing that this school was free for really poor inhabitants of the town.

Toujours dans cette rue, on peut voir l’ancien collège de l’Esquile. Ce collège date du XVIè siècle, et c’est de là que sortait la plupart des élites de la ville. D’anciens textes ont aussi révélé que l’école était gratuite pour les habitants les plus pauvres de la ville.

Portail du collège de l'Esquile

And at the end of the Taur Street, you can see the Saint Sernin Basilica, where Saint Saturnin’s remains have been transfered in 402. If you forgot the difference between Basilica and Cathedral, the Basilica is a title given by the pope to an exceptionally beautiful church. The Cathedral is where a bishop is. Both aren’t incompatible, but basilicas aren’t necessarily cathedrals🙂

Et au bout de la rue du Taur, on peut voir la Basilique Saint-Sernin, où les restes de Saint Saturnin ont été transférés en 402. Si vous avez oublié la différence entre basilique et cathédrale, la basilique est un titre donné par le pape pour une église particulièrement belle. La Cathédrale c’est là où siège l’évêque. Les deux ne sont pas incompatibles, mais basilique ne veut pas nécessairement dire cathédrale🙂

Basilique Saint-Sernin, Clocher

People coming from the Taur Street will face the Miégeville entrance of the Basilica. It is called like this because it is the one leading to the centre of the city, or “miéjo vilo” in occitan.

Les gens arrivant de la rue du Taur se trouvent face à la porte Miégeville de la basilique. Elle tient son nom du fait qu’elle mène au centre-ville, “miéjo vilo” en occitan.

Basilique Saint-Sernin, Porte Miégeville

I apologise for not having managed to snap a full picture of the basilica, but the surrounding streets are rather small, and this is the largest remaining roman church in Europe after all :p

Mes excuses pour ne pas avoir pris de photo de la basilique dans son ensemble, mais les rues environnantes sont plutôt petites, et c’est la plus grande église romane restante en Europe après tout :p

Basilique Saint-Sernin, Clocher

Its bell tower is very particular, being octogonal in shape, built on top of the basilica’s chevet. The chevet is built where the original oratory stood, the one where the remains of Saint Saturnin were kept after their transfer from Notre-Dame du Taur.

Son clocher est très particulier, de forme octogonale, construit au dessus du chevet de la basilique. Le chevet est construit à l’emplacement de l’oratoire d’origine, celui où les reliques de Saint Saturnin étaient gardées après leur transfert depuis Notre-Dame du Taur.

Chevet, Basilique Saint-Sernin

During a hot summer day, the collaterals are perfect if you need to cool down a bit in the shade…

Quand il fait bien chaud l’été, rien de tel que les collatéraux pour se raffraichir un peu à l’ombre…

Collatéraux, Basilique Saint-Sernin

And although I don’t like the altar’s style so much, I really like the paintings on the wall. Where I grew up, it was very rare to see a church where the original paintings remained. Sure, there were oil paintings hanging on the walls. But the walls themselves, white, white, white. Even if originally, church walls were painted so that the priests could teach the illiterate. So I always like it when I see a church where the walls are still painted.

Et bien que je n’aime pas trop le style de l’autel, j’aime beaucoup les peintures murales. Là où j’ai grandi, il était très rare de voir une église dont les muraux avaient résisté. Bon, y’avait bien des toiles accrochées aux murs. Mais les murs en eux-même, blanc, blanc, blanc. Même si à l’origine, les murs d’église étaient peints afin que les prêtres puisse enseigner aux illétrés. Donc j’aime toujours quand je vois une église dont les murs sont encore peints.

Maître Autel, Basilique Saint-Sernin

By the way, Sernin is another name derived from Saturnin, so the basilica really is dedicated to him, if you had a doubt on the name…

Au fait, Sernin est un dérivé de Saturnin, donc la basilique lui est bien dédiée, au cas où vous auriez eu un doute sur le nom…

Tableau de chasse

On the way back, in the Taur Street, a strange symbol on a street corner caught my attention. Reminded me of Invader, the street artist, a bit, in the way it is situated (not in the style, of course).

Sur le chemin du retour, dans la Rue du Taur, un drôle de symbole à un coin de rue à attiré mon attention. Ça m’a un peu rappelé Invader, l’artiste de rue, à la manière dont c’est positionné (pas au style, bien sûr).

Serpent d'Oré, Rue du Taur

Turns out it indeed is street art, by Oré, who places Quetzalcoatl‘s symbol in streets around the world…

Il s’avère que c’est bien de l’art de rue, fait par Oré, qui pose des Quetzalcoatls dans les rue du monde entier…

8 thoughts on “Vacation / Vacances (10/16) : Toulouse

  1. Well that was a trip….magnificent city and a cool bit of art at the end! I agree about the paintings, I love the idea of the priests walking through teaching people… though maybe I am painting things prettier than they were.

    Like

  2. C’est chouette, c’est pas si courant les carillons en France une fois qu’on quitte le nord, or en suivant les liens wikipédia je me rends compte que la Haute-Garonne est un peu un ovni de ce point de vue🙂 Je me demande pourquoi, tu as une idée ?

    Like

Insert nice comment here :) / Par ici les gentils commentaires :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s