Charity’s overrated / La charité c’est dépassé

Before moving, I knew I had to get rid of several things. Furniture, old clothes, etc… There was always the option of “disassemble furniture and use Mom & Dad Storage Inc”, but somehow, I’ve spent most of life relying on them and depending on them, and at some point you just feel that you have to prove yourself that you’re a grown up now, even if you know they’ll help you whenever you need, see what I mean? Anyways, when I knew I had to get rid of things, one thing came to mind: Charity.

Avant de déménager, je savais que j’avais à me défaire de plusieurs de mes atours. Meubles, vieux vêtements, etc… Il y avait toujours l’option de “démonter les meubles et utiliser les entrepôts Papa-Maman Inc”, mais quelque part, j’ai passé la plupart de ma vie à dépendre d’eux, et à un moment donné on ressent le besoin de se prouver qu’on est un adulte maintenant, même sachant qu’ils seront toujours là en cas de coup dur, vous voyez ce que je veux dire? Enfin bon, quand j’ai su que j’allais avoir à me débarrasser de choses, il m’est venu en tête une chose: Charité.

When I was a child, I read the story of the Emmaüs community, and thought it was nice. Later on, I discovered that some members of my family actually benefitted from their help, at a time when they didn’t have much to live with. So it only felt natural to me to contact them and offer them all that extra furniture and clothes that I wouldn’t be needing anymore. So after 4 emails that led to one phone number, I finally managed to get in touch with the local community that would maybe take all my things. I’m saying maybe, because the guy I had on the phone didn’t seem very happy that I wanted to donate things, and the only date he managed to grant me for picking things up was… the moving day. And when I told him, he was, like “oh, and careful. If there are movers at the same time, when they’re coming, the guys will not even ring at your door and they will go away”. Erm… What?

Enfant, j’ai lu l’histoire de la communauté d’Emmaüs, et l’ai trouvée belle. Plus tard, j’ai appris que des membres de ma famille ont bénéficié de leur aide, à une époque où ils n’avaient pas énormément pour vivre. Donc ça m’a semblé naturel de les contacter pour leur proposer tout ce surplus dont je n’allais plus avoir besoin. Donc après 4 emails qui ont mené à un numéro de téléphone, j’ai finalement réussi à contacter la communauté locale qui enlèverait peut-être toutes mes affaires. Je dis peut-être, parce que le gars que j’ai eu au téléphone n’avait pas l’air très content que je veuille faire un don, et la seule date qu’il a pu me trouver était… le jour du déménagement. Et quand je lui ai dis, il était, genre “oh, et faites attention. Si les déménageurs sont là quand le camion arrive, les gars vont même pas sonner à votre porte et vont s’en aller direct.” Euh… Quoi?

Sooooo… considering that after the movers left I would have some 1000km by car to do over the week-end, I ended up telling them a half-hearted “thanks but no thanks”, and started putting up ads over the internet to try to sell the furniture.

Dooooonc… vu qu’après le départ des déménageurs, j’allais avoir 1000km en voiture à faire sur le week-end, j’ai fini par leur sortir un “merci mais non merci” mi-figue mi-raisin, et j’ai commencé à mettre en ligne des petites annonces pour vendre les meubles.

Two days before the move, I had managed to sell (or pass along to family members) all the items for sale, but one. All that I had left were one desk and some old clothes. Despite the “warm-hearted” contact that I had with the association, I gave them another call to ask for the drop-off times. If it’s juste one desk and some clothes, I can manage putting it in my car. I have to admit that after all the pain that it was to just get the opportunity to do something nice, I was tempted to not do anything and just burn the desk in the street. But eh, it’s not the association’s folks who’re going to benefit from it, so I shouldn’t hold a grudge over a grumpy old guy on the phone, should I?

Deux jours avant le déménagement, j’avais réussi à vendre (ou transmettre à des proches) tous les objets en vente, sauf un. Il ne me restait qu’un bureau, et des vieux vêtements. Malgré le contact “chaleureux” que j’ai eu avec l’association, je leur ai donné un autre coup de fil pour demander leur horaires. Si ce n’est qu’un bureau et des vêtements, je devrais arriver à le faire tenir dans ma voiture. Je dois admettre qu’après tout le mal que c’était juste pour pouvoir avoir l’opportunité de faire quelque chose de bien, j’étais tenté de ne rien faire, et de brûler le bureau dans la rue. Mais bon, c’est pas les gens de l’association qui ont bénéficieront, donc je n’ai pas de raison d’en vouloir à un petit vieux grincheux au téléphone, pas vrai?

8 thoughts on “Charity’s overrated / La charité c’est dépassé

  1. I have had similar experiences, I like to think it has to do with the volume of donations they receive….hope anyway…both in TO and in our village in Spain there are ways to leave it out for anyone who cares to haul it away, not quite charity, but at least it doesn’t just go to the dump.

    Like

    • Regardless, they should be happy to get so many donations (I would), because that means that
      1) people are not all so egotistical as it seems
      2) they’ll be able to help more people with that.

      There’s a similar system in France, but you have to put things on your front door at a designated time, once every two weeks, and there is a volume limit to what can be left in front of a building. Not very convenient when you are in a rush😉

      Like

  2. Ah… comme tout se bureaucratise, la pauvreté aussi! Si ça demande un effort pour donner aux pauvres, bah!… on laisse faire. Tant que c’est pas facile, les pauvres pourront en bénéficier.

    Ici ils me courent après pour que je leur donne mes vieux vêtements. Au point où j’ai dû leur dire “…si j’en ai, JE vais vous contacter… promis!”…. mais j’y pense là. S’ils insistent tant, est-ce que c’est parce qu’ils ont des espions qui considèrent que je suis mal habillé??? Merde!

    Like

  3. Eh ben, c’est pas la gentillesse et l’altruisme qui les étouffe on dirait ! Tu as dû tomber un mauvais jour (du moins je le souhaite pour leur réputation…)

    Et depuis, comment ça se passe à l’autre bout du monde ?? L’emménagement s’est bien déroulé, tu as pris tes marques ??

    Bisous🙂

    Like

    • Je pense que ça dépend surtout des antennes. C’est un peu le problème des grosses organisations…
      Pour le moment, ça se passe pas trop mal, pour les marques, va me falloir encore un peu de temps.
      Bisous

      Like

Insert nice comment here :) / Par ici les gentils commentaires :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s