Maudits français

“Maudits français” (lit. “accursed French”). That’s the nickname French people have been given by Québecers. When I came back from Czech Republic, I was flying a low cost company, and unfortunately, the flight was delayed by about an hour. Because the plane came late from its last flight, so it was a kind of domino-effect delay.

“Maudits français”. C’est le surnom donné aux français par les québécois. Quand je suis rentré de République Tchèque, je volais avec une compagnie low-cost, et malheureusement, le vol était retardé d’environ une heure. Parce que l’avion était en retard sur son vol précédent, donc ça faisait un retard avec effet domino.

It’s not the first time it happens, probably not the last. While waiting in line to board, even if the gates was still closed, I was standing in front of a French couple. And I don’t know if it’s because I’m not used to it anymore, or if the guy was really a whiner, but he made me want to turn around and tell him to STFU. Seriously. The guy was complaining, obviously, about anything that he could possibly think about. Including, but not limited to, the color of his passport! Apparently, he was jealous of the other countries’ nice passport colors, while supposedly the French passport seemed “caca d’oie” to him. For those who don’t know, “caca d’oie” means goose poop in French. And it’s a color between dirty yellowish and greenish. As far as I know, the color for a French passport is closer to Burgundy. But anyways, who is stupid (or bored) enough to complain about the color of his passport?

C’est pas la première fois que ça arrive, probablement pas la dernière. Alors que je faisais la queue pour embarquer, même si les portes étaient encore fermées, je me trouvais devant un couple de français. Et je sais pas si c’est que j’ai plus l’habitude, ou si le mec était vraiment un geignard, mais il m’a donné envie de me retourner et de lui dire de fermer son mutain de claquoir à beignets. Vraiment. Le mec se plaignait, évidemment, de tout ce à quoi il pouvait penser. Y compris, et pas seulement, de la couleur de son passeport! Apparemment, il était jaloux des couleurs des passeports des autres pays, tandis que le passeport français lui apparaissait “caca d’oie“. Caca d’oie, c’est entre le jaune sale et le verdâtre. Et autant que je sache, la couleur du passeport français se rapproche plutôt du bordeaux. Mais bon, qui est assez stupide (ou se fait suffisamment chier) pour se plaindre de la couleur de son passeport?

And then he started bitching about how the clerks at the gate were “not even looking in their direction”, while said clerks were talking to the ground staff guy, probably to enquire about the status of the plane. He then added that “they were not very welcoming, they look as if you’re bothering them in the middle of their nap”, and to top it off, when we finally got to board and the woman made her announcement, apologizing for the delay, and finishing with the usual “thanks for flying with us”, he blurted out a “it’s the first time, and also the last!”

Et après il s’est mis à pester sur les nanas à la porte qui “ne regardaient même pas dans sa direction”, tandis que lesdites employées parlaient au gars du personnel au sol, sûrement pour demander des nouvelles de l’avion. Il ajouta ensuite qu’elles n’étaient “pas accueillantes, on dirait qu’on les dérange en plein milieu de la sieste”, et pour couronner le tout, quand on a finalement embarqué et que la dame fit son annonce, s’excusant pour le retard, et terminant par le sempiternel “merci de voler avec nous”, il éructa un “c’est la première fois, et aussi la dernière!”

Is it because he was in Prague, and supposed he could whine and bitch all he wanted, the airport staff maybe wouldn’t get what he says, (obviously disregarding the fact that it would be pretty uncommon to have no other French people on a Prague-Paris), or is it just me, who spent too much time in a country where when you’re upset, you sigh, but you also learn to be patient?

Est-ce parce qu’il était à Prague, et se disait qu’il pouvait geindre et pester tout son saoûl, le personnel de l’aéroport ne comprendrait peut-être pas ses propos, (dédaignant de toute évidence le fait qu’il serait plutôt rare de ne pas avoir d’autres français sur un Prague-Paris), ou est-ce juste moi, qui ai passé trop de temps dans un pays où quand on est énervé, on soupire, mais on apprend aussi la patience?

It’s a low cost company. He’s paying a cheap ticket, with all the risks of unreliability that it includes. Whining would only be acceptable if he was flying with a big airline, where incidents would happen regardless of the 400€ that he may have spent on the tickets. And if there’s one thing that you learn, when flying in Canada, it’s patience. Seriously. During a harsh winter, plane delays are common practice. They’re very well organized to cope with bad and icy weather conditions. But it comes at the cost of delays, because deicing the plane can take some time. I don’t care being delayed because they are making sure the plane is safe to fly. And people put up with it. Because whining won’t get them anywhere. Patience will. They’ll get to their destination, eventually. And if they suffer a chain-delay at every transfer they get, they will still not say anything in the airport. They’ll wait until they are with friends, and family, and tell them how awful the trip was. They won’t bother other people in the airport just because they’re pissed.

C’est une compagnie low-cost. Il paye des billets pas chers, avec les risques de non fiabilité que ça implique. Geindre ne serait acceptable que s’il volait avec une grosse compagnie, où des incidents se produiraient nonobstant les 400€ qu’il aurait déboursé pour ses billets. Et s’il y a une chose qu’on apprend, quand on vole au Canada, c’est la patience. Sérieusement. Pendant un hiver rude, les retards sont monnaie courante. Ils sont très bien organizés pour faire face au mauvais temps et au verglas. Mais ça vient au prix de retards, car dégivrer un appareil ça prend du temps. Je m’en fous d’être retarder parce qu’ils vérifient que l’avion est sûr pour le vol. Et les gens s’y font. Parce que pleurnicher les mènera nulle part. La patience, si. Ils arriveront à bon port, tôt ou tard. Et s’ils se mangent une chaîne de retards à chaque correspondance, ils ne diront toujours rien dans l’aéroport. Ils attendront d’être entre amis, ou en famille, et leur diront à quel point le voyage était terrible. Ils ne dérangeront pas les autres clients de l’aéroport juste parce qu’ils l’ont mauvaise.

If only I still had batteries in my digital media player…

Si seulement il restait des piles dans mon baladeur numérique…

6 thoughts on “Maudits français

  1. C’est drôle que tu poste ça aujourd’hui. Je me demandais justement ce que tu aurais pensé d’un français qui a causé une certaine comotion sur un blog que je lis. Je lui ai remis ça (pas plus brillant remarque) mais je ne tolère que peu les insultes!… t’as un email où on peut de joindre?

    Like

  2. J-F l’Internaute, ouais ouais, j’t’envoie ça😉. Je réagis pareil avec tout le monde. Un con est un con, s’il m’énerve, il m’énerve, sans discrimination sur la nationalité😀

    Like

  3. oh ça m’était arrivé ça à l’aéroport de Milan, et le gars s’énervait sur la petite hotesse qui n’y pouvait rien et j’avais trop honte!! et c’est de là que l’on tient notre réputation de râleur…(enfin c’est plus que raleur!). Heureusement qu’on n’est pas tous comme ça et qu’il y a des gentils français aidant les touristes perdus dans le RER! :p

    Like

Insert nice comment here :) / Par ici les gentils commentaires :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s