Beware of the Galette / Teution à la Galette

In january I switched from an office with no more than 35 employees, to one with something over a hundred employees. Of course, budgets allowed to the Social Committee depends on how many people you have on site. Back in Toronto, it was pretty difficult to get approval for any decent budget pertaining to the company events we wanted to organize.

En janvier je suis passé d’un bureau avec pas plus de 35 personnes, à un avec quelque chose comme une centaine d’employés. Bien sûr, les budgets alloués aux Comités d’Entreprise dépendent du nombre de gens sur place. À Toronto, c’était assez difficile de se faire approuver un budget quelconque lié aux évènements d’entreprise que nous voulions organiser.

When I left for Canada, we were in the North of Paris, in an office with less than 50 employees, and with no Social Committee at all (French law says it’s mandatory if you have 50+ employees on one site for more than 6 months). When I came back, different entities had been grouped together on one same site, occupy two half-floors in a big business tower, and the hundred or so employees also meant that there is a significant Social Committee there.

Quand je suis parti pour le Canada, nous étions dans le Nord de Paris, dans un bureau de moins de 50 employés, sans Comité d’entreprise du tout (la loi français dit que c’est obligatoire si vous avez plus de 50 employés sur un site pendant plus de 6 mois). Quand je suis revenu, différentes entités avaient été regroupées sur un même site, occupant deux demi-étages dans une grosse tour d’affaires, et la centaine d’employés environ impliquait aussi un Comité d’Entreprise conséquent.

That’s how we were invited to the traditionnal “Galette” (Remember, I wrote about it last year), and could meet some of those people working in the same company, but who you never really get to know because you work on different things, on different floors. It was a nice touch from the company, really appreciated, especially since I got the bean (though I didn’t advertise it too much, I would have felt ridiculous with the little golden paper crown on me head for the rest of the day).

C’est ainsi que nous fûmes invité à la traditionnelle “galette” (Souvenez-vous, j’en avais parlé l’an dernier), et pouvions rencontrer certains de ces gens qui travaillent dans la même boîte, mais que vous ne prenez jamais vraiment le temps de connaître parce que vous bossez sur des domaines différents, à des étages différents. C’était une bonne attention de la boîte, fort appréciée, surtout que j’ai eu la fève (même si je l’ai pas crié sur tous les toits, j’aurais eu l’air ridicule avec la petite couronne en papier doré sur la tête pour le reste de la journée).

And while we were chitchatting amon colleagues, I don’t know how it came into the conversation, but suddenly one of my (male) colleagues told me: “you’re really fit, do you work out to get a body like that?” I almost spat out my bubbly beverage from the nose. Gotta be careful of the way my colleagues look at me…

Et pendant qu’on papotait entre collègues, je sais pas comment c’est venu dans la conversation, mais d’un coup un de mes collègues (masculins) me sort: “t’es vraiment athlétique, tu fais de la muscu pour avoir un corps pareil?” J’ai failli recracher mon breuvage à bulles par le nez. Va falloir faire attention à la manière dont les collègues me reluquent…

2 thoughts on “Beware of the Galette / Teution à la Galette

Insert nice comment here :) / Par ici les gentils commentaires :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s