Secret admirers / Admirateurs cachés

This year, in the office, I discovered a tradition that we don’t have in France (yet?). It’s called Secret Santas. Two weeks ago, we would pick the name of a coworker in a box. We would have one week to get to know these people better, and one week to surreptitiously drop a small personalized present on that person’s desk. At the end of the two weeks, the Secret Admirers Santas would be revealed. I know, it’s not nice to commit identity theft and make ourselves all Santa Clausy.

Cette année, au boulot, j’ai découvert une tradition qu’on n’a pas (encore?) en France. C’est les Père Noëls mystères (traduction approximative par votre serviteur). Deux semaines plus tôt, on tire au sort le nom d’un collègue dans une boîboîte. On a une semaine pour apprendre à mieux les connaîtres, et une semaine pour larguer discrétos un petit cadeau personnalisé sur le bureau de la personne en question. À la fin des semaines, les Admirateurs Père Noëls mystères sont révélés. Je sais, c’est mal de faire du vol d’identité pour se faire tout Père Noëlesques.

It’s true that it is a good thing to get to know your colleagues better. This office is the quietest office I’ve ever worked in. Seriously. During the day, you can hear the clicking sounds coming from the next cubicle. And people know each other pretty well, among their own teams. So if you picked someone you don’t know or work with, then it would be pretty difficult to learn more about your secret buddy without being discovered. Fortunately for me, I knew my buddy. So I didn’t have to talk to him in order to know what he would be into. Especially since we constantly tease each other whenever we run into another, so me being friendly with him would arise suspicion.

C’est vrai que c’est un bon truc pour mieux connaître ses collègues. Ce bureau est le plus silencieux dans lequel il m’ait été donné de travailler. Sérieusement. Pendant la journée, on entend les clics de souris du cube d’à côté. Et les gens se connaissent pas trop mal, au sein de leur propre équipe. Donc si vous tirez quelqu’un que vous ne connaissez pas ou avec qui vous ne travaillez pas, ça devient difficile d’en apprendre plus sur votre pote mystère sans vous faire griller. Heureusement pour moi, je connaissais mon pote. Donc pas besoin d’aller lui parler pour savoir ce qui lui plait. Surtout qu’on se charrie constamment quand on se croise, donc si je devenais mielleux ça serait louche.

Oddly enough, nobody came to talk to me. I guessed from that that my secret buddy knew some things about me. It was pretty easy, since I probably am the loudest guy in the office. Go figure. Maybe because I need my workplace to be lively and animated. That’s why I agreed to join the social committee after all.

Étrangement, personne n’est venu me parler. J’en ai déduit que mon pote mystère me connaissait un brin. C’est assez facile, vu que je suis probablement le plus bruyant du bureau. Allez savoir. Peut-être parce que j’ai besoin de sentir que mon lieu de travail est vivant et animé. C’est pour ça que j’ai accepté de faire partie du Comité d’Entreprise après tout.

We had instructions, in terms of spending, saying the recommended budget is $1-$4. That’s pretty much calling for dollarama presents :p. Apparently, years ago, when they did that, some people spent 20$ for their gift, and got something that was not worth more than 5 bucks. So they were pretty pissed, and actually complained. But I don’t know, it sounds cheap to complain about the face value of a gift, don’t you think? Doesn’t the saying go “it’s the thought that counts”? In my opinion, it would be stupid to complain. If you get a cheap, non personalized gift, it just means your secret buddy was a cheap bloke who doesn’t give a shit about you. So what? Lesson learned. Oh well. I knew perfectly well that the present could be cheap. I would only be disappointed if it was not the teeniest bit personal, but that’s all. And as for myself, if it’s for a colleague that I enjoy working with, or interacting with in the office, then I won’t hesitate to spend a little more than $4 if what I had in mind for him or her is a bit more expensive.

On avait des instructions, niveau dépenses, disant que le budget recommandé est de 1 à 4 dollars. Ça sous-entend pas mal des cadeaux du dollarama :p. Apparemment, il y a quelques années, quand ils ont organisé ça, certains ont dépensé 20$ pour leur cadeau, et ont reçu quelque chose qui ne valait pas 5$. Donc ils étaient plutôt véners, et se sont plaints. Mais je sais pas, ça me semble radin de se plaindre du prix nominal d’un cadeau, non? Ne dit-on pas “c’est l’intention qui compte”? À mon avis, ce serait idiot de se plaindre. Si vous recevez un cadeau pas cher, pas personnel pour deux sous, ça veut juste dire que votre pote mystère est un gugusse radin qui se contrefout de vous. Et alors? Je le note, et je m’en félicite. Bah. Je savais parfaitement que le cadeau pouvait être très bon marché. Je serais juste déçu si c’était pas du tout personalisé, mais c’est tout. Et pour moi, si c’est un collègue avec qui j’apprécie de travailler ou du moins d’interagir au boulot, alors je n’hésiterai pas à dépenser un peu plus de 4$ si ce que j’avais en tête pour lui ou elle est un peu plus cher.

10 thoughts on “Secret admirers / Admirateurs cachés

  1. J’arrive ici quasi accidentellement… probablement à cause du « / » dans le titre, qui dû provoquer l’inclusion de mon post dans vos «possibly related posts»!

    Mais comme il n’y a pas de coïncidence (ou alors, si?), je suis bien heureuse d’avoir découvert votre blogue.

    Votre perspective de Français-à-Toronto est intéressante. Le mien de développeur français habite avec moi, à Montréal.😉

    Bravo également pour votre effort de traduction! Pour ma part, je ne suis pas aussi généreuse: j’alterne entre le français et l’anglais.

    J’espère que les cadeaux auront été appréciés de part et d’autre!

    J.

    Like

  2. I have to confess I don’t like those things…I find it horrid to come up with something that the person would really like in that price range. I cannot imagine complaining about a gift – ever. It is SO rude.

    Like

  3. Je sais bien que c’est la pensée qui compte, mais ça fait quand même ch**r de se casser la tête à trouver quelque chose de chouette et de soi-même se retrouver avec un cadeau dont on sait que l’autre ne s’est pas trop forcé… En même temps, je ne serais pas du genre à aller me plaindre si le cadeau reçu était décevant. D’une certaine façon, des petits cossins à 1$-4$, c’est peut être mieux après tout… Ça peut être un bon ptit cadeau gag qui fera rire toute la galerie.

    Like

  4. eternalwriter, bienvenue par ici, en tout cas. En effet, l’aspect bilingue est un effort que je tiens à faire, ne serait-ce que parce que mon lectorat est international, et que certains ne parlent qu’une langue sur deux…

    Like

  5. Fabulous Fabs, en même temps, celui qui t’offre quelque chose n’est pas forcément celui à qui tu offres. Puisque les chances que je tire au sort le nom d’une personne et que cette même personne tire mon nom sont assez faibles. Et ouais, un petit cossin rigolo, ça peut être sympa😉

    Like

  6. On faisait ça à l’école, en Suisse. Ca s’appelait les “wichtels.” Heureusement, il n’y avait pas de limite de prix, mais bon, on était au lycée, alors on n’avait pas des masses de sous de toutes les manières, mais c’était sympa🙂 Kesta reçu??

    Like

Insert nice comment here :) / Par ici les gentils commentaires :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s