frost-plane-window

Kde je můj kufr?

Friday February 29th 2008, 4:30PM or something. I prepare to leave for the airport. The snow is falling harder and harder as times goes by. My plane is leaving at 7:50PM, I should have plenty of time. Just as I’m about to shut down the computer, a communicator window pops up. Someone asks me an “urgent” question again, knowing I have to leave early. Meh. I redirect said colleague to another colleague. Questions keep coming my way. Before getting really upset I quickly type:

“Ask XXX. I’m leaving”.

Vendredi 29 février 2008, 16h30 ou quelque chose du genre. Je me prépare à partir pour l’aéroport. La neige tombe de plus en plus dru au fur et à mesure que le temps passe. Mon avion décolle à 19h50, je devrais avoir tout mon temps. Alors que je suis sur le point d’éteindre l’ordi, une fenêtre de Communicator s’ouvre. On me pose encore une question “urgente”, sachant que je dois partir tôt. Gni. Je redirige ledit individu (de type collègue) vers une autre collègue. Les questions n’arrêtent pas. Avant de taper quelqu’un je tape :

“Demande à XXX. Je pars”.

I run off to the subway, go to Kipling Station, and wait under the snow storm the 192 Airport Rocket for more than 30 minutes. Once I get packed in the lone bus that showed up despite the “Frequent Schedule” time slice we’re supposed to be in, it sluggishly gets to the airport at 6:40PM. I run to the check-in counters, get my boarding pass, put my luggage on the scales, and give both the boarding pass and passport.

Je cours au métro, vais jusqu’à Kipling Station, et attends sous la tempête de neige le 192 Airport Rocket pour plus de 30 minutes. Une fois tassé dans le malheureux bus s’étant présenté malgré la zone “Service Fréquent” dans laquelle nous sommes supposés nous trouver, il se traîne jusqu’à l’aéroport et m’y pose à 18h40. Je cours à l’enregistrement, imprime ma carte d’embarquement, pose mes bagages sur les balances, et donne carte d’embarquement et passeport.

“You’re on the 7:50PM flight? I think it’s too late. Wait, no, there’s still one minute left. Shit! It won’t let me issue the tag”

“Vous êtes sur le vol de 19h50? Je crois que c’est trop tard. Attendez, non, il reste tout juste une minute. Merde! Il veut pas m’imprimer l’étiquette”

I showed up in time to check in my luggage (ok, one minute before timeout, sounds like these Hollywood flicks “last minute timing from hell”. Seriously), but apparently, the woman didn’t type fast enough, and by the time she presses the “enter” key, the systems says the 60min before flight deadline is over. 15 minutes later and some talking with some managers later, she comes back with a luggage tag for my luggage. Checked in for Prague, through Munich. Perfect.

Je me suis pointé à temps pour enregistrer mon bagage (ok, une minute avant la fin, ça fait un peu comme les “timing à la dernière minute de la mort qui tue” des films Hollywoodiens. Grave), mais apparemment, la madame n’a pas tapé assez vite, et d’ici à ce qu’elle appuie sur “Entrée”, les systèmes lui disent que la limite de 60 minutes est passée. 15 minutes plus tard et après quelques discussions avec des responsables, elle revient avec une étiquette pour ma valise. Enregistré pour Prague, par Munich. Parfait.

I run through security, until I get to my boarding gate. Defrosting made us leave a little late, but nothing too big. Connecting in EU for a EU citizen should be pretty uneventful, anyways, thanks to Schengen.

Je cours à travers la sécurité, jusqu’à arriver à ma porte d’embarquement. Le dégivrage nous a fait partir un peu en retard, mais rien de trop important. L’escale en UE pour un citoyen de l’UE devrait bien se passer, de toute façon, grâce à Schengen.

I wake up the following morning, landing in Frankfurt, with already a one hour delay in the original schedule. Bad weather conditions over Munich airport (winds above 200 km/h) got all the flight landings cancelled, and rerouted to Frankfurt. We sit in the plane, for almost two hours, not knowing what we’re waiting for. Apparently, they’re waiting to see if they can set off to Munich again, because they don’t want to disembark us in Frankfurt. Unloading the luggage would incur extra handling costs for the air carrier, charged by the Frankfurt airport. We end up being disembarked.

Je me lève le lendemain matin, atterrissant à Francfort, avec déjà une heure de retard sur le planning original. Le mauvais temps sur l’aéroport de Munich (vents au delà de 200 km/h) ont valu à tous les atterrissage d’être annulés, et redirigés sur Francfort. On attend dans l’avion, pendant quasiment deux heures, ne sachant pas pourquoi on attend. Apparemment, ils attendent de voir si on peut repartir pour Munich, parce qu’il ne veulent pas nous débarquer à Francfort. Décharger les bagages provoquerait des coûts supplémentaires pour le transporteur, facturés par l’aéroport de Francfort. On a fini par être débarqués.

Crowd at the “transfers” counter. I “packup (the european version of a lineup)”. 2 hours later, it’s finally my turn to try to get a replacement flight. I get a ticket for a flight at 4PM. The woman tells me to go claim my luggage, exit the arrivals area, go to the departures, and re-check it in with my exchanged ticket. Once I’m in the luggage claim area, there’s no lane dedicated to the flight. I ask an airport employee, who points me to a remote lane where there’s nothing. Another points me to the luggage tracing counter.

Foule au guichet des “connections”. Je “fais le paquet (version européenne de la queue)”. 2 heures plus tard, c’est enfin mon tour d’obtenir un vol de remplacement. J’ai un ticket pour 16h. La dame me dit d’aller chercher ma valise, de sortir de la zone des arrivées, d’aller aux départs, et de réenregistrer avec mon nouveau billet. Une fois dans la zone de retrait des bagages, pas de tapis dédié à mon vol. Je demande à un employé, qui m’envoie sur un tapis éloigné où il n’y a rien. Un autre m’envoie sur le guichet de suivi des bagages.

I show my luggage stub. They tell me to continue my trip to Prague, all luggage from the flight will be kept overnight, and sent tomorrow to Munich, and then to its final destination. I have to make a luggage loss report upon arrival in Prague. I go to the airport departures area, with my exchanged ticket in hand. The woman gives me a boarding pass, and tells me that since it’s an exchanged ticket, I’m on a waiting list, so my seat is not even guaranteed on the flight. I ask about my luggage, she tells me that since she scanned the receipt I handed her, my luggage should follow me to Prague and be in the plane with me. Wha? Well, we’ll see what happens.

Je montre mon reçu bagages. Ils me disent de continuer mon voyage à Prague, que tous les bagages seront gardés pour la nuit, seront envoyés demain à Munich, puis vers leur destination finale. Je vais à la zone de départ de l’aéroport, avec mon ticket échangé en main. La dame me donne une carte d’embarquement, et me dit que comme c’est un ticket échangé, je suis sur liste d’attente, donc mon siège n’est même pas garanti sur le vol. Je demande pour ma valise, elle me dit que comme elle a scanné le reçu bagage que je lui ai fourni, ma valise devrait me suivre à Prague et être dans l’avion avec moi. Gné? Bon, on verra bien.

I go through security again, and to the boarding gate displayed on the screen. Once I’m there, I see it is for a flight for Dubai, with already a 3 hours delay. You gotta be kidding me. I ask. The gate has changed, but the woman doesn’t know where. There is no screen displaying the new gate anywhere. I end up having to exit the boarding gates area, to finally find a screen, pointing me to another gate. I go through security again, and then see the gate where my flight is displayed. I ask about this waiting list thing, they tell me that I’ll be called 20 minutes before boarding if there is still some room available. The flight is estimated one hour late.

Je repasse la sécurité, et vais à la porte d’embarquement indiquée à l’écran. Une fois là, je vois qu’elle est pour un vol vers Dubai, avec déjà 3 heures de retard. Ils se foutent de moi, là. Je demande. La porte a changé, mais la dame ne sait pas où. Il n’y a pas d’écran affichant la nouvelle porte, nulle part. Je finis par ressortir de la porte d’embarquement, pour finalement trouver un écran, qui m’indique une autre porte. Je repasse à travers la sécurité, et vois ensuite la porte où mon vol est affiché. Je demande à propos de la liste d’attente, ils me disent que je serai appelé 20 minutes avant d’embarquer s’il reste de la place pour moi. Le vol a une heure de retard d’annoncé.

I see a screen with the waiting list for the flight, and the number of seats left. Nobody is called, but at some point, some people disappear from the list, and the number of seats left decrease… Intrigued, I go ask to the boarding gate counter again. They give me a seat. How strange. So I suppose they wouldn’t have called me, would they?

Je vois un écran avec la liste d’attente pour le vol, et le nombre de places restantes. Personne n’est appelé, mais à un moment, certaines personnes disparaissent de la liste, et le nombre de sièges restants diminue… Intrigué, je vais demander au guichet de la porte d’embarquement à nouveau. Ils me donnent un siège. Bizarre. Donc j’en déduis qu’ils ne m’auraient pas appelé, pas vrai?

I land in Prague at 7:40PM (just 7 hours late). I try to see if my luggage is here, just in case. It’s not. I end up filing for a lost luggage at the ČSA lost luggage counter, and exit the airport with a claim report in lieu of my luggage, to meet my worried special someone, who’s been waiting for the 7 frigging hours in the airport for me, with scarce SMS updates every couple of hours.

J’arrive à Prague à 19h40 (seulement 7 heures de retard). J’essaie de voir si ma valise est là, juste au cas où. Yé pas. Je finis par remplir un dossier de bagage perdu au guichet des bagages perdus de la ČSA, et ressort de l’aéroport avec un rapport de réclamation en lieu et place de ma valise, pour retrouver mon quelqu’un de spécial soucieuse, qui a attendu pendant les 7 mutains d’heures à l’aéroport pour moi, avec des mises à jour par SMS éparses toutes les deux heures environ.

We get in the car, and then she tells me, a little embarrassed: “erm… I didn’t tell you… We have no light at the house right now because of the weather.”

On monte dans la voiture, et là elle me dit, un peu gênée : “euh… Je t’ai pas dit… On n’a plus de lumière à la maison à cause de la météo.”

It’s at that precise moment that something snapped and I just burst out laughing. Must be nervous.

C’est à ce moment précis que je fais un craquage et que j’éclate de rire. C’est sûrement nerveux.

Luckily, by the time we arrive at home, the light was back. And that’s when I remembered this sentence from the second lesson of my Czech/French phrasebook:

Par chance, d’ici à ce qu’on arrive à la maison, la lumière est de retour. Et c’est là que je me suis souvenu de cette phrase, à la fin de la deuxième leçon de mon livre de conversation Tchèque/Français :

Kde je můj kufr? Where’s my luggage? Où est ma valise?

8 thoughts on “Kde je můj kufr?

Insert nice comment here :) / Par ici les gentils commentaires :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s