Épinal Print / Image d’Épinal

It’s been a while since I told you about my travels. And there is another trip I made, back in March, that I wanted to talk to you about. After all, when one spends one week in Czech Republic, there are many things to say. For a start, if you remember well, this way there was probably the worst flight I had. Ever. If you don’t remember, re-read the post I wrote about it. I got the luggage back two days before leaving.Ça fait un bail que je ne vous ai pas raconté mes voyages. Et il y a un autre voyage que j’ai fait, en mars dernier, et dont je voulais vous parler. Après tout, quand on passe une semaine en République Tchèque, il y a plein de choses à dire. D’abord, si vous avez bonne mémoire, l’aller fut sûrement le pire vol que j’aie fait. À date. Si vous ne vous souvenez pas, relisez le billet que j’ai écrit à ce sujet. J’ai récupéré ma valise deux jours avant de partir.

But that is not what I wanted to write about tonight. I wanted to write about what I felt when I finally arrived, after months spent in Toronto, with its North-American urban feeling of buildings with no soul and contemporary architecture, with sad and colorless skycrapers. So once I arrived, I almost immediately felt that the place was more… human-sized. And even despite the bad weather and my luggage delay, the buildings were colourful enough to cheer me up.Mais ce n’est pas de ça que je voulais parler ce soir. Je voulais parler de ce que j’ai ressenti en arrivant, finalement, après des mois passés à Toronto, avec son aura Nord-Américaine urbaine, d’immeubles sans âmes et d’architecture contemporaine, avec des gratte-ciels tristes et sans couleurs. Donc une fois arrivé, j’ai presque immédiatement senti que l’endroit était plus… à taille humaine. Et même malgré le mauvais temps et le retard de ma valise, les immeubles étaient assez colorés pour me remonter le moral.

Mělnik City Hall, Czech Republic

And I noticed, in a small city, one hour away from Prague, an odd-looking little house, that reminded me of an Épinal print. You know, those pictures where you have to find an hidden object or animal? What do you see here?

Et j’ai remarqué, dans une petite ville, à une heure de Prague, une maison à l’air étrange, qui m’a fait penser à une image d’Épinal. Vous savez, ces images où il faut trouver un objet caché ou un animal? Vous voyez quoi, là?

Face-like house, Mělnik, Czech Republic

I see a face😉

Je vois un visage😉

4 thoughts on “Épinal Print / Image d’Épinal

Insert nice comment here :) / Par ici les gentils commentaires :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s