Back to School, almost / La rentrée, ou presque

Velké náměsti, Hradec Králové

When visiting a country you don’t know, you have several options. Some people will take a tour operator, have a guide who will show them the highlights of the main cities. Others will be adventurers, and explore by themselves, sometimes missing important things, but sometimes discovering some little gems along the way. And some people will be lucky enough to spend time with locals who will know the nice things you should see that are not always in the guides. That’s how I ended up in Hradec Králové, in Bohemia…

Quand vous visitez un pays inconnu, vous avez plusieurs possibilités. Certains prendront un agent de voyage, auront un guide leur montrant les principaux points des principales villes. D’autres seront des aventuriers, et exploreront d’eux-même, parfois ratant des bouts importants, mais découvrant parfois de petites merveilles en chemin. Et certains auront la chance de passer du temps avec des locaux qui connaissent les belles choses à voir qui ne sont pas toujours dans les guides. C’est ainsi que je me suis retrouvé à Hradec Králové, en Bohême…

Hradec is a small town, with a couple of universities, art galleries, and a couple of museums, including the Muzeum východních Čech (Museum of Eastern Bohemia), a national and cultural landmark, that has been built at the beginning of the 20th century. I don’t know you, but when greeted by two giant pairs of breasts statues, representing History and Industry, one feels compelled to enter and get a shot of culture.

Hradec est une petite ville, avec quelques universités, galeries d’art, et musées, dont le Muzeum východních Čech (Musée de l’Est de la Bohême), point d’interêt culturel national, datant du début du 20è siècle. Je sais pas vous, mais quand je suis accueilli par deux paires de seins géantes statues, représentant l’Histoire et l’Industrie, on se sent obligé d’entrer prendre sa dose de culture.

Museum of Eastern Bohemia, Hradec Králové

One of the temporary exhibits, there, was related to Czech schools at the beginning of the 19th century. They had reproduced classrooms, and everything, where you could eventually *try to* fit and see how school was, a long time ago, for them…

Une des expositions temporaires, à ce moment-là, était liée aux écoles tchèques au début du 19è. Ils avaient reproduit des salles de classes, et tout, où l’on pouvait éventuellement *tenter de* s’assoir et voir de quoi l’école avait l’air, il y a bien longtemps, pour eux…

Malinky student

Among the rooms reproduced, was a kind of cave of wonders, it was the director’s office… I don’t know you, but all these items togethers, I would gladly have disturbed classes so that I would be taken to this office…

Parmi les salles reconstituées, il y avait une sorte de caverne d’Ali-Baba, c’était le bureau du dirlo… Je sais pas vous, mais tous ces objets rassemblés, j’aurais volontiers perturbé les cours pour qu’on m’emmène dans ce bureau…

Director's office, 19th century school in Czech RepublicDirector's office, 19th century school in Czech Republic

And of course, encased were many items from a pupil’s daily life, classroom material, most of them being generous donations by individuals. I was a weird kid (I know, I am a weird grown-up, now…). I liked going to school. Mainly because I found it easy. Sometimes I found it boring, when it was too easy. And even though my writing was not perfect, I liked writing. I liked holding the pen in my hand. I am not too fond of ball pens, at all. I always preferred “regular” nib pens. And when I discovered the old dip pens, which were probably the closest you could get to a quill, I started to be a little envious of my grandparents who probably used those to write, in school, and started to find my pens a bit plain…

Et bien sûr, dans des vitrines se trouvaient nombres d’objets de la vie quotidienne de l’élève, matériel de classe, la plupart étant de généreuses donations de particuliers. J’étais un gamin bizarre (je sais, je suis un adulte bizarre, maintenant…). J’aimais l’école. Surtout parce que je trouvais ça facile. Parfois je m’y ennuyais, quand c’était trop facile. Et même si mon écriture n’était pas parfaite, j’aimais écrire. J’aimais tenir le stylo dans ma main. J’aime pas trop les stylos bille, du tout. J’ai toujours préféré les stylo plumes “normaux”. Et quand j’ai découvert les bonnes vieilles plumes et porte-plumes, probablement ce qui se rapproche le plus de la bonne vieille plume d’oie, j’ai commencé à être un peu envieux de mes grands parents qui s’en sont sûrement servi pour écrire, à l’école, et ai commencé à trouver mes stylos plume un peu ordinaires…

school material for czech children from the 19th century

Did I mention already that I’d like to learn calligraphy?

Vous ai-je déjà dit que j’aimerais apprendre la calligraphie?

8 thoughts on “Back to School, almost / La rentrée, ou presque

  1. pour les stylos, je te comprends ! j’évite toujours le rayon dans les grandes surfaces sinon je me bats pour ne pas en acheter à chaque fois.
    Même si maintenant je n’écris presque plus à la main…
    J’ai aussi eu mon porte plume qui me venait de ma grand-mère, et j’aurais acheté toutes les plumes que je pouvais y mettre !
    Je ne sais pas ce que j’en ai fait, j’en ai racheté un après (pour les cours de dessin, je crois), mais c’était un bête porte plume en plastique, ça n’avait pas le même charme, je ne m’en suis pas beaucoup servi

    Like

  2. Lilina, je n’écris plus beaucoup non plus. Et les stylos plumes, en avion, c’est une catastrophe, il faut bien l’avouer (changement de pression = stylo qui fuit). Mais j’aime beaucoup. Et un stylo plume, ça se prette pas! J’ai trouvé dans un marché dans le Jura des plumes en verre, très jolies… J’en parlerai, peut-être, un jour🙂

    Like

  3. Je crois avoir envoyé le commentaire suivant : le harcèlement aussi sur le web, réel, se fait quand on ne souhaite pas que les gens s’expriment, je ne connais aucune explication moins simple et moins évidente que celle-là. GROS CONNARD aka Merci-de-votre-commentaire-Il -a -été- bien -enregistré -et- sera- publié- prochainement -après- validation.(http://embruns.net/)

    Like

  4. Anonyme, primo, je n’utilise pas la validation des commentaires.
    Deuxio, les seuls commentaires que je supprime sont les commentaires à caractère raciste/homophobe ou autres, et ce après un premier avertissement de l’utilisateur.
    Tertio, je pense qu’il y a erreur sur la personne, alors elle est où la politesse, bordel?😉

    Like

  5. Je vois que l’admirateur d’embrun est passé par chez toizossi🙂 Heureusement que je filtre mes commentaires parce que celui-là, j’ai du mal à le comprendre…

    veggie foodfair samedi prochain? (ben oui, j’utilise ton blog à la place des emails… Ca serait pas toi qui m’as donné l’idée? ;))

    Like

  6. Superbes photos, tu me vois bouillante d’envie ! J’avoue que le bureau du directeur…

    C’est une belle idée de faire vivre les classes à titre de musée !

    Like

  7. Dr. CaSo, oui, on dirait bien. Bah, vaut mieux en rire que d’en pleurer. Je ne filtre pas, et je reçois très peu de spam de toute façon. Si ça empirait, je me pencherais vers une autre solution…

    J’allais répondre à ton mail avec un gros pourquoi pas :p.

    Like

  8. Circé, je ne sais pas si l’exposition est toujours en place. C’est une belle idée que de faire vivre le passé à travers un musée d’une manière générale, je trouve…🙂

    Like

Insert nice comment here :) / Par ici les gentils commentaires :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s