The art of accomodating leftovers / L’art d’accommoder les restes

I probably should inspire myself from the restaurant in the company’s building when it comes to accomodating leftovers. I won’t talk about the days when you have some fish, and the following day, the “daily quiche” is made of that very same fish. Noooo.

Je devrais m’inspirer de la cantine de l’immeuble, au boulot, pour accomoder les restes. Je ne parlerai pas des jours où vous avez du poisson, et le jour suivant, la “quiche du jour” est faite du même poisson. Nooooon.

Two weeks ago, we had a special “asian” themed menu. Part of the entrees were “Chinese Pork Buns”. Minced pork in a bun. With some herbs and spices. Five days later, on the menu, there was “Vietnamese Pork Buns”. Minced pork… in a bun.

Il y a deux semaines, on a eu droit à un menu “asiatique”. Un des plats était le “Pâté Chaud Chinois au Porc”. Des petits bouts de porc… en croûte. Cinq jours plus tard, sur le menu, il y avait du “Pâté Chaud Vietnamien au Porc”. Des petits bouts de porc… en croûte.

It’s amazing how with just a little imagination you can recycle amazing stuff from a menu, isn’it?

C’est impressionnant comment avec un peu d’imagination on peut recycler des supers trucs d’un menu, pas vrai?

16 thoughts on “The art of accomodating leftovers / L’art d’accommoder les restes

  1. HAHAHHAHAHHAHAHAH !!!!!!!!!!!!!!!!!! V’savez pas de Pâté Chinois? (tu sais steak haché – blé d’inde – patates)

    Quel originalité j’avoue !

    Mange donc un bon maroual à ma santé p’tit pingouin😉

    Like

    • Le “pâté chinois” n’étant même pas chinois… C’est un plat typiquement québécois, en fait. Surtout qu’en France, on n’a pas de “blé d’inde”😉. Le plus approchant du “pâté chinois” du Québec, c’est le Hachis Parmentier😉

      Like

  2. Épluchette: ça doit être exclusivement québécois. L’épluchette, vient du mot épluché… Bien sûr, on épluche l’épi de maïs. Une activité collective dans une épluchette de blé d’inde.

    Si c’est pas clair laisse moi savoir…😉

    Bon! Mais blé d’inde… je l’avoue, ça fait plusieurs années que je me demande d’où ça peut venir cette expression. Tout jeune je me demandais “ça pousse en Inde?…” Au fil du temps, on ne se pause plus de question. Au fond, s’il fallait dire “Une épluchette de maïs”… j’sais pas, m’semble que ce serait franchement bizarre.

    Like

  3. le blé d’inde, c’est sans doute parce que ça pousse en Amérique et que Christophe Colomb et ses congénères pensaient être en Inde, et puis vu que c’est une céréale…
    (ici, on a bien le blé noir : c’est du sarrasin, et le grain ne ressemble en rien au grain de blé. Je ne l’ai jamais vu sur pied, je ne sais pas à quoi ça ressemble)

    Like

Insert nice comment here :) / Par ici les gentils commentaires :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s