Frequent Flying hook ups? / Aéroplans drague?

Following up on my last post, I wanted to mention an article that made me laugh a lot, that I read in the Globe and Mail. It’s called “Love in the air“, and more or less recommends the use of middle seats for lonely Frequent Fliers, to statistically double the chances of potential mates dates.

Pour faire suite à mon billet précédent, j’avais envie de parler d’un article qui m’a bien fait rire, lu dans le Globe and Mail. Il s’intitulait “Love in the air (lit: y’a de l’amour dans l’air)“, et recommandait plus ou moins l’utilisation des places cabine pour les Voyageurs Fréquents esseulés, pour doubler leurs chances de plans dragues rencontres potentielles.

Personnally, I’m not really sure how that would work. Maybe because I’m not one of those “lonely frequent fliers without a flat, living in hotels” that the article seems to be aimed at. Sure, sometimes you talk to people next to you on the plane, mostly to kill time, or ask them to make some room that you can get to the restrooms, and only if they give obvious signals of “I don’t mind talking, there is no battery left in my iProduct”. But trying to obtain a phone number when landing? To me, people in planes are mostly travellers. Going on vacation on something. Business travellers, on the other hand, are mostly travelling for relatively short periods of time. So aside from hook ups, I don’t really see the point.

Perso, je suis pas trop sûr de comment ça peut marcher. Peut-être parce que je ne suis pas un de ces “voyageurs fréquents esseulés sans appartements qui vivent à l’hôtel” à qui l’article semble destiné. C’est vrai, parfois on parle à ses voisins dans l’avion, pour passer le temps, ou pour leur demander de faire un peu de place histoire de pouvoir aller aux toilettes, et seulement s’ils donnent des signes évident de “ça me dérange pas de parler, j’ai plus de piles dans mon iTruc”. Mais tenter de récupérer un numéro de téléphone à l’atterrissage? Pour moi, les gens dans les avions sont des voyageurs. Qui vont en vacances ou autre. Les voyageurs d’affaire, d’un autre côté, voyagent principalement pour des voyages de relativement courte durée. Donc à part pour les plans drague, je vois vraiment pas l’interêt.

Of course, I may be wrong, anything can happen, and I’m definitely not denying that. I’m just not sure I would ever give *that* kind of dating advice, if asked…🙂

Bien sûr, je peux me tromper, tout peut arriver, et je ne vais pas le nier. Je suis juste pas certain que je donnerai *ce* genre de conseil sentimental, si on m’en demandait…🙂

By the way, what’s the most peculiar way you’ve met someone and it evolved in a durable friendship/relationship?

D’ailleurs, quelle est la manière la plus originale dont vous ayez rencontré des gens et avec qui ça a évolué en relation/amitié durable?

American Airlines Regional Jet ready for takeoff, Toronto Pearson International Airport

6 thoughts on “Frequent Flying hook ups? / Aéroplans drague?

  1. Ben c’est comme ça que ma frangine a rencontré son mari: dans l’avion. Elle était malade, s’est fait surclasser en première, et le type a côté d’elle (riche, donc, puisqu’en première) a pris soin d’elle pendant tout le voyage et lui a refilé son numéro de tel à l’atterissage. C’était en 1998 ou 1999. Ils sont toujours mariés.

    Sinon, moi, j’ai rencontré mon ex… en classe! J’étais sa prof😉 Banal? Bon, alors mon autre ex je l’ai rencontré par lettre (écrites à la main, à l’époque). On s’est écrit pendant 4 ans avant de se rencontrer et de tomber raide amoureux et de “sortir” ensemble pendant 2 ans (j’écris “sortir” parce qu’il habitait au Québec et moi en Suisse…).

    Like

    • Comme quoi, c’est pas impossible🙂. Enfin ça ne doit pas arriver très souvent non plus, j’imagine… Pis c’était au siècle dernier. Ça compte plus. Les temps ont changé ma bonne dame, les gens ne sont plus aussi gentils :p.

      Like

  2. Hmmm, going to have to think about that one….one man offered to lend me a pair of his underwear within the first two sentences of our meeting…I had arrived on a boat very wet. I replied that we would have to get married, just so we could tell the grandchildren the story.

    Didn’t marry the guy, or borrow the underwear in the end, and I’m out of touch with him now. Don’t know if that counts or not!

    Like

Insert nice comment here :) / Par ici les gentils commentaires :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s