Dancing, yeah… / Entrez dans la danse…

Once upon a time, in the Golden city of Praha, there was a neo-renaissance house, on the riverbank of the quiet Vltava. After a terrible war, involving the whole world, the house was destroyed by a bomb. It was in 1945. Once the war was over, the ruins were left there, for many years…

Il était une fois, dans la ville dorée de Praha, une maison néo-renaissance, sur la rive de la calme Vltava. Après une guerre terrible, impliquant le monde entier, la maison fut détruite par des bombardements. C’était en 1945. Une fois la guerre terminée, il ne resta à cet endroit que des ruines, pour de nombreuses années…

Forty years later, a revolution happened. A velvety one. The thing is, the Communist government in place didn’t seem to be very well appreciated by the people. In this revolution, an intellectual became president (smart people leading a country, why don’t we do that more often?), his name was Václav Havel.

Quarante ans plus tard, une révolution eut lieu. Elle était de velours. Le truc, c’est que le gouvernement communiste au pouvoir n’avait pas l’air très apprécié par le peuple. Lors de cette révolution, un intellectuel devint président (des gens intelligents qui dirigent un pays, pourquoi on ne fait pas ça plus souvent?), son nom est Václav Havel.

Back in the mid eighties, there was an architect, leaving next to Havel. His name was Vlado Milunić. He wanted to do something about the ruins of the neo-renaissance house. Something that would mark the change… Milunić said something like:

Au milieu des années quatre-vingt, il y avait un architecte, voisin d’Havel. Son nom était Vlado Milunić. Il voulait faire quelque chose de ces ruines de la maison néo-renaissance. Quelquechose qui marquerait le changement… Milunić dit ceci :

The building had to reflect the situation of a Czechoslovak society who had forgotten the totalitarian past and moved into a world full of change. My first idea was to have a building with two different parts in dialogue, like static and dynamic, like plus and minus, like yin and yang. From this project of mine I also made a model.

Le bâtiment devait refléter la situation d’une société tchécoslovaque qui a oublié son passé totalitaire et est passé dans un monde plein de changement. Mon idée première était d’avoir un bâtiment avec deux parties différentes qui dialoguent, comme statique et dynamique, comme plus et moins, comme yin et yang. De ce projet que j’avais j’ai aussi réalisé une maquette.

Havel gave him the green light. He started drawing some sketches. But Milunić didn’t want to do this alone. Perhaps that to represent better the openness of the New Czech Republic, this work had to be done by two architects. First, he asked a world renowned French architect, Jean Nouvel. But Mr. Nouvel said that the area was not big enough for two architects to share the cake. So Milunić showed his sketches to Frank Gehry. You know, the architect of the Guggenheim museum in Bilbao? Or should I say the architect who is taking care right now of the renovation and extension project of the AGO, the Art Gallery of Ontario, in Toronto? When Gehry saw the sketches, he agreed to work with Milunic. And in 1996, the construction was finished, and the new house was here. Its name? Tančící Dům, the Dancing House.

Havel lui donna le feu vert. Il commença à dessiner des croquis. Mais Milunić ne voulait pas faire celà tout seul. Peut-être que pour mieux représenter l’ouverture de la Nouvelle République Tchèque, ce travail devait être fait par deux architectes. D’abord, il demanda à un architecte français de renommée mondiale, Jean Nouvel. Mais M. Nouvel dit que la surface n’était pas suffisante pour que deux architectes se partagent le gâteau. Donc Milunić montra ses croquis à Frank Gehry. Vous savez, l’architecte du Musée Guggenheim à Bilbao? Ou devrais-je plutôt dire l’architecte qui s’occupe en ce moment de la rénovation de l’AGO, l’Art Galley of Ontario, à Toronto? Quand Gehry vit les croquis, il accepta de travailler avec Milunic. Et en 1996, la construction fut finie, et la nouvelle maison était là. Son nom? Tančící Dům, la Maison Dansante.

Tančici dům

It looks like two buildings, waving and glued to each others. Like two dancers, dancing together. You will hear some people call it “Fred and Ginger”, since after all, Gehry was inspired by Fred Astaire and Ginger Rogers dancing together. But you shouldn’t call it like this. It is the Tančící dům. After all, Gehry himself dropped the name since “he was afraid to import American Hollywood kitsch to Prague”…

On dirait deux bâtiments, ondulants et collés l’un à l’autre. Comme deux danseurs, dansant ensemble. Vous entendrez certaines personnes l’appeller “Fred et Ginger”, puisqu’après tout, Gehry fut inspiré par Fred Astaire et Ginger Rogers dansant. Mais il ne faudrait pas l’appeler ainsi. C’est la Tančící dům. Après tout, Gehry lui-même abandonna le nom car “il avait peur d’importer à Prague le kitsch américain hollywoodien”…

Insert nice comment here :) / Par ici les gentils commentaires :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s