You drive me craaaaazy!

OK. Received a call today from the bank.

OK. J’ai reçu un coup de fil de la banque aujourd’hui.

– Hi. I’m <bank advisor>, from <your bank>. We met two days ago for your credit card renewal. I just received the answer from the credit company. The declined your application, because you have no Permanent Residency Status (I applied for a credit card without a stupid security deposit).
– How come? I’ve had another card for almost a year, with no spending limit, and no security deposit.
– I know, but… well…
– Is there anything we can do about it (seriously considering applying for another card somewhere else…)?
– Well, since you’ve been with us for almost a year, we can try to override their decision, with a letter of employment, and proof of income, and you would have to fill in a financial statement to assess all your belongings and everything.
– Uhm… yeah, send it to me, I’ll fill them out and send you back what you need.

– Bonjour. Je suis <conseillère bancaire>, de <votre banque>. Nous nous sommes rencontrés il y a deux jours pour le renouvellement de votre carte de crédit. Je viens de recevoir la réponse de la société de crédit. Ils ont rejeté votre demande, parce que vous n’avez pas le statut de Résident Permanent (J’ai demandé une carte de crédit sans dépôt de garantie à la con).
– Comment ça s’peux tu donc? J’ai eu une autre carte pour presque un an, sans plafond, et sans dépôt de garantie.
– Je sais, mais… bon…
– Peut-on y faire quoi que ce soit (considère sérieusement de demander une autre carte ailleurs…)?
– Ben, puisque vous êtes avec nous depuis presque un an, on peut tenter de faire le forcing, avec une lettre employeur, justificatif de revenus, et il vous faudrait remplir un formulaire d’inventaire de vos biens financiers pour évaluer vos possessions et tout.
– Euh… ouais, envoyez-moi ça, je les remplirai et vous renverrai ce dont vous avez besoin.

And when you look at that conversation, you realize how much this country has influenced you already. In Paris, you fight. For everything. To get into a bus, or a subway, natural selection and survival of the fittest apply. Constant complaining and whining will get you what you want, because if you don’t complain, it means you’re happy.

Et quand vous relisez la conversation, vous vous rendez compte à quel point ce pays vous a influencé, déjà. À Paris, c’est la lutte. Pour tout. Pour monter dans un bus, ou un métro, la sélection naturelle et la loi du plus fort s’appliquent. Plaintes et chouinages constants vous apporteront ce que vous voulez, parce que si vous vous plaignez pas, ça veut dire que vous êtes heureux.

My first months in Canada gave me the impression that Canadians were different for that. They’re lawful. Waiting for their turn. They do what they’re told, afraid to hurt anyone’s feeling. If you tell them they can’t have a cookie, they’ll accept it and move on, “business as usual”. It was as if the population was tired and blasée. And now, I see that I am in the same situation. My wit is rotting, because after all the hassle that I’ve gone through in order to get an apartment, getting it wired to the digital world, getting credit cards, I don’t have the strength to fight anymore.

Mes premiers mois au Canada m’ont donné l’impression que les Canadiens sont différents de ce point de vue. Ils sont droits. Ils attendent leur tout. Ils font ce qu’on leur dit, craignent de vexer qui que ce soit. Si vous leur dites qu’ils ont pas le droit à un bonbon, ils l’acceptent et tournent la page, “business as usual”. Comme si la population était fatiguée et blasée. Et maintenant, je me vois dans la même situation. Ma répartie est en voie de putréfaction, parce qu’après tous les soucis que j’ai eus pour avoir un appartement, le connecter au monde numérique, obtenir des cartes de crédits, j’ai plus la force de me battre.

I’ve been the perfect customer for this Credit Card issuer, for almost one year, never going off limits (I couldn’t, even if I wanted to, anyways), paying my bills before their due date. Spending my money on it to the verge of being maxed out every month, to show that I’m a good spender, as well as a good payer. And even with a perfect history since day one, a stable financial situation, they still find an excuse to give me more forms to fill out, more excuses for them not to grant me such a simple thing…

J’ai été le client parfait pour cet organisme de crédit, pour presque un an, ne dépassant jamais la limite (j’aurais pas pu, même si j’le voulais, de toute façon), payant mes factures avant la date limite. Dépensant mes sous jusqu’au bord du plafond tous les mois, pour montrer que je dépense bien, autant que je suis un bon payeur. Et même avec un historique impeccable depuis le premier jour, une situation financière stable, ils trouvent toujours une excuse pour me donner plus de formulaires à remplir, plus d’excuses pour ne pas avoir à me donner un petit truc si simple…

But there’s a little difference between France and Canada. In France, your Mastercard or Visa is necessarily issued by your bank. In Canada, you can get any credit card from any bank, even if you are not a customer of said bank. I didn’t know that when I arrived. I do now. Since I’m paying everything online anyways, if things continue like that, I’ll just let go, and switch…

Mais il y a une petite différence entre la France et le Canada. En France, votre Mastercard ou Visa est forcément fournie par votre banque. Au Canada, on peut avoir n’importe quelle carte de crédit de n’importe quelle banque, même sans être client de ladite banque. Je ne savais pas ça quand je suis arrivé. Je le sais maintenant. Vu que je paie tout en ligne de toute façon, si ça continue, je vais juste lâcher l’affaire, et aller voir ailleurs…

Who said it was easy to settle in Canada? I guess I’ll just have to watch the Lake Ontario freezing again…

Qui a dit que c’était facile de s’installer au Canada? Je suppose qu’il ne me reste plus qu’à regarder le Lac Ontario en train de regeler…

Ontario Lake starting to freeze

10 thoughts on “You drive me craaaaazy!

  1. We laugh at ourselves about our law abiding nature…

    How do you get a pool full of Canadians out of the pool?

    Blow your whistle gently, and ask them to get out.

    That’s it.

    I have to confess, some of the Canadians kick now and then, but it doesn’t work. No one there likes a whiner or complainer, so people stop helping you.

    Sorry about the bank. Kind of crappy. The hassle factor landing anywhere is huge….I am having the beurocratic year from hell.

    Blech.

    Like

  2. arf………. que te dire…. Ce sont de vrais crétins. Je vois que tout ce qui concerne administration et banque, c’est pareil partout finalement, il faut toujours qu’ils fassent des complications…. Et bien j’espère qu’en changeant de banque pour cette carte et bien tout se passera bien…… Bisous😉

    Like

  3. Hahah, les salopards!!! Ils m’ont fait le même coup mais ça a pas marché avec moi. J’ai couché avec le banquier en question et hop hop, j’avais ma carte en poche!

    Nan sérieux, je les ai simplement fait chier jusqu’à ce qu’ils me la donnent, cette foutue carte. Tu peux y arriver, t’es tout aussi chiant (et peut-être même plus) que moi, alors laisse pas tomber et te laisse pas faire avec leurs conneries! Va voir chez BMO, je sais qu’ils donnent des cartes de crédit à des non-permanents (pas à moi mais bon), et TD aussi (eux ils donnent même des hypotèques sur 35 ans à des non-résidents, truc de ouf!!).

    JE HAIS le système banquaire canadien, je l’abhorre, je le déteste, je l’excècre, je le honnis, bref tu vois le truc. Encore aujourd’hui, hein, rien n’a changé depuis le jour maudit de mon premier pas dans une banque de ce pays…

    Like

  4. Ah ben vu comme çà, alors je ne vais peut être pas résilier ma masterCard de la RBC et mon compte à la Desjardins, malgré le fait que je sois parti depuis 3 ans …

    Like

  5. orenata, bwah ah ah ah ah. Nice joke🙂.

    It’s not your fault if the bank messes with me (actually, it’s Mastercard, not the bank in itself…), and I guess life for someone trying to relocate to France may not be easy either…

    This “not standing out” behaviour actually is like a double-edged sword in my company. People from all the other parts of the world expect feedback from the Canadian peeps. And usually never get it. So… it’s pretty much “the standing out gets the worm”😀

    Like

  6. Marie, ils ont surtout peur de prendre le moindre risque. Et tous leurs mécanismes de sécurité reposent sur le principe que tu es au Canada depuis très longtemps. Parce que dès que tu sors du Canada, c’est Terra Incognita, et du coup, ils ne peuvent pas faire confiance à toutes les assurances que tu pourrais leur fournir.

    Like

  7. Dr. CaSo, je croyais que t’avais eu la carte avant de coucher. J’comprends plus rien, moi😀.

    j’ai vu qu’ils fournissaient des cartes un peu à tout va, j’irai voir ce que ça donne… Enfin je vais déjà voir si avec leurs formulaires, ça marche. Mais sinon, j’hésiterai pas à aller voir ailleurs, et leur faire savoir ma façon de penser.

    Paraît que le problème des banques, ici, c’est le manque de concurrence :p.

    Like

  8. Xavier, vérifie juste que tu risques pas de frais d’inactivité si tu t’en sers pas pendant longtemps😉. Et puis ça sert à rien si tu y retournes pas. Alors file :p.

    Like

  9. S’il y avait des frais je les aurai vu depuis le temps, et pour quelques dollars…
    Mais comme j’y retourne tout les 6 mois en gros, pourquoi se priver des moyens de paiements locaux qui ont l’air si difficiles à avoir😉 !

    Like

Insert nice comment here :) / Par ici les gentils commentaires :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s