Just for the hat, really / Juste pour le chapeau, sérieux

You guys probably know it already, but I have as much national pride as an oyster. Not that I don’t like my country, I just don’t feel I am a part of it. So when today is July 14th, French National Day, your dearly beloved padawan (and if I’m not your dearly beloved, I should. It’s my blog, after all :D) didn’t flash blue-white-red clothes at work. Neither did I sport a France flag anywhere, on my balcony, or on my imaginary car (that’s a 0 carbon footprint car). I didn’t even look for events organized by the french embassy.Vous le savez probablement déjà, mais j’ai à peu près autant de fierté nationale qu’une huitre. Non pas que je n’aime pas mon pays, j’ai juste pas l’impression d’en faire partie. Donc aujourd’hui 14 juillet, Fête Nationale française, votre cher padawan adoré (et si je ne vous suis pas cher et adoré, je devrais. C’est mon blog, après tout :D) n’a pas fait péter les vêtements bleu-blanc-rouge au boulot. Je n’ai affiché de drapeau français nulle part non plus, que ce soit sur mon balcon, ou sur ma voiture imaginaire (c’est une voiture 0 émissions). Je n’ai même pas regardé ce qui était organisé par l’ambassade de France.

But I read this entry by Dr. CaSo that reminded me of something that greatly impacted my future career, back when I was a little and naive innocent child.Mais j’ai lu ce billet de Dr. CaSo qui m’a rappelé quelque chose qui a grandement influé sur ma carrière à venir, du temps où j’étais un petit garçon naïf et innocent.

I could read before first grade. I was reading classics, in terms of comic books, not only french-belgian classics, but Mickey Mouse as well. I was what you would call a bookworm. When others were playing marbles, I was swallowing book after book of the “Jojo Lapin” series (something probably alien to my english-speaking readership, but the biggest competitor of Noddy at the time, and much better in my opinion).

Je savais lire avant le CP. Je lisais des classiques en termes de BDs, pas seulement des classiques franco-belges, mais des Mickeys aussi. J’étais ce qu’on peut appeler un rat de bibliothèque. Alors que d’autres jouaient au billes, j’avalais bouquin après bouquin, dans la catégorie “Jojo Lapin” (que mon lectorat anglais ne connaît probablement pas, mais le plus grand concurrent de Oui-Oui à l’époque, et bien mieux à mon goût).

In the Tintin universe, I always had a thing for Professur Calculus. And in the Disney universe, my favorite character was Gyro Gearloose, by far. I liked his inventions so much that my dream job as a kid was to be an inventor.

Dans l’univers de Tintin, j’ai toujours eu un faible pour le Professeur Tournesol. Et du côté de Disney, mon personnage préféré était Géo Trouvetou, de loin. J’aimais tant ses inventions que mon rêve d’enfant était de devenir inventeur.

What does it have to do with the 14th of July in France? I’m getting there. Back when I was perhaps 10 or 11, I was watching the 14th of July parade on TV, and noticed, in the group of soldiers, some with a nice uniform and a nice hat. I asked my father who they were, and what they were doing. Those where the graduates from Polytechnique, the most prestigious engineering school in France. I asked:

Le rapport avec la choucroute? enfin, avec le 14 juillet en France? J’y viens, j’y viens. Alors que j’avais 10 ou 11 ans, je regardais la parade du 14 juillet à la télé, et remarquai, au milieu des soldats, un groupe avec un bel uniforme, et un joli chapeau. Je demandai à mon père qui ils étaient, et ce qu’ils faisaient. C’était les diplômés de Polytechnique, la plus prestigieuse école d’ingénieurs de France. Je demandai:

– Is it good?
– Yes, yes, it’s very good
– But what kind of job do you have when you get out of there?
– Any job you want.
– Can you be an inventor, like Gyro Gearloose?
– Yes, you can. Often you will be an engineer, it’s almost the same.
– Then I want to go to that school, later!

– Est-ce que c’est bien?
– Oui-oui, c’est très bien
– Mais quel genre de travail on a quand on en sort?
– Le travail que tu veux.
– Est-ce qu’on peut être un inventeur, comme Géo Trouvetou?
– Oui, tu peux. Souvent, tu deviens un ingénieur, c’est presque pareil.
– Alors je veux aller dans cette école-là, plus tard!

And as a matter of fact, I ended up, after High School, taking those two years of advanced maths and physics, sprinkled with psychologic pressure often leading to nervous breakdowns and early drop-outs, in order to prepare me for an engineering school. By the time I got there, of course, I knew that Polytechnique was way out of my league (though I still tried the entrance exam, for the sake of my old childhood dream), but I still wanted to become an engineer. Landed in another engineering school, specialized myself in computer science, and am now a software engineer (actual title may change overtime, but that’s basically what’s written on my diploma).

Et comme de par hasard, je me suis retrouvé, après le lycée, à faire ces deux années de prépa maths sup maths spé, saupoudré de pression psychologique menant souvent à des dépressions nerveuses et des abandons prématurés, afin de me préparer à une école d’ingénieurs. À ce moment là, bien sûr, je savais Polytechnique complètement hors de ma portée (quoique j’ai tout de même tenté le concours d’entrée, en l’honneur de mon vieux rêve d’enfant), mais je voulais toujours devenir un ingénieur. J’atterris dans une autre école d’ingénieurs, me spécialise en informatique, et suis maintenant un ingénieur logiciel (le titre exact change au cours du temps, mais c’est à la base ce que dit mon diplôme).

In a way, I succeeded in becoming an inventor. A virtual one, inventing software. It’s like playing Legos, but with keywords instead of colored bricks. And it was all just for the hat, really… just for the hat…

D’un certain côté, j’ai réussi à devenir un inventeur. Un virtuel, qui invente des logiciels. C’est comme jouer aux P’tits Lego, mais avec des mots-clefs au lieu de briques de couleur. Et tout ça juste pour le chapeau, sérieux… juste pour le chapeau…

12 thoughts on “Just for the hat, really / Juste pour le chapeau, sérieux

  1. 😀
    J’aime bien cette histoire. Certains rêves d’enfants se concrétisent alors qu’on en perd de vue la raison principale, souvent anodine, de notre choix.

    De toute façon, plus jeune, moi je voulais creuser des puits artésiens. Pour le camion rouge.

    Like

  2. Circé, peut-être que j’ai toujours cette âme d’enfant. Après tout, je joue aux P’tits Légos virtuels à longueur de journée😀.

    Par contre, je vois pas le rapport, avec le camion rouge?

    Like

  3. Je lisais Jojo Lapin avant d’être en primaire moi aussi =D et tous les panneaux qui entraient dans mon champ de vision, ce qui saoulait un peu mes parents ^^.
    Mais en tout cas c’est une bien belle histoire, moi je jouais à la bibliothécaire quand j’étais petite, et finalement après tout ce bazar à la fac, je vais ptet y arriver (en ayant perdu 3 ans et mes bonnes relations avec mes parents mais bon ça peut revenir, j’espère lol).

    Like

  4. Hihi, c’était pas clair, mes affaires…
    pour creuser des puits, il faut une foreuse : un immense camion (parfois de couleur rouge pompier).

    En fait, j’en avais rien à faire de creuser des puits, je voulais le camion !

    Like

  5. Circé, ah d’accord! Je pensais qu’il y avait une référence particulière, une pub, des livres d’enfants, tout ça…

    Like

  6. Aïe! Oui-Oui… je n’avais pas besoin de me souvenir de ça!!!😉

    J’ai vécu semblable. À 7 ans, il y avait ce monsieur qui réparait la télé qui a sorti de l’appareil un étrange panneau vert avec de petites pièces collées dessus. Je venais de voir un premier assemblage électronique… je croyais que c’était comme une carte géographique.

    Étrangement, aujourd’hui, j’écris des instructions pour les assembler et j’ai même dessiné des circuits imprimés quand j’ai commencé dans le domaine…

    J’imagine qu’on choisis parfois très jeune ce que l’on veut faire dans la vie.

    Like

  7. Ghost!, désolé pour la réminiscence littéraire😀. Je trouve ça fascinant, comment pour certains on a des rêves d’enfants, et on s’y tient (ou presque), d’autres perdent ces rêves et trouvent d’autres aspirations, d’autres motivations, et malheureusement certains sont perdus tout au long de leur vie, ne sachant que faire😦

    Like

Insert nice comment here :) / Par ici les gentils commentaires :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s