Walking on the head / Marcher sur la tête

Not trying to brag, there, but one sign that you are at an advance level in a foreign language is when you are in a situation where your patience is tried, and very colorful expressions come to mind.

J’veux pas m’la péter, là, mais un signe que vous avez atteint un bon niveau dans une langue étrangère c’est quand vous vous retrouvez dans une situation où votre patience est mise à rude épreuve, et que des expressions très colorées vous passent par la tête.

To put things simply, I am a developer. My job is to develop things. I think, design, and create software, in the happy world of software development, with all my happy fellow developer teammates. And in a big organization, with thousands of employees, you have to separate the tasks correctly. For instance, the people from the Research & Development team will do… erm… Research & Development. One can safely assume that the people from the Installation & Delivery Team will… lemme take a guess there… Install & Deliver whatever we develop. Knowing that our products can be complex, we would need the Documentation Team to work with the R&D Team, so that we come up with documents that the Installation Team can use, wouldn’t we?

Pour faire simple, je suis un développeur. Mon travail, c’est de développer des choses. Je pense, conçois, et crée des logiciels, dans le joyeux monde du développement logiciel, avec tous mes joyeux compères dévelopeurs de mon équipe jolie. Et dans une grosse société, avec des milliers d’employés, il faut répartir les tâches correctement. Par exemple, les gens de l’équipe Recherche & Développement vont faire… euh… de la Recherche & du Développement. On peut supposer que les gens de l’équipe Installation & Livraison vont… laissez moi deviner… Installer et Livrer ce qu’on développe. Sachant que nos produits peuvent être compliqués, il faudrait que l’équipe Documentation travaille avec la R&D, pour qu’on fournisse des documents que l’équipe Installation peut utiliser, pas vrai?

I’m itching to bitch. Real hard. But I won’t do it. Cos’ I’m a nice guy. Nice guys don’t bitch. And anyways, my short experience has told me that it was pointless to blame anyone, you go nowhere by focusing on who’s messed things up, rather than fixing them. But here’s some general advice:

J’ai les phalanges qui m’démangent. Vraiment fort. Mais je vais pas l’faire. Passke ze suis un zentil. Les zentils ne filent pas de baffes. Et de toute façon, ma courte expérience m’a appris qu’il était inutile de reprocher quoi que ce soit à quelqu’un, ça ne mène à rien de concentrer son attention sur qui a foutu le boxon, plutôt que de réparer l’bouzin. Mais voici quelques conseils :

  1. Having a product that requires 26 steps to install: BAD (OK, potentially my bad a little bit)
  2. Writing a document that explains those 26 steps, step by step, plus the 10 steps that need to be done *before* even starting the installation: GOOD
  3. Putting up a one-page checklist of all these 36 steps, with room for a name and completion date: GOOD
  4. Setting up a meeting between all the actors to make sure everyone understood what we’re about to do: GOOD
  5. Having the customer join one of these meetings: RISKY
  6. Asking questions that show you haven’t even read the introduction of said installation document before the meeting, when it was sent to you more than three weeks before: BAD
  7. Insulting the members of the Installation Team right in front of the Customer: REALLY BAD.
  1. Avoir un produit qui s’installe en 26 étapes, C’EST MAL (OK, celle-là, c’est p’têt’ un peu ma faute)
  2. Écrire un document qui explique ces 26 étapes, pas à pas, avec en prime les 10 étapes qu’il faut faire *avant* de commencer l’installation, C’EST BIEN
  3. Rajouter une liste des 36 étapes, avec de la place pour un nom et une date d’exécution, C’EST BIEN
  4. Organiser une réunion entre tous les protagonistes pour s’assurer que tout le monde a bien pigé ce qu’il faut faire, C’EST BIEN
  5. Inviter le client à une de ces réunions: C’EST RISQUÉ EN TABAROUETTE
  6. Poser des questions qui prouvent que t’as même pas lu l’introduction dudit document d’installation avant le début de la réunion, alors qu’on te l’a filé au moins trois semaines à l’avance, C’EST MAL
  7. Insulter les membres de l’équipe Installation devant le Client, C’EST TRÈS MAL.

Agreed, I could be partially to blame for 1., even for the fact that I didn’t find the time to make things simpler before we release our product. But I wrote 2. and 3. to make up for it. Now, now, when people ask me if a step-by-step installation document exists, and those people are the one for whom I wrote it in the first place, and also the first ones to have received it when I finished it a month ago or so, I was on the verge of going 7. Though I refrained from it, since the customer was on the line as well. But as I was listening to them, hesitating between laughing and crying, many many many colorful expressions went through my head. I didn’t go postal, though I thought we were walking on the head, there… Good thing I didn’t have any caffeine intake beforehand. When I left the office, I got myself a Chamomille… Need I say that I am longing for the upcoming long week-end?

D’accord, je veux bien être partiellement coupable pour le 1., ne serait-ce que pour le fait que je n’ai pas eu le temps de simplifier les choses avant de livrer notre produit. Mais j’ai écrit 2. et 3. pour compenser. Maintenant, maintenant, quand des gens me demandent si un document d’installation pas à pas existe, et que ces gens sont ceux pour qui je l’ai écrit en premier lieu, et aussi les premiers à l’avoir reçu quand je l’ai fini il y a un bon mois de cela, j’étais à deux doigts de faire un 7. Quoique je me suis retenu, vu que le client était sur la ligne aussi. Mais alors que je les écoutais, ne sachant s’il fallait rire ou pleurer, plein plein plein d’expressions colorées me sont passées par la tête. Je n’ai pas pété un boulon, quoique j’ai eu l’impression qu’on marchait sur la tête, là… Heureusement que je n’ai eu aucun apport en caféine au préalable. Quand je suis sorti du bureau, j’me suis pris une Camomille… Est-il nécessaire de préciser que j’attends avec impatience le week-end prolongé qui approche?

Hello Mr. Duckie

8 thoughts on “Walking on the head / Marcher sur la tête

  1. Souvenirs souvenirs… ça me fait penser à mon projet précédent. Un client qui râle parce que tel bug, dont la correction est livrée, est reproduit exactement à l’identique. Et après recherche il s’avérait que les installeurs avaient négligé de faire l’étape en gros en gras en rouge du document d’installation “Rebooter l’appli”. Forcément il y avait une et une seule étape un peu “exotique” (pour la plupart des composants de ce projet, nul besoin de rebooter l’appli), et ils l’omettaient.

    Like

  2. C’est pire quand le client de paye pour faire la doc et qu’il ne prend pas le temps de la lire avant de te passer un coup de telephone le vendredi soir a 17h….grrrr

    Like

Insert nice comment here :) / Par ici les gentils commentaires :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s