Dying for an iPod / Mourir (d’envie) pour un iPod

I read the other day in the Globe and Mail (again. It’s because they were free in the airport lounge, so for once, I get to look serious with the big newspapers that are taller than me head) about a boy who got killed over an iPod in a bus. Not his iPod, it was his girlfriend’s. And the irony? The attacker had his own iPod.

J’ai lu l’autre jour dans le Globe and Mail (encore. C’est parce que c’est gratos dans le salon de l’aéroport, donc pour une fois, j’peux avoir l’air sérieux avec les gros journaux qu’sont plus grands qu’min tête) à propos d’un jeune homme qui s’est fait tuer pour un iPod dans un bus. Pas le sien, celui de sa petite amie. Et l’ironie? L’agresseur avait son propre iPod.

The tragedy spawned several articles on the topic. Talking about how those were very easily mugged. And also very easy to find on school grounds, for a discounted price (below $30). This phenomenom, visible all across North America (I suspect it can also be seen in other parts of the world, but eh. It’s Canada. Don’t cross the ocean, talk only about the big neighbour), even has a name: iCrime.

Le drame engendra de nombreux articles sur le sujet. Parlant de comment ces derniers étaient très facilement rackettés. Et aussi très aisément disponibles en cours d’écoles, pour un prix défiant toute concurrence (moins de 30$). Ce phénomène, visible à travers toute l’Amérique du Nord (je soupçonne que ça puisse aussi se constater dans d’autres régions du monde, mais bon. C’est l’Canada. Traverse pas l’océan, ne parle que du gros voisin), a même un nom: iCrime.

One could read some advice from the Toronto Police, asking people not to flash their iPods and other iProducts/smartphones/cool & shiny gizmos, as well as replace the typical white ‘mug me’ earphones with generic unrecognizable earphones. Seemed to me that those guys were stating the obvious. Of course, flashing any kind of bling will draw attention *anywhere*, and thus, make a potential target out of you.

On pouvait lire des conseils de la Police de Toronto, demandant aux gens de ne pas mettre leurs iPods et autres iProduits/smartphones/bidules branchouilles et glamour trop en évidence, et aussi de remplacer les écouteurs blancs “choure-moi” typiques par des écouteurs génériques non reconnaissables. Pour moi, ces gens-là enfonçaient des portes ouvertes. Bien sûr, mettre en valeur tout type de bling attirera l’attention *où que ce soit*, et donc, fera de vous une cible potentielle.

But most of the kids wouldn’t follow the Police’s advice. Why? Because an iPod is a sign of social standing. Pretty much like how Canadians and Americans alike need to have a big and spotless car, taking pride in owning and riding impressive shiny gas-guzzlers. The implied law in schools being “If you don’t have an iSumthin, you’re just a nobody”. Pretty much like when I was in school, you had to wear the latest brands of clothes to be integrated in “the group of cool people”. I can’t say this is bullshit, even though looking back, I think it is. I can’t say I don’t understand, because I do. I was part of the people who didn’t have those “cool brand clothes” and were left in the corner, the kind that you only talk to when you don’t understand the Maths or Physics assignment. Not that my parents weren’t able to afford one or two fashion items if I asked for it. Just that I knew they were more expensive, and that comfortable unbranded clothes wouldn’t kill me, so I didn’t want them to make unnecessary expenses just for childish reasons. I therefore never asked for any of these. My bad temper already gave them hard enough a time😀.

Mais la plupart des gamins ne suivent pas les conseils de la Police. Pourquoi? Parce qu’un iPod c’est un signe de statut social. Un peu comme Canadiens et Américains réunis ont tous besoin d’une grosse voiture immaculée, tous fiers de conduire un impressionant et rutilant char qui tète comme un veau. La loi de la cour d’école disant “Si t’as pas un iMachin, t’es personne”. Un peu comme quand j’étais à l’école, qu’il fallait porter les derniers vêtements de marque pour être intégré au “groupe des gens cool”. Je peux pas dire que c’est n’importe quoi, même si en regardant en arrière, je pense que ça l’est. Je peux pas dire que je comprends pas, parce que justement, je comprends. Je faisais partie de ceux qui n’avaient pas ces “vêtements de marque branchés” et étaient rejeté, le genre à qui on n’adresse la parole que quand on n’a pas compris le devoir de Physique ou de Maths. C’est pas que mes parents auraient pas pu m’acheter une ou deux bricoles à la mode si je le leur avais demandé. C’est juste que je savais que ça coûtait plus cher, et que des vêtements confortables de chez ‘tcht tcht pas de marque’ n’allaient pas me tuer, donc je voulais pas qu’ils fassent de dépenses inutiles pour des raisons puériles. Je n’ai donc jamais demandé ce genre de choses. Mon sale caractère leur a déjà donné suffisamment de fil à retordre😀.

True, now, I’ve got a media player. For me, it’s like, wonderful. It is cross-platform compatible, works like a charm with my beloved GNU/Linux. It has Ogg/Vorbis support on top of MP3 support. The drawback? It can’t read content with DRM. I’d say I don’t care, DRMs are evil, and I wouldn’t buy anything with them in the first place. Oh, and it only has 1GB capacity. 3 years ago it was not that bad😉. But nowadays, it looks like an old thing that’s worth nothing on the market. Well, then, that’s perfect for daily use on the commute. Even if someone tried to mug me, they’d forget about it as soon as I show them it’s an old non-apple MP3 player with only 1GB of memory. And for me, that’s still plenty, can hold many a symphony in there.

C’est vrai, aujourd’hui, j’ai un lecteur multimédia. Pour moi, c’est genre, merveilleux. Il est multi-plateforme, se porte comme un charme avec mon GNU/Linux adoré. Ça supporte le Ogg/Vorbis en plus du support MP3. L’inconvénient? Ça ne lit pas le contenu avec des DRMs. Je dirais bien que j’m’in fous, les DRMs c’est le mal, et pour rien au monde je n’achèterais de conetenu avec des DRMs dedans en premier lieu. Oh, et il n’a qu’1Go de mémoire. Il y a 3 ans c’était pas si mal😉. Mais de nos jours, on dirait un vieux truc qui ne vaut pas grand chose sur le marché. Eh ben, dans ce cas, c’est parfait pour un usage quotidien dans les transports. Même si on tente de me braquer, ils vont lâcher l’affaire quand je leur montrerai que c’est un vieux lecteur MP3 pas de chez Apple avec juste 1Go de mémoire. Et pour moi, c’est largement assez, on peut y mettre plein de symphonies dedans.

If there was only one message I could get through kids out there who think iPods are everything: “I was there not so long ago. And believe me, this gizmo’s not so important. What matters is what’s in your brain, cos’ as soon as you graduate, it’s not your iThingie that’ll get you a job befitting of your abilities”.

S’il n’y avait qu’un message que je pouvais faire passer aux minots ici qui pensent que les iPods c’est primordial: “J’ai vécu ça y a pas si longtemps que ça. Et croyez-moi, ce bidule n’est pas si important. Ce qui compte, c’est ce qu’il y a dans vos caboches, parce que dès que vous serez diplômés, c’est pas votre iChose qui vous décrochera un travail à la hauteur de vos compétences”.

4 thoughts on “Dying for an iPod / Mourir (d’envie) pour un iPod

Insert nice comment here :) / Par ici les gentils commentaires :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s