What’s your sin? / C’est quoi ton péché?

Considering how I finally got a taste of the Canadian Health System, I thought I’d explain a little how it works, and what you have to do when you settle down in Ontario…

Vu que j’ai finalement pu goûter aux joies du système de santé canadien, je me suis dit que je pourrais expliquer un peu comment ça marche, et ce qu’il faut faire quand on s’installe en Ontario…

When I arrived in Canada, and tried to open a bank account, or started to work, and pretty much anything official, I was told “What’s your Sin? What’s your Sin?”. What the? I’m not going to church! Why do you want to know if I’ve done something wrong? And after a blank and honest look of disbelief, I learnt that the equivalent of the French Social Security Number is called “Social Insurance Number”, or… SIN, in short😀. I felt pretty stupid, at the time.

Quand je suis arrivé au Canada, et ai essayé d’ouvrir un compte en banque, ou ai commencé à travailler, et en fait un peu n’importe quoi d’officiel, on me demandait “What’s your Sin? What’s your Sin?”. Dans ma tête, “sin = péché”. “C’est quoi ton péché?” Gné? Je vais pas à l’église, là! Pourquoi vous voulez savoir si j’ai fait quelque chose de mal? Après un regard vide et honnête d’incompréhension, j’ai appris que l’équivalent du Numéro de Sécu français au Canada s’appelle Numéro d’Assurance Sociale, ou NAS, au Québec, mais en Ontario ça se traduit par “Social Insurance Number”, ou bien… SIN, en abrégé😀. J’me suis senti plutôt idiot, sur le coup.

Oddly enough, the SIN is used for everything. When you open a bank account, when they run your credit history, when you start working, when you get mortgages and loans and credits… and for your health insurance, too, as well. I found it odd, because in France it is illegal for private companies to use it as an identification number. Because the last guy who did that used it to track down the Jews and send them to camps. I think you know who I’m talking about.

Étrangement, le SIN est utilisé pour tout. Quand on ouvre un compte en banque, quand ils examinent votre historique de crédit, quand vous commencez à travailler, quand vous prenez un prêt immobilier et des emprunts et des crédits… et pour l’assurance santé, aussi, bien sûr. J’ai trouvé ça bizarre, parce qu’en France c’est illégal pour une société privée d’utiliser le numéro de sécu comme numéro d’identification. Parce que le dernier bonhomme à l’avoir fait l’a fait pour débusquer les juifs et les envoyer en camp. Je pense que vous savez de qui je parle.

Anyways, I realized that I needed one of those. And as a matter of fact, everyone in Canada does. As a temporary worker, my SIN starts with a 9. To get one, it is easy, I just need some patience, a valid ID from my country of origin, and the official proof from the CIC that I am allowed to stay and work in Canada. Piece of cake.

Quoi qu’il en soit, j’ai réalisé qu’il m’en fallait un. Et en fait, tout le monde au Canada en a besoin. En tant que travailleur temporaire, mon SIN commence par un 9. Pour en avoir un, c’est facile. J’ai juste besoin de patience, d’une pièce d’identité valide de mon pays d’origine, et la preuve officielle du CIC que je suis autorisé à rester travailler au Canada. Fastoche.

All the information I needed was available, in both languages, on the Service Canada website. Including the addresses of the government centres where I could get it done. The closest to the office was the one on the Harbourfront. I went there on a brisk wednesday morning, there wasn’t anybody waiting. In less than 15 minutes, the very friendly clerk checked my documents, made me fill a little form, and gave me a receipt with my SIN, saying I would receive the final card by snail mail a few days later. And true enough, I received a few days later my little plastic card, with my name, birth date and SIN, including the expiry date, the exact day when my work permit will expire.

Toute l’information nécessaire était disponible, dans les deux langues, sur le site Service Canada. Y compris les addresses des centres gouvernementaux où je pouvais le faire faire. Le plus proche du bureau était celui sur le bord de lac. J’y suis allé un mercredi matin bien frais, il n’y avait personne qui attendait. En moins de 15 minutes, l’employée très aimable a vérifié mes documents, m’a fait remplir un petit formulaire, et m’a donné un reçu avec mon SIN, disant que je recevrai la carte définitive par la poste quelques jours plus tard. Et elle m’a pas menti, j’ai reçu quelques jours plus tard ma petite carte en plastique avec mon nom, date de naissance, et SIN, incluant la date d’expiration, le jour exact d’expiration de mon permis de travail.

SIN number

6 thoughts on “What’s your sin? / C’est quoi ton péché?

  1. You should not have to give your SIN number to potential employers, but once you start work they need it in order to put in the deductions for the pension and unemployment insurance and the tax man, etc…the bank? I don’t remember being asked…you don’t have to give it out to anyone but your employer, I thought….and gov’t agencies….

    Like

  2. C’est drôle mon SIN est le seul numéro administratif que je connaisse par coeur, le seul tatoué dans ma cervelle d’hybride!😉 Cette année, je fête mes 20 ans en Nouvelle France, me sens plus gros française…

    Like

  3. Etolane, et c’est impressionnant la quantité de numéros qu’on a à retenir, dans une vie… Enfin heureusement qu’il fait pas 12 chifffres, ce fichu NAS😉

    Like

  4. Mais c’est pas juste! Moi j’ai plus de carte vitale (equivalent de la carte SIN en france) depuis le mois de septembre parce que je suis redevenu étudiante! Et bah j’attend toujours qu’ils m’envoient les papiers pour la refaire!! J’ai bien déja appelé une fois on m’a dit qu’on me renverrait tout, mais j’ai rien reçu! Ces idiots ont encore du croire que c’etait juste le paiement pour l’année a venir et pas une réinscription!!!
    En attendant bah j’ai pas de carte, et si jamais je recevais un papier, bah vu la lenteur de l’administration en france, faudra bien 2 mois avant que je recoive la nouvelle carte! En attendant bah je me trimbale avec mon papier de secu et j’accumule les feuilles de maladie parce que je n’ai pas cette fichu carte a puce de carte vitale…

    Like

  5. Céline, l’équivalent de la carte vitale, c’est plutôt la carte OHIP. La carte SIN, y a juste le numéro dessus, et puis c’est tout.😉

    Et pour ma carte Vitale, j’ai eu de belles cafouilles, moi aussi. Quel pays de bras cassés, j’vous jure😀

    Like

Insert nice comment here :) / Par ici les gentils commentaires :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s