Tous ensembles tous ensembles hey! hey!

January 29th 2009, major strikes all trhoughout the country, with demonstrations from both the public and private sector. The reason? People fed up with the president, the government, and everything in between. Being fed on TV a president who likes to show off, and five minutes later, pictures of people who aren’t even homeless, but have to fight others when supermarkets close, rummaging through garbage to get some discarded food that’s not so out of date. And there were many other reasons for being angry with the government. One post is not enough to list everything.

29 janvier 2009, grèves totales dans toute le pays, avec manifestations à la fois du public et du privé. La raison? Des gens qui en ont marre du président, du gouvernement, et de tout ce qu’il y a entre les deux. Qui en ont marre de se faire gaver à la Télé d’images d’un président qui aime se la jouer, et cinq minutes plus tard, des images de gens qui ne sont même pas sans abris, mais doivent se battre contre d’autres à la fermeture des supermarchés, fouillant les poubelles en quête de produits jetés qui ne sont pas si périmés que ça. Et il y a plein d’autres raisons pour être en colère contre le gouvernement. Un billet n’y suffirait pas.

January 29th 2009, I’m going to work, as usual. Strikes, as usual, eventually means troubles going to work, delays in public transit, if there is public transit, and sometimes, remote work from home. Do you think I’m heartless, or that I don’t care? Far from it. But my employer doesn’t care about strikes. Or problems like the impact of the global financial crisis on normal people’s life. There is business that needs to get done. And in a world where unions are “things that block the trains to prevent you from going to work”, the very notion of strike is something that happens and apply only to other people. To be quite honest, I cannot imagine any of my colleagues going on strike.

29 janvier 2009, je vais bosser, comme d’habitude. Les grèves, comme d’habitude, mènent éventuellement à des soucis pour se rendre au travail, des retards dans les transports, quand il y a des transports, et parfois, du télétravail. Pensez-vous que je sois sans cœur, ou que je m’en fous? Loin de là. Mais mon employeur il s’en fiche des grèves. Ou des problèmes tels que l’impact de la crise financière sur la vie des gens normaux. Il y a des affaires à faire. Et dans un monde où les syndicats sont “des trucs qui bloquent les trains pour t’empêcher d’aller boser”, la notion même de grève c’est un truc qui n’arrive et ne s’applique qu’aux autres. Pour être tout à fait honnête, je ne peux imaginer un seul de mes collègues en grève.

January 29th 2009, I’m going to work, pretty much as usual. But I’m also thinking that part of the money I’m earning, every single day when I’m getting up and going to work, will help fund the social benefits that people are fighting for, demonstrating in the streets. That ought to make me not feel guilty about going to work.

29 janvier 2009, je vais bosser, à peu près comme d’habitude. Mais je vais aussi me rappeler qu’une partie de l’argent que je gagne, chaque jour où je me lève pour aller bosser, va aider à payer les aides sociales pour lesquelles des gens se battent, manifestant dans la rue. Ça devrait m’éviter de me sentir coupable d’être allé bosser.

4 thoughts on “Tous ensembles tous ensembles hey! hey!

  1. soit dit en passant, et hors sujet complet :

    en France, 50% des entreprises de + de 100 personnes ont recours au télétravail, dont la moitié dans le bancaire. Et ça passe à 80/85% dans les grosses entreprises.
    Pour eux, ça veut dire qu’une personne, un jour dans l’année, a une fois travaillé chez lui légalement…
    Personnellement, j’attend les actes derrière le plan Besson pour la promotion du télétravail : le travail en informatique notamment, peut se faire assez largement depuis chez soi ou depuis des sites adaptés proches du lieu de résidence (je pense particulièrement à la province, où j’ai des collègues faisant plus de 200km de route par jour pour bosser. Alors qu’ils pourraient faire la même chose depuis chez eux).
    110km pour moi.
    Un vrai télétravail. Par exemple, un jour sur deux chez soi, un jour sur deux chez le client / chez l’employeur. Voilà ce que j’attend avec impatience😉

    Like

  2. toutou a fait🙂
    La partie “moitié moitié” est là pour garder un contact avec les gens. La partie communication doit rester tout de même au minimum humaine🙂

    Like

Insert nice comment here :) / Par ici les gentils commentaires :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s