Café-blogs III, Debriefing

As I promised, here’s my report on this third edition of the Café-blogs. Which was my first, actually. About the address, first. I had troubles finding it, and the place, inside the building, wasn’t really obvious. I heard voices, at some point, and that’s how I found out the place😉. But I’m sure that as it gains in acknowledgement, there’ll be little signs showing the way🙂.Comme promis, voici mon compte-rendu de cette troisième édition du Café-blogs. Qui était mon premier, en fait. D’abord, à propos de l’adresse. J’ai eu du mal à trouver, et le local, à l’intérieur du bâtiment, n’était pas vraiment évident. J’ai entendu des voix, à un moment, et c’est comme ça que j’ai trouvé l’endroit😉. Mais je suis sûr qu’au fur et à mesure que ça gagnera en popularité, il y aura des petites affiches pour montrer le chemin🙂.

I had to read three texts, as I was saying. They were all different in style, which was an interesting exercise for me. “Dans ma tête [fr]”, by le papillon bleu, was a refreshing and simple little poem, a bit childlike, and I enjoyed reading it. “À la mer”, by khaotik-soul, was a poem written on a more serious note, following the original theme of “mère” (mother, in french), and any homophone. A somewhat sad, but probably liberating message in a bottle. The third and final text I had to read was the one that unsettled me most. It was the second part of two texts, by brijit, the organizer.

Je devais lire trois textes, comme je le disais. Ils étaient tous différents point de vue style, ce qui était un exercice intéressant pour moi. “Dans ma tête [fr]”, par le papillon bleu, était un simple et raffraîchissant petit poème, un peu enfantin, et j’ai aimé le lire. “À la mer“, par khaotik-soul, était un poème écrit sur une note plus sérieuse, suivant le thème original de la mère, et de ses homophones. Un message triste, quoi que probablement libérateur, jeté à la mer. Le troisième et dernier texte que j’avais à lire est celui qui m’a le plus dérangé. C’était la deuxième partie de deux textes, par brijit, l’organisatrice.

Both text were letters she wrote, the second one being the reply she imagined to the first one. I had to read “the reply that guy would/could have written”, the “Lettre à Brigitte”. Judging by the text, and knowing what she must have gone through, it takes guts to publicly write something about it. That’s one thing that unsettled me, and felt a bit awkward. It was something really private. The second thing is that to read it well, I had to play the part of an arrogant, pervert, cocky jerk. I knew it was a text that was very important to her, and that’s why I accepted to read it, and try it out. I tried to exaggerate all the bad aspects of that man who was supposedly writing the answer, half afraid that I might sound too convincing playing the part of someone I’m not. Luckily for me, the audience doesn’t judge the readers, nor does it judge the authors. So all is well that ends well😉.

Les deux textes étaient des lettres qu’elle avait écrites, la deuxième étant la réponse imaginée à la première. Je devais lire “la réponse que le gars aurait (pu) écrire”, la “Lettre à Brigitte“. À en juger par le texte, et sachant ce qu’elle a dû traverser, ça prend un sacré courage d’écrire à propos de ça. C’est une chose qui m’a dérangé, et était un peu embarrassant. C’est quelque chose de vraiment très personnel. La deuxième chose c’est que pour bien le lire, je devais jouer le rôle d’une enflure arrogante, perverte et qui se la joue. Je savais que c’était un texte très important pour elle, et c’est pour ça que j’ai accepté de le lire, et d’essayer. J’ai essayé d’exagérer tous les défauts de cette homme sensé écrire la réponse, craignant à moitié d’être un peu trop convaincant dans le rôle de quelqu’un que je ne suis pas. Heureusement pour moi, le public ne juge ni lecteurs ni auteurs. Donc tout est bien qui finit bien😉.

That’s for what I had to read, but what about my text? It was read by Poète Urbain (awesome composer and guitarist, by the way ;)), and made me realize how a text written by a french guy might have parts that are not 100% understandable by people from québec😉. His reaction to my text was “I’m glad that I didn’t really know about it before. As I was reading it, I thought I knew were it was going, but in the end, I realized that I’ve been played all along, and that was cool!”. For that reason, I will probably want to read my text next time. To try to better surprise everyone😉.

Voilà pour ce que j’avais à lire, mais qu’en est-il de mon texte? Il fut lut par Poète Urbain (superbe compositeur et guitariste, d’ailleurs ;)), et m’a fait réaliser comment un texte écrit par un français peut avoir des bouts pas 100% compréhensible par des québécois😉. Sa réaction à mon texte fut “Je suis content de ne pas en avoir entendu parler avant. En le lisant, je pensais voir où ça allait, mais à la fin, j’ai réalisé que je me suis fait mener tout du long, et c’était cool!”. Pour cette raison, j’aurai sûrement envie de lire moi-même mon texte la prochaine fois. Pour tenter de mieux surprendre tout le monde😉.

And what about the other texts? I tend to like light-hearted texts, like “L’amante ingrate”, by Eternal Chaos, “La première fois [fr]”, by Karla, both ghost’s texts, and Claudette’s hilarious “La vesse silencieuse entre les deux fesses [fr]”. All texts were good texts, I just happen to prefer those who end with a smile😉.

Et qu’en est-il des autres textes? J’ai tendance à aimer les textes plutôt légers, comme “L’amante ingrate“, par Eternal Chaos, “La première fois [fr]”, par Karla, les deux textes de ghost, et le désopilant “La vesse silencieuse entre les deux fesses [fr]” de Claudette. Tous les textes étaient bons, il se trouve juste que je préfère ceux qui se finissent sur un sourire😉.

It reminded me of how I liked to act, when I was in junior high. I never took acting classes. I never went that way in my studies. But when, as a child, I was entertaining my classmates, playing some scenes and acts of Molière, I was happy. Yesterday reminded me of those times. Of course, I was happy to meet all the long-time bloggers I never had the opportunity to meet before, as well as meeting new bloggers that will soon end up in my RSS reader😉

Ça m’a rappelé à quel point j’aimais jouer, quand j’étais au collège. J’ai jamais pris de cours de théatre. Je ne me suis jamais orienté par là pour mes études. Mais quand, étant enfant, j’amusais mes camarades, jouant des scènes et actes de Molière, j’étais heureux. Hier m’a rappelé cette époque. Bien sûre, j’étais heureux de rencontrer ces bloggers de longue date que je n’avais jamais eu l’occasion de rencontrer auparavant, ainsi que de rencontrer des nouveau bloggers qui vont bientôt finir dans mon lecteur RSS😉

The next one will be on June 1st. Will I go again? I’ll try.

Le prochain sera le premier juin. Vais-je y retourner? Je vais essayer.

9 thoughts on “Café-blogs III, Debriefing

  1. J’ai vraiment été content de faire ta connaissance ElPadawan. J’espère que tu viendras faire un autre tour à Montréal pour un autre Café Blogs.

    J’ai été impressionné par ta lecture de “Lettre à Brigitte” le personnage semblait très réel et j’ai vraiment senti une bonne préparation de ta part. Sans rien enlever aux autres lecteurs, je doute fort qu’on aurait pu faire mieux.

    J’ai été tenté de faire la lecture de ton texte mais comme j’en étais à ma première journée “devant public” j’ai décliné l’offre.

    À plus!

    Like

  2. Ghost!, tout le plaisir est pour moi🙂. On va tenter de renouveller l’expérience😉.

    Je m’étais contenté de réfléchir un peu au texte, j’étais loin de l’avoir appris par coeur😉. Et je ne suis pas un acteur professionnel, le “grand” de Karla aurait sûrement fait mieux😉.

    à bientôt😉

    Like

  3. Allo ! Elpa !

    Je t’ai entrevue, mais tu me sembles, un type …trés bien !
    …et coloré ! :-))))))

    J’étais assis a ta ‘gauche’ avec casquette !

    A+ amigos !

    Like

  4. J’ai tellement aimé te rencontrer…enfin! Et surtout rire avec toi! J’aime tellement rire…c’est juste que ca ne parait pas sur mon blogue!!! Je me laisse aller un peu ce temps-ci…!
    J’aimerais beaucoup te revoir c’est sur! Qui sait, peut-etre que je pourrai te refaire…sourire!

    Like

  5. Karla, c’est important de rire tous les jours🙂. Alors j’essaie de le propager autour de moi, ce rire😉. À bientôt🙂

    Like

  6. Wow, tout un billet, super beau compte rendu! Je prends des notes pour les petites affiches, c’est vrai que c’est pas si évident, merci de m’y avoir fait penser!

    Merci infiniment pour la lecture que tu as fais de mon texte, une chance que tu ne ressemble en rien à cet homme!!!😉

    Merci d’être venu, j’espère bien te revoir une prochaine fois!!! xx

    Like

Insert nice comment here :) / Par ici les gentils commentaires :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s